A+ A A-
French Chinese (Simplified) English German Italian Spanish

Les métiers de l'agriculture

L'agriculture couvre de nombreux secteurs et métiers.

Fiche n°2.11
Version : Janvier 2014

La France occupe la première place de la production agricole dans l'Union européenne. C'est un domaine où les technologies de pointe émergent et qui offre de nombreuses opportunités. L'agriculture représente environ 1 million d'emplois en France. L'arboriculture, la viticulture, le maraîchage, l'horticulture sont les secteurs qui embauchent le plus.
Dans l'enseignement technologique agricole, près de 9 diplômés sur 10 décrochent un emploi dans les 3 ans. Dans l'enseignement supérieur agricole long (au-delà d'un bac + 3), le taux d'emploi 18 mois après la fin d'études est de 90 %.
Des opportunités existent pour devenir chef d'entreprise : dans les 10 ans à venir, à cause du vieillissement de la population, 1 entreprise sur 2 sera à céder.

Pour travailler dans les grandes cultures, l'élevage, le maraîchage ou la vigne, il faut être motivé car les conditions de travail peuvent être difficiles (malgré l'utilisation des machines, de nombreuses tâches se font encore à la main et en extérieur) et les horaires contraignants.
Pour être à la tête d'une exploitation, il faut également avoir des connaissances en gestion et en négociation

En Midi-Pyrénées

Chambre régionale d'agriculture Midi-Pyrénées

Les chiffres en Midi-Pyrénées
Tableau de bord Agriculture en Midi-Pyrénées 2013
L’agriculture est l’un des secteurs les plus dynamiques de Midi-Pyrénées.
En 2011, le secteur agricole et agroalimentaire est un employeur majeur en Midi-Pyrénées : plus de 93 000 emplois , dont plus de la
moitié proviennent des exploitations agricoles. Les 55 800 chefs
d’exploitation et co-exploitants représentent 68 % des UTA (unité de travail annuel équivalent temps plein pendant une année.)
Emplois dans les exploitations agricoles : 48 250
Emploi dans les IAA - Industries agroalimentaires : 24 550
Emplois de services dans l'agriculture : 20 750.

L'agriculture biologique : en Midi-Pyrénées l'agriculture biologique est un secteur à fort potentiel. La région possède l’une des plus grandes surfaces cultivées en agriculture biologique en France : 120 000 ha cultivés en bio et 2 400 exploitations bio.

L'agritourisme : accueil à la ferme, transformation de produits, vente en circuits courts sont autant d’activités de diversification qui contribuent à accroître le revenu agricole. Les motivations des agriculteurs concernés sont variables : recherche de valeur ajoutée, valorisation d’un patrimoine, ouverture vers l’extérieur. Ces exploitations agricoles représentent une part importante de l’agriculture de Midi-Pyrénées.

Quelques précisions
- Les actifs agricoles sont les familiaux et les salariés (permanents, saisonniers ou extérieurs).
- Les actifs familiaux comprennent les chefs d'exploitation, les co-exploitants et les membres de leur famille ayant une activité agricole.
- Les salariés saisonniers ou occasionnels travaillent, parfois à temps partiel, pendant une partie de la campagne agricole. - L'unité de travail annuel (UTA) est l'équivalent temps plein pendant une année.
Source : ANEFA

Métiers et débouchés

Les métiers de l’agriculture sont de plus en plus complexes. L'exploitant est aujourd'hui à la fois producteur, acheteur, manager, vendeur, commercial… De nouveaux métiers de services apparaissent : conseil, commercialisation, environnement, qualité, informatique, promotion, communication, recherche. Les bacs professionnels et les formations à bac + 2, sont très recherchés.
À noter : des services de remplacement mettent à la disposition des exploitants agricoles des professionnels capables de s'occuper de l'exploitation en leur absence.

Horticulture

Ouvrier horticole
L'ouvrier horticole réalise les opérations techniques en vue de la commercialisation des fleurs. Il sème les graines, repique les boutures, effectue les plantations, détecte d'éventuelles carences. Il récolte les fleurs, les trie, les conditionne, les étiquette et prépare les commandes.
Salaire brut mensuel débutant : Smic + primes de rendement selon l'exploitation.
Formation : Capa productions horticoles spécialité productions florales et légumières ; bac pro spécialité productions horticoles ; BPA travaux des productions horticoles spécialité horticulture ornementale légumière.

Ouvrier arboricole
L'ouvrier arboricole s'occupe des arbres fruitiers et réalise les opérations techniques relatives à la plantation (plantation, entretien et production).
Salaire brut mensuel débutant : Smic environ + primes de rendement.
Formation : Capa productions horticoles spécialité productions fruitières ; bac pro productions horticoles ; BPA travaux des productions horticoles spécialité arboriculture fruitière.

Ouvrier pépiniériste
L'ouvrier pépiniériste réalise les opérations techniques liées à la culture des végétaux d'extérieur (préparation, entretien). Accessoirement, il peut être associé à la commercialisation.
Salaire brut mensuel débutant : Smic environ + primes de rendement.
Formation : Capa productions horticoles spécialité pépinières ; bac pro productions horticoles.


Horticulteur
Le métier d'horticulteur est une appellation générique qui regroupe d'autres spécialistes : floriculteur, pépiniériste, maraîcher et arboriculteur. L'horticulteur travaille sur tout le développement des végétaux, de la mise en culture jusqu'à la récolte. Il conseille également les particuliers et les professionnels pour le choix des plantes, les variétés, la floraison, les soins…
Le floriculteur produit des fleurs coupées, des bulbes et des plantes (vertes, grasses ou à massif). Le pépiniériste élève des végétaux d'extérieur (arbustes fruitiers, arbres d'ornement, plants forestiers) en pot ou en pleine terre. Le maraîcher est spécialisé dans la culture de certains légumes. L'arboriculteur cultive des arbres fruitiers.
Salaire brut mensuel débutant : du Smic à 1 600 €.
Formation : Capa productions horticoles ; bac pro productions horticoles ; BTSA production horticole ; BTSA agronomie : productions végétales.

Chef de culture horticole
Le chef de culture organise l’ensemble des opérations techniques liées à la production de végétaux en vue d’atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d’entreprise.
Salaire brut mensuel débutant : 1 700 € environ + primes selon les responsabilités.
Formation : bac pro productions horticoles ; BTSA production horticole.

Sélectionneur végétal
Le sélectionneur végétal doit définir et mettre en œuvre des programmes de sélection pour créer, améliorer et élargir une gamme de variétés d’une ou plusieurs espèces cultivées. Il exerce en plein champ et en laboratoire.
Il fait appel aux techniques de biologie moléculaire, aux méthodes statistiques et expérimente les nouvelles variétés en conditions réelles de culture.
Salaire brut mensuel débutant : 2 000 € environ.
Formation : diplôme d'ingénieur agronome ; BTSA agronomie-productions végétales + expérience professionnelle.

Le technicien et l'ingénieur R&D (recherche et développement travaillent dans le domaine de la recherche et de l'expérimentation : botanique, biotechnologies, régulation climatique des serres, manipulations génétiques des plantes ou encore traitements phytosanitaires.
Salaire brut mensuel débutant : 1 800 € environ pour un technicien ; 2 400 € environ pour un ingénieur.
Formation : master ; diplôme d'ingénieur (Agrocampus Ouest, Angers).

Fleuriste
Ses activités sont largement liées aux événements de la vie (naissances, mariages, décès, anniversaires, fêtes…).
Le fleuriste est amené à remplir des fonctions à la fois techniques, artistiques et commerciales. Dans la majorité des cas, les salariés se mettent à leur compte quand ils ont quelques années d'expérience.
Salaire brut mensuel débutant : Smic.
Formation : CAP fleuriste ; BP fleuriste ; bac pro technicien conseil-vente en produits de jardin.

Maraîchage, cultures légumières

Ouvrier de production sous serre
C'est un spécialiste des cultures hors sol sous abri. Le plus souvent, il a en charge des productions de légumes, mais aussi de fruits et, parfois, de fleurs ou de plantes en pot.
Salaire brut mensuel débutant : 1 430 € (Smic) environ.
Formation : Capa productions horticoles, spécialité productions florales, légumières ou fruitières.

Ouvrier de culture légumière
L'ouvrier de cultures légumières prépare et met en place les cultures. Il les entretient et les développe, puis récolte les produits. Il peut être amené à les trier et à les conditionner.
Salaire brut mensuel débutant :Smic + primes de rendement.
Formation : Capa productions horticoles spécialité productions fruitières ou productions florales et légumières ; bac pro productions horticoles ; BPA travaux des productions horticoles spécialité horticulture ornementale légumière.

Chef de cultures légumières
Il planifie et gère la production de légumes.
Il remplit les fiches de culture permettant la traçabilité des produits. Il contrôle et analyse les coûts de production..
Salaire brut mensuel débutant : 1 700 € environ + primes, selon les responsabilités.
Formation : bac pro productions horticoles ; BTSA production horticole ; Licence pro dans le domaine du management des entreprises horticoles ou des productions végétales

Vigne et vin

La France demeure le premier producteur de vin au monde
Les vignobles du Sud-Ouest s'étendent sur une immense surface qui est comprise entre le vignoble du Bordelais à l'Ouest, la ville de Millau à l'est et le Pays Basque au Sud-Ouest. (Pyrénées-Atlantiques (64), Landes (40), Gironde (33), Lot-et-Garonne (47), Aveyron (12), Lot (46), Tarn et Garonne (82), Haute-Garonne (31), Tarn (81), Gers (32)..)

Chef de culture (responsable vigne.)
Il organise tous les travaux liés à l'exploitation de la vigne dans un souci de qualité et du respect de l'environnement.
Salaire brut mensuel débutant : 1 800 € environ + primes selon les responsabilités.
Formation : bac pro CGEA option vigne et vin ; BTSA viticulture-œnologie.

Directeur d'exploitation viticole
Il est responsable de la gestion technique, commerciale et administrative d'une exploitation.
Salaire brut mensuel débutant : très variable selon le vignoble et l'appellation.
Formation : diplôme d'ingénieur en agriculture, en agronomie et des techniques agricoles, spécialisé en viticulture-œnologie ; diplôme d'ingénieur + DNO (diplôme national d'œnologue).

Directeur technique
Il est responsable de l'ensemble de la chaîne de production des vins. Il est responsable de la conduite de la vigne et du chai, depuis la production de raisin jusqu’aux expéditions.
Salaire brut mensuel débutant : 3 000 € environ, voire plus selon l'importance de l'exploitation.
Formation : diplôme d'ingénieur en agriculture, en agronomie et des techniques agricoles spécialisé en viticulture-œnologie ; diplôme d'ingénieur + DNO (diplôme national d'œnologue).

Ouvrier viticole (ouvrier vigneron, salarié viticole, employé viticole )
L'ouvrier agricole participe activement à l'entretien de la vigne et aux travaux de plantation. Il est plus ou moins polyvalent selon la taille de l'exploitation dans laquelle il travaille.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : Capa vigne et vin ; bac pro CGEA (conduite et gestion de l'exploitation agricole) option vigne et vin ; BPA travaux de la vigne et du vin spécialité travaux de la vigne.

Ouvrier tractoriste en viticulture
Polyvalent, l'ouvrier tractoriste effectue des travaux mécanisés et des réglages, entretient le matériel et veille à sa bonne utilisation.
Salaire brut mensuel débutant : Smic + primes.
Formation : Capa vigne et vin ; bac pro CGEA (conduite et gestion de l'exploitation agricole) option vigne et vin ; BPA travaux de la vigne et du vin spécialité travaux de la vigne + expérience professionnelle validée (CQP).

Tonnelier
Le tonnelier fabrique et répare dans les règles de l'art tous les fûts en bois : tonneaux, cuves, barriques, foudres. C'est un ouvrier hautement qualifié.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : CAP tonnelier.

A noter : En viticulture, le chai est le lieu où se déroule la vinification. Le terme est cependant souvent utilisé pour indiquer le lieu où sont conservés en tonneaux les vins ou les eaux-de-vie.

Maître de chai
En étroite collaboration avec l'œnologue, le maître de chai assure l'élevage du vin, de l'entrée du raisin dans la cave, jusqu'à sa mise en bouteille. Evolution de poste :
Titulaire du DNO, le maître de chai peut évoluer vers un poste d’œnologue.
Salaire brut mensuel débutant : très variable selon l'importance de la récolte et des appellations.
Formation : BTSA viticulture-œnologie ; DNO (diplôme national d'œnologue).

Œnologue
Il travaille sur la vinification en vue d'améliorer la qualité du vin. Dux fonctions distinctes : œnologue en production viticole (exploitation importante, cave coopérative, négoce…) ou œnologue-conseil (laboratoire, prestataire indépendant).
Salaire brut mensuel débutant : à partir de 2 500 €.
Formation : DNO.
Evolution de poste : directeur technique, oenologue indépendant (connaissances en gestion) fonctions commerciales ou de marketing (doit également maîtriser l’Ang), enseignant ou fonctions dans la recherche.

Ouvrier de chai (caviste, ouvrier vinicole, salarié de chai.)
Sous la responsabilité du maître de chai, il intervient dans les opérations courantes de production (réception des vendanges, mise en bouteille).
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : Capa vigne et vin ; bac pro CGEA (conduite et gestion de l'exploitation agricole) option vigne et vin ; BPA travaux de la vigne et du vin spécialité travaux de la cave.

Caviste
Le caviste est l'employé qualifié chargé des opérations de conservation et de mise en bouteilles des vins dans les caves coopératives ou autres.
Salaire brut mensuel débutant : à partir de 1 426 € (Smic) variable selon la taille de la cave, le prestige de l'exploitation et les responsabilités.
Formation : bac pro CGEA option vigne et vin + grande expérience professionnelle.
L'École hôtelière de Vannes (Morbihan) propose une formation par apprentissage de caviste-technicien conseil.

LA COMMERCIALISATION

Sommelier
Il se situe en bout de chaîne. Il conseille les clients et sert les vins dans les restaurants de grand standing. Les meilleurs peuvent exercer leur art dans les plus grands établissements jusqu'au Japon ou aux États-Unis, où le jugement français en matière de vin reste fort apprécié.
Salaire brut mensuel débutant : à partir de 1 426 € (Smic).
Formation : MC (mention complémentaire) sommelier (accessible après un CAP ou un bac pro hôtellerie-restauration) ; BP sommelier.

Agent ou cadre technico-commercial ; vendeur avec une formation technique suffisante pour connaître le processus de vinification et conseiller l'acheteur.
Salaire brut mensuel débutant : Smic + primes.
Formation : bac pro technicien vente et conseil qualité en vins et spiritueux ; BTS ou DUT commerce ; BTSA technico-commercial ; certificat de spécialisation des vins (responsable technico-commercial en vins et produits dérivés) ; licence pro.

Directeur de coopérative
Le directeur de coopérative est un chef d'entreprise. Il assure des fonctions de direction, de gestion et de commercialisation.
Salaire brut mensuel débutant : 2 300 € environ (variable selon la taille de la coopérative et la région).
Formation : formation en œnologie, en gestion commerciale et technique de commerce.

Les grandes cultures

Les céréales (blé, orge, maïs…), les oléagineux (tournesol, colza, soja…) et les protéagineux (pois, féveroles…) composent le secteur des grandes cultures. Les céréales françaises emploient quelque 150 000 personnes.

Ouvrier en polyculture-élevage (agent polyvalent en polyculture-élevage, ouvrier agricole polyvalent.)
Il assure à la fois des tâches liées à la conduite de différentes cultures et celles relatives à une ou plusieurs productions animales.
Salaire brut mensuel débutant : SMIC + primes.
Formation : Capa production agricole, utilisation des matériels spécialité productions végétales ; bac pro CGEA option systèmes à dominante cultures ; BPA travaux de la production animale spécialité polyculture-élevage.

Chef de culture
(second d'exploitation en grande culture )
Il organise les opérations liées à la conduite des grandes cultures en vue d'obtenir les meilleurs résultats en terme de qualité et de rendement.
Salaire brut mensuel débutant : 1 800 € environ.
Formation : bac techno Stav (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant) ; bac pro CGEA option systèmes à dominante cultures ; BTSA agronomie-productions végétales.

Ingénieur de qualification des exploitations agricoles
Il fournit une aide à l'amélioration des installations (investissements…). Au niveau de l'organisation, il préconise les outils de traçabilité et accompagne les agriculteurs dans la mise en place. Sur le plan réglementaire, il se prononce sur le stockage de produits phytosanitaires, la mise en place de bacs de rétention de fuel et sur tout autre aménagement en proposant des solutions techniques.
Il assiste les agriculteurs dans le montage des dossiers de subventions. Il s'informe régulièrement des modifications de la législation. Si nécessaire, il se met en relation avec les organismes de contrôle certificateurs.
Salaire brut mensuel débutant : de 2 500 à 3 000 € environ.
Formation : diplôme d'école ingénieur agricole.

L'élevage des gros animaux

L'élevage de gros animaux concerne les bovins, les caprins, les ovins, les porcins et les équidés.

Agent technique d'élevage
Au jour le jour, il veille sur les animaux, les alimente, les soigne… Il vérifie aussi le bon déroulement des mises bas, prépare et entretient les locaux… Dans le secteur de l'élevage bovin laitier, il assure la traite.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : Capa production agricole, utilisation des matériels, spécialité productions animales ; bac pro CGEA systèmes à dominante élevage.

Employé d'élevage
Sous la responsabilité du chef d'exploitation, il assure la conduite et le suivi quotidien de l'élevage : gestion technique, organisation du travail, encadrement du personnel. Il s'occupe des relations avec l'extérieur (fournisseurs, techniciens de coopérative), prend les décisions relatives au renouvellement du troupeau et contacte le vétérinaire.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ, selon la région et la taille de l'exploitation.
Formation : bac pro CGEA systèmes à dominante élevage ; bac techno Stav ; BTSA productions animales.

Chef d'exploitation
La mission du chef d'exploitation : sortir les meilleurs produits au moindre coût. À lui de suivre l'évolution du troupeau, de superviser toute la production, de veiller à l'entretien du matériel et des installations, de se tenir informé des réglementations et de la demande du marché, d'anticiper l'avenir. Au quotidien, c'est aussi un gestionnaire et souvent un comptable.
Outre ses collaborateurs, il est épaulé par tout le réseau coopératif et mutualiste agricole : coopératives (utilisation en commun du matériel agricole…), sociétés d'intérêt collectif agricole.
Salaire brut mensuel débutant : 1 900 € environ, selon l'importance de l'exploitation.
Formation : bac pro conduite et gestion de l'exploitation agricole (CGEA) systèmes à dominante élevage ; BTSA analyse et conduite de systèmes d'exploitation (ACSE) ou BTSA productions animales ; certificat de spécialisation (CS) ; brevet professionnel (BP) responsable d'exploitation agricole + expérience.

Berger
Il assure la conduite et la surveillance d'un troupeau d'ovins.
Salaire brut mensuel débutant : 1 400 € environ.
Formation : titre de berger-vacher transhumant (niveau IV, bac) avec 3 spécialités : berger/fromager ; gardien grand troupeau (brebis taries ou ovin viande) ; vacher.

Inséminateur
Salarié d'un centre d'insémination ou d'un haras, il réalise les opérations techniques d'insémination animale suit les grossesses et conseille les éleveurs dans le domaine de la reproduction et de la génétique.
Salaire brut mensuel débutant : 1 600 € environ.
Formation : BTSA productions animales, BTSA ACSE (analyse et conduite de systèmes d'exploitation).

Vétérinaire rural
Sa mission : suivre l'élevage, prévenir les maladies, intervenir le cas échéant (mises bas, traitements, interventions chirurgicales). Le vétérinaire peut aussi jouer un rôle de conseiller technique, diététique et sanitaire auprès des éleveurs. Il exerce souvent en libéral avec l'aide d'un auxiliaire vétérinaire. Il peut être aussi salarié d'une coopérative ou d'un élevage industriel.
Salaire brut mensuel débutant : 2 200 € environ.
Formation : classe prépa BCPST ou TB + 4 ans d'études dans l'une des 4 écoles nationales vétérinaires.

L'élevage des petits animaux

Les petits animaux (canards, oies, volailles, lapins…) sont de consommation courante. Faire face à la concurrence internationale, requiert du personnel qualifié.

Ouvrier d'élevage avicole
Sa mission principale consiste à entretenir les installations, assurer l'alimentation et la surveillance des volailles.
Salaire brut mensuel débutant : 1 400 € environ + primes.
Formations : Capa production agricole, utilisation des matériels, spécialité productions animales ; bac pro CGEA option systèms à dominante élevage ; CS conduite d'un élevage avicole et commercialisation des produits (niveau IV) ; BPA travaux de la production animale spécialité élevage de porcs ou de volailles.

Accouveur
C'est un spécialiste de l'élevage de volaille hors-sol pour la viande ou les œufs. Il transforme des milliers d'œufs en « poussins d'un jour » qu'il livre à des clients-éleveurs spécialisés dans une variété : poules, dindes, canards, pintades…Le respect de l'hygiène est un impératif. L'accouveur ne doit pas être allergique aux désinfectants ni aux duvets. Il commence ses journées très tôt le matin. Il opère sous la responsabilité d'un chef de couvoir.
Autre appellation : aviculteur hors-sol.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : Il est possible de se former à ce métier directement auprès d'un employeur dans un couvoir. Cependant, une formation initiale dans le domaine de l'aviculture est un plus, comme un Capa production agricole, spécialité productions animales.

Agent d'élevage avicole
Il se charge des opérations techniques d'alimentation et de surveillance des volailles mais aussi des canards, pintades, dindes… et s'occupe de l'entretien des installations.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : Capa production agricole, utilisation des matériels, spécialité productions animales ; certificat de spécialisation conduite d'un élevage avicole et commercialisation des produits.

Gaveur
Il nourrit les palmipèdes (oie ou canard) de la naissance à l'abattage dans les meilleures conditions possibles.
Autres appellations :
Salaire brut mensuel débutant : 1 400 € environ + primes de rendement.
Formation : stage court maîtrise d'élevage de palmipèdes gras ; stage court gavage et transformation des volailles grasses ; spécialisation d'initiative locale production, transformation, commercialisation des palmipèdes gras.

Apiculteur
Sa mission est de surveiller les ruches afin de récolter des produits apicoles comme le miel, la cire, le pollen ou la gelée royale. Il soigne les colonies d'abeilles et entretient les ruches. Il contrôle la production du miel, en s'assurant de la bonne santé de la reine et l'activité des abeilles ouvrières, notamment en période de floraison des plantes. Ce professionnel assure la survie et la reproduction d'une colonie, grâce à l'élevage des reines.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : il n'est pas obligatoire de détenir un diplôme pour être apiculteur, mais il est conseillé de commencer par travailler avec un apiculteur expérimenté pendant au moins 1 an. Quelques formations professionnelles existent comme, par exemple, une spécialisation d'initiative locale en apiculture.

La forêt

La filière bois de Midi-Pyrénées est à l’origine de plus de 22 000 emplois dans des entreprises de toute dimension, et touchants des secteurs divers.
CF Association interprofessionnelle de la filière bois en Midi-Pyrénées site internet rubrique « La filière en chiffres » :

Association interprofessionnelle de la filière bois en Midi-Pyrénées

Métiers de la Forêt et du bois - Fédération Forêt-Bois Rhône-Alpes

Site mis au point par les des professionnels de la filière forêt-bois française afin de faire connaître la pluralité de ses métiers et les nombreuses possibilités de formations professionnelles initiales qui existent.

Bûcheron
Il exécute des travaux d'abattage sur des petits et gros bois, tout en veillant au respect des règles de sécurité. Il assure l'ébranchage, l'écorçage puis la coupe du tronc en morceaux. Il trie le bois coupé en fonction de son utilisation (chauffage, industrie) et l'empile. Il est capable de calculer le volume d'arbres abattus (le cubage). Pour effectuer ces différentes tâches, il utilise des outils (tronçonneuse, débroussailleuse, hache) qu'il doit savoir entretenir et réparer.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : Capa travaux forestiers ; BPA travaux forestiers spécialité travaux de bûcheronnage ; certificat de spécialisation taille et soins des arbres.

Ouvrier sylviculteur
L’ouvrier sylviculteur met en place et entretient l'ensemble des arbres qui croissent sur un terrain forestier, des plantations jusqu’aux premières éclaircies en vue de les valoriser. Il débroussaille, taille les feuillus, élague et éfourche les arbres pour une meilleure croissance. Il peut également être amené à entretenir des sentiers.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : Capa travaux forestiers ; BPA travaux forestiers spécialité travaux de sylviculture.

Technicien forestier
Sous l'autorité d'un ingénieur, le technicien forestier élabore les plans de gestion et d'aménagement forestier dans le cadre de la politique forestière et du respect de la réglementation.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : bac pro forêt (remplace le bac pro gestion et conduite de chantiers forestiers) ; BP responsable de chantiers forestiers.

Ouvrier d'entretien de l'espace rural
Il exerce en tant qu'ouvrier qualifié chargé des travaux d'entretien de sites dégradés ou abandonnés, en respectant l'équilibre écologique. Il travaille pour des collectivités locales ou territoriales, des associations de protection de la nature.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : Capa entretien de l'espace rural.

Conducteur de machines d'exploitation forestières
Il réalise les travaux mécanisés de sylviculture et d'exploitation forestière et entretient le matériel utilisé.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : BPA option travaux forestiers spécialité conduite de machines forestières.

Garde vert
À cheval, le garde vert assure des missions de surveillance. Il dépend généralement des collectivités locales et peut être permanent ou saisonnier.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : diplôme fédéral d'équitation.

Ingénieur forestier
À l'ONF-Offica national des forêts, l'ingénieur forestier est responsable d'une division (20 000 hectares). Il remplit un rôle de conception et anime une équipe de terrain.
Dans le privé, il assure également un travail d'encadrement, de représentation et de gestion du personnel.
Salaire brut mensuel débutant : 2 500 € environ.
Formation : diplôme d'ingénieur AgroParisTech + spécialisation ingénieur forestier (bac + 5).

Garde-chasse privé
Il est employé par des propriétaires ou des sociétés de chasse privées. Il assure la surveillance du territoire, le contrôle et la limitation des prédateurs naturels du gibier, l'aménagement de la chasse. Peu de débouchés.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : bac pro GMNF (gestion des milieux naturels et de la faune).

Agent technique de l'environnement (ex garde-pêche, garde-chasse et garde des parcs naturels nationaux.)
Participe aux missions techniques et de police de l'environnement dévolues aux établissements de la faune et de la flore, de la chasse, de la pêche en eau douce et de la protection des espaces naturels. Il est commissionné et assermenté.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : recrutement sur concours. Conditions : 18 ans minimum, DNB (diplôme national du brevet) ou équivalent.

Technicien supérieur gestion et protection de la nature
Il gère un espace naturel dont il préserve et restaure la richesse écologique.
Les débouchés sont rares et incertains, mais quelques possibilités existent dans le domaine de l'animation nature et de la gestion des espaces naturels, surtout dans les parcs nationaux ou régionaux, ou encore dans les sociétés de chasse.
Salaire brut mensuel débutant : 1 800 € environ.
Formation : BTSA gestion et protection de la nature.

Technicien des parcs nationaux
Il a en charge la protection de la nature, la conservation et la mise en valeur des parcs nationaux sous l'autorité du directeur. Il assure l'encadrement des agents techniques.
Salaire brut mensuel débutant : 1 600 € environ.
Formation : recrutement sur concours (niveau bac).

Directeur de parc national
Le directeur est le responsable de l'établissement public. Il supervise le recrutement et le travail du personnel, assure la gestion, veille à l'aménagement et à l'entretien du parc. Il exerce aussi des pouvoirs de police importants. Il est souvent assisté par un directeur adjoint.
Les postes sont rares dans la mesure où il n'existe que deux directeurs par parc (au nombre de 7 aujourd'hui).
Salaire brut mensuel débutant : 2 500 € environ.
Formation : diplôme d'Ipef (ingénieur des ponts, des eaux et des forêts) ou post-master d'AgroParisTech-Engref.

Directeur de parc régional
Il est recruté et employé par le syndicat mixte qui gère le parc. Il assure la gestion administrative et technique du parc, ainsi que l'animation de son équipe. Il est chargé de la sauvegarde du milieu naturel et culturel du parc. Il existe actuellement 48 parcs naturels régionaux en France.
Salaire brut mensuel débutant : 2 500 € environ.
Formation : formation des ingénieurs du Gref (génie rural, des eaux et des forêts).

Paysage, jardins, espaces verts

Les métiers du paysage ont le vent en poupe. L’augmentation des activités de créations de jardins et d’espaces verts auprès des particuliers et des entreprises est en augmentation.

Les chiffres clés : site web « Les entreprises du Paysage » - rubrique Secteur-activités - les-chiffres-cles :

Les entreprises du Paysage

Ouvrier paysagiste (jardinier d'espaces verts, ouvrier JEV.)
Il réalise les opérations techniques de création, d'aménagement et d'entretien d'espaces verts, de parcs et jardins ou de terrains de sport.
Salaire brut mensuel débutant  : Smic
Formation : Capa travaux paysagers ; Capa entretien de l'espace rural ; bac pro aménagements paysagers ; BPA travaux d'aménagements paysagers spécialité travaux de création et d'entretien ; bac techno Stav ; BTSA aménagements paysagers ; certificat de spécialisation constructions paysagères ; BP aménagements paysagers.

Jardinier de golf
Ce jardinier est chargé de l'entretien de terrains de golf  : fertiliser, effectuer des traitements phytosanitaires, conduire du matériel sophistiqué (tondeuses pour greens), aider à la préparation des tournois de golf.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : Capa travaux paysagers + certificat de spécialisation (CS) jardinier de golf et entretien de sols sportifs engazonnés.

Le paysagiste d’intérieur (technicien paysagiste d’intérieur) assure l’entretien de végétaux d’intérieur et réalise la décoration paysagère d’espaces intérieurs (bureaux d’entreprise, restaurants, agences de voyage…).
Salaire brut mensuel débutant : de 1 500 € à 1 800 € environ.
Formation : Capa productions horticoles spécialité productions florales et légumières ; bac pro aménagements paysagers ; bac pro productions horticoles ; BTSA aménagements paysagers ; titre de technicien paysagiste d'intérieur.

Concepteur de paysage (responsable d’études, technicien bureau d’études) établit les études, les plans, les dossiers liés aux ouvrages paysagers en espaces verts, parcs et jardins ou terrains de sport et surveille l’exécution des travaux.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 500 € à 1 900 €.
Formation : BTSA aménagements paysagers ; certificat de spécialisation collaborateur du concepteur paysagiste ; diplôme d'architecture paysagère ; diplôme d'ingénieur des travaux paysagers.

Élagueur (grimpeur-élagueur, monteur-élagueur, élagueur de taille raisonnée.)
ll réalise les opérations techniques de taille en hauteur, d'abattage ou de soins aux arbres.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 430 € (Smic) à 1 500 € environ.
Formation : Capa travaux paysagers + certificat de spécialisation (CS) taille et soins des arbres (niveau IV), certificat de spécialisation gestion des arbres d'ornement.

Conducteur de travaux paysagers (chef de chantier, technicien paysagiste.)
Il organise et supervise les chantiers de création, d'aménagement et d'entretien d'espaces verts, de parcs et jardins ou de terrains de sport.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 500 € à 1 600 €.
Formation : bac pro aménagements paysagers ; bac techno Stav ; BTSA aménagements paysagers ; BP aménagements paysagers.

Maçon du paysage
Le maçon du paysage œuvre dans une entreprise du paysage ou une collectivité territoriale. C'est lui qui réalise les travaux de construction paysagère (murets et escaliers paysagers, dalles, pavés) des espaces verts, parcs et jardins ou des terrains de sport (football, golf, tennis…).
Salaire brut mensuel débutant : du Smic à 1 600 €.
Formation : Capa travaux paysagers ou aménagements paysagers ; bac pro aménagements paysagers ; bac techno Stav ; BTSA aménagements paysagers ; certificat de spécialisation constructions paysagères ; BP aménagements paysagers.

Chef d'équipe paysagiste
(technicien paysagiste, chef de chantier JEV)
Encadre les ouvriers dans la réalisation des opérations techniques de création, d'aménagement et d'entretien d'espaces verts, de parcs et jardins ou de terrains de sport.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 400 à 1 600 €.
Formation : bac pro spécialité aménagements paysagers ; bac techno Stav ; BTSA option aménagements paysagers ; BP aménagements paysagers.
Evolution de poste chef de chantier ou conducteur de travaux.
Technico-commercial (après formation complémentaire en commerce, Chef d’entreprise.

Architecte paysagiste
 L’architecte-paysagiste aménage et planifie le paysage, qu’il soit rural ou urbain. 
Son travail commence souvent par une enquête sur le site à aménager. En tenant compte du résultat de cette enquête, mais aussi du cahier des charges du maître d'œuvre, le paysagiste présente un projet. Après d'éventuelles modifications, il supervise la réalisation des travaux en collaboration avec les entrepreneurs. Il peut aussi assurer des missions de conseil et d'expertise auprès d'entreprises ou d'élus.
Ce métier exige non seulement des connaissances scientifiques et techniques, mais aussi de vraies qualités artistiques.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 600 € à 2 100 €.
Formation : diplôme de paysagiste DPLG.

Ingénieur aménagement paysager
Cet ingénieur assure des fonctions d'encadrement, en particulier dans l'organisation des travaux et la gestion des chantiers. Il peut également assurer des fonctions commerciales et des missions de développement.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 600 € à 2 100 €.
Formation : diplôme d'ingénieur paysagiste.

Elevage aquacole

Cette filière regroupe la conchyliculture et les piscicultures continentale et marine. Ces activités sont soumises à des aspects environnementaux et législatifs importants.

AQUACULTURE EN MER

Agent conchylicole
(ostréiculteur, mytiliculteur, conchyliculteur, agent ostréicole, agent mytilicole, employé conchylicole, employé des cultures marines).
Il programme et réalise toutes les opérations techniques nécessaires à l'élevage des coquillages.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : CAP de conchyliculture

Chef d'exploitation en cultures marines
Il s'occupe de l'implantation, de l'organisation et de la gestion des installations, ainsi que de la stratégie de l'entreprise. Il peut avoir différents statuts juridiques : exploitant individuel, gérant, associé ou salarié.
Ses activités varient en fonction des espèces cultivées : huîtres, moules, truites de mer, bars, daurades, turbots, saumons, crustacés, algues marines…
Salaire brut mensuel débutant : les revenus varient en fonction de la taille de l'exploitation, du type de production, de la demande du marché, etc. Si bien qu'un chef d'exploitation peut percevoir une rémunération pouvant aller du Smic (1 445 € brut) jusqu'à 4 ou 5 fois ce montant.
Formation : bac pro cultures marines ; CAP de conchyliculture + expérience professionnelle.

AQUACULTURE EN EAU DOUCE

Agent piscicole (éleveur, agent aquacole, employé d'élevage piscicole, technicien d'élevage.)
Il s'occupe de l'alimentation et de l'engraissage des poissons.
Salaire brut mensuel débutant : 1 450 € environ.
Formation : bac pro productions aquacoles.

Responsable d'élevage piscicole (responsable de site, chef de site.)
Il réalise la gestion technique de l'élevage.
Salaire brut mensuel débutant : 1 700 € environ.
Formation : bac pro cultures marines, bac pro productions aquacoles ; BTSA aquaculture.

Technicien d'écloserie
Il est chargé de surveiller la croissance des larves. Il nettoie les bassins, maintient la bonne qualité de l'eau et surtout nourrit les jeunes larves. Il veille au respect des règles d'hygiène et doit faire preuve d'un grand sens de l'observation.
Salaire brut mensuel débutant : 1 550 € environ.
Formation : bac pro productions aquacole, BTSA aquaculture.

Pêche en mer
Les activités du pêcheur consistent à préparer, utiliser, réparer le matériel de pêche, entretenir et faire fonctionner les instruments de navigation, remonter les filets et stocker le poisson.

Métiers de la pêche, des cultures maritimes et de la marine

Elevage équin

Le secteur de l'élevage équin comprend les activités de la production de chevaux, de poneys, d'ânes et de mulets.
Sur les 45 000 éleveurs en France, seuls de 5 à 10 % vivent de leur activité.

ENSEIGNEMENT

Palefrenier-Soigneur
Ce métier se caractérise par des techniques d'interventions directes sur les équidés et une relation à l'animal.
Salaire brut mensuel débutant : 1 450 € environ.
Formation : Capa soigneur d'équidés ; bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique.

Animateur assistant d'équitation enseigne les activités équestres sous l'autorité d'un titulaire de diplôme de niveau IV (bac) ou plus dans les activités équestres (BEES ou BPJEPS, DE ou DES). Animateur polyvalent, il peut exercer en centre équestre ou en poney club. Trois dominantes sont proposées : poney, cheval ou équitation d'extérieur.
Salaire brut mensuel débutant : Smic
Formation : titre à finalité professionnelle d'animateur d'assistant d'équitation de niveau V (CAP) délivré par la FFE (Fédération française d'équitation) ; CQP d'animateur soignant assistant, CQP d'enseignant animateur d'équitation.

Accompagnateur de tourisme équestre (ATE)
Il conduit des promenades et randonnées équestres en autonomie sur des itinéraires identifiés qui assurent la sécurité et l'agrément des cavaliers.
Il accueille, renseigne, présente les activités au public et prépare, encadre et accompagne des activités d'équitation d'extérieur. Il entretient, assure la maintenance et les soins aux équidés. Il travaille et valorise une cavalerie de tourisme équestre et participe à la gestion de l'établissement.
Autre appellation : guide équestre.
Salaire brut mensuel débutant : Smic (convention collective nationale des centres équestres).
Formation : titre à finalité professionnelle d'accompagnateur de tourisme équestre (ATE) de niveau IV (bac) délivré par la FFE ; CQP organisateur de randonnées équestres délivré par la CNPE-EE.

Enseignant animateur
Il assure et contrôle le débourrage des chevaux selon un planning et des objectifs précis. Il assure et évalue également le travail des équidés d'école. Il se préoccupe du devenir des chevaux avant leur « fin de carrière ». Il est responsable de la propreté de l'établissement.
Salaire : Smic
Formation : CQP enseignant animateur d'équitation (EAE).

Moniteur d'équitation
Il enseigne, contrôle et coordonne l'organisation pédagogique de l'établissement. Il anticipe et analyse les besoins de la clientèle. Il gère la cavalerie et planifie son utilisation. Il gère aussi le personnel chargé de l'entretien des chevaux et supervise la propreté de l'établissement.
Salaire brut mensuel débutant : 1 530 € environ.
Formation : BPJEPS option activités équestres avec 5 mentions (équitation ; tourisme équestre ; équitation western ; équitation de travail et tradition ; attelage). L'entrée en formation est conditionnée à la réussite d'un test d'entrée appelé « validation des exigences techniques préalables ».

Directeur d'établissement
Pour accéder à ce métier souvent exercé par des cavaliers ou par des exploitants agricoles, la loi n'oblige pas à être titulaire d'un brevet ou d'un diplôme : c'est une profession non réglementée, sauf si le centre propose de l'enseignement, de l'animation ou de l'accompagnement de randonnées. Dans ce cas, le directeur doit obligatoirement embaucher un moniteur.
Salaire brut mensuel débutant : 2 000 € environ.
Formation : bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique ; BTSA productions animales (support équin).
 
ELEVAGE

Agent d'élevage équin
Il assure principalement les soins nécessaires à la conduite de l'élevage équin en vue de garantir l'état physique, de santé et de bien-être des animaux.
Salaire brut mensuel débutant : 1 450 € environ.
Formation : Capa soigneur d'équidés ; bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique.

Responsable d'élevage équin
Il assure l'élevage des animaux au regard de la stratégie de vente choisie dans un objectif de valorisation technique et commerciale.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 600 € à 1 900 € (très variable selon la taille de l'entreprise).
Formation : bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique ; BTSA productions animales (support équin), BTSA analyse et conduite des systèmes d'exploitation (support équin).

Ostéopathe équin
L'ostéopathe équin ou le kinésithérapeute intervient en complément du vétérinaire lorsque apparaissent chez le cheval des troubles de la locomotion (boiterie, raideurs, défense lors de l’entraînement). Il est alors amené à soulager l’animal par des manipulations (massage, stretching, etc.). Une réforme de la législation devrait clarifier, à l’avenir, le droit d’intervention de l’ostéopathe sous l’autorité du vétérinaire.
Salaire brut mensuel débutant : très variable selon la clientèle (la profession s'exerce le plus souvent en libéral).
Formation : Les ostéopathes équins sont des vétérinaires ou des kinés spécialisés dans la kinésithérapie animale. Une formation est proposée à l'Iforec (Institut de formation en ostéopathie et réadaptation équine et canine).

Inséminateur équin
Ce métier ne peut être exercé que pendant la saison de monte, soit 6 mois par an environ (de février à juillet). C'est donc le plus souvent une activité annexe pour un éleveur ou pour un employé travaillant dans un élevage privé ou dans un haras national.
Salaire brut mensuel débutant : de 100 à 150 € l'insémination.
Formation : certificat d'aptitude aux fonctions d'inséminateur équin. Formation de 5 semaines accessible aux titulaires du bac pro CGEA option élevage, d'un BTA, d'un certificat d'aptitude aux fonctions d'inséminateur pour une autre espèce animale assurée par l'ENPH (École nationale professionnelle des Haras) du Pin-au-Haras (61).

COURSES

Le jockey monte ou « drive » en course pour le compte d'un propriétaire. Il peut être salarié rattaché à une écurie ou travailler pour son propre compte. Très disponible (travail en soirée et le week-end), il se déplace dans les hippodromes en fonction des épreuves. C'est un métier à risque qui fait appel à des qualités rares : hygiène de vie régulière et stricte, endurance et entraînement intensif.
Salaire brut mensuel débutant : sur la base de 1 450 € pour les travaux du matin + 7 % du prix remporté par la monture. Au total, de 3 000 € à 6 000 € moyennant plusieurs victoires par mois.
Formation : Capa lad-cavalier d'entraînement ; licence de jockey/driver délivrée par les sociétés mères des courses.

Le lad-jockey travaille dans des écuries de galop : plat, haies, steeple-chases (courses d'obstacles) et cross-country.
Le lad-driver, lui, exerce dans des écuries de trot monté (à dos de cheval) ou attelé à un sulky (voiture légère à deux roues).
Dans les deux cas, les lads sont sous la responsabilité d'un entraîneur. Au final, seulement 5 % d'entre eux deviendront jockeys.
Salaire brut mensuel débutant : de 1 445 € (Smic) à 1 600 € selon les centres d'entraînement + prime pour chaque course gagnée.
Formation : Capa lad-cavalier d'entraînement.

Groom
Le groom travaille dans une écurie de compétition. Il gère la préparation des chevaux, les soins, parfois aussi l'échauffement, le transport, etc. Il se déplace pour accompagner les chevaux en compétition ; cela implique une grande disponibilité et des horaires variables.
Salaire brut mensuel débutant : 1 450 € environ
Formation : Capa soigneur d'équidés ; bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique.

Premier garçon
Responsable de l'équipe des palefreniers et des cavaliers d'entraînement, le premier garçon organise le travail quotidien d'une grande écurie de courses. Ses horaires de travail sont soumis à une forte amplitude (travail tôt le matin et parfois le week-end). Une forte expérience en tant que cavalier d'entraînement, garçon de voyage ou cavalier-soigneur est nécessaire.
Autre appellation : responsable d'écurie de sport.
Salaire brut mensuel débutant : 1 900 €.
Formation : Capa lad cavalier d'entraînement ; bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique.

Entraineur
C'est à l'entraîneur, chef d'une entreprise à caractère agricole, que les propriétaires confient leurs chevaux de course pour l'hébergement, les soins et l'entraînement. Technicien, l'entraîneur apprécie et juge la forme d'un cheval et son potentiel afin de gérer sa carrière. Gestionnaire, il assure le suivi financier de l'entreprise.
Salaire brut mensuel débutant : de 2 000 € à 2 500 € environ + intéressement sur les courses remportées (très variable selon la taille de l'entreprise).
Formation : aucune formation spécifique n'est exigée, mais les entraîneurs de galop qui sollicitent la licence d'entraîneur public doivent être munis d'une licence délivrée par France Galop.

METIERS TRADITIONNELS

Maréchal-ferrant
Le maréchal-ferrant pratique l’art de forger et d’adapter aux sabots des équidés des semelles et contours protecteurs, généralement métalliques, appelés fers. Objectif : protéger les pieds de l’animal contre l’usure ou de remédier aux vices d’aplomb ou de forme. Le maréchal-ferrant prépare et effectue la pose de ferrures courantes et confectionne, en accord avec le vétérinaire des ferrures orthopédiques ou thérapeutiques. Il intervient auprès de tous les équidés et bovidés
Salaire brut mensuel débutant : Smic pour un salarié dans un haras ou un centre équestre. Entre 80 € et 100 € par intervention pour un indépendant itinérant.
Formation : Capa maréchalerie ; titre de niveau V (CAP).

Sellier-harnacheur
Le sellier-harnacheur réalise essentiellement selles et harnachements de cuir qui permettent de dresser ou conduire un cheval de selle ou d’attelage.
Formation : CAP sellier-harnacheur, préparé en apprentissage ou en formation continue.

Débardeur forestier
Le travail du débardeur consiste à transporter les bois coupés par le bûcheron jusqu'à une place de dépôt située au bord d'une route forestière. Il peut utiliser un cheval pour ce travail.
Formation : certificat de spécialisation utilisateur de chevaux attelés (accessible en formation continue).
Salaire brut mensuel débutant : Smic

Les métiers du cheval

Les métiers transversaux

Mécanicien, conducteur d'engins, agent de conditionnement, cariste, agent de remplacement : ces métiers transversaux s'exercent dans plusieurs filières. Dans la logistique, le magasinage et la manutention, des opportunités d'emploi sont à saisir. L'agro-équipement offre de nombreux emplois et de réelles opportunités de carrière aux passionnés de mécanique.
Cf fiche IJ Les métiers de la logistique et de la manutention et du magasinage n° 2.891  ; Les métiers du transport n° 2.892.

Association profes. de dévelop. de l'enseignement de machinisme agricole et des agroéquipements

Description des métiers de l'agroéquipement, témoignages, fiches sur les diplômes, offres et demandes d'emploi et stage.

Les enseignants en lycée agricole

Les enseignants peuvent exercer en lycée professionnel agricole, en lycée d'enseignement général et technologique, en centre de formation d'apprentis… Tous dépendent du ministère de l'Agriculture.

L'enseignant-chercheur travaille à l'université, où il partage son temps entre l'enseignement et un projet de recherche.
Les professeurs agrégés peuvent demander un poste du second degré dans l'enseignement supérieur .

Etudes et diplômes

Du CAP au Bac

L'enseignement public comprend des lycées professionnels agricoles (LPA), des lycées d'enseignement général et technologique agricole (LEGTA), des centres de formation des apprentis (CFA) et des centres de formation professionnelle et de promotion agricoles (CFPPA).
L'enseignement privé dispense les mêmes formations que celles du public. Il est représenté par trois fédérations (Cneap, Unrep et UNMFREO).

L'enseignement agricole comporte deux voies distinctes et coexistantes.
• La voie professionnelle assure la préparation au CAPA, au bac professionnel, au BTA et au BTSA (les Bepa sont désormais intégrés aux bacs pro).
• La voie générale et technologique assure à partir de la seconde la préparation au BTA, au bac technologique, au bac scientifique et au BTSA.

Le CAPA- Certificat d'Aptitude professionnelle Agricole
Le CAPA se prépare en 2 ans après la classe de 3e, ou par apprentissage en 2 ans en CFA agricole. Les élèves doivent avoir plus de 16 ans et moins de 26 ans.

CAPA du secteur activités hippiques
• Lad-jockey ou lad-driver
• Maréchalerie
• Soigneur d'équidés (ex-palefrenier)
CAPA du secteur aménagement de l'espace
• Entretien de l'espace rural
• Travaux forestiers : spécialité bûcheronnage, spécialité sylviculture
• Travaux paysagers
CAPA du secteur production
• Productions horticoles, spécialités : pépinières ; productions florales et légumières ; productions fruitières
• Production agricole, utilisation des matériels spécialités productions animales, productions végétales
• Vigne et vin
• Agriculture des régions chaudes (en remplacement du Bepa correspondant)
CAPA du secteur services
• Services en milieu rural
CAPA du secteur industries agroalimentaires
• Industries agroalimentaires, spécialités ouvrier de conduite de machine automatisée ; ouvrier polyvalent de fabrication de produits alimentaires ; ouvrier polyvalent du travail industriel des viandes

BEPA Le Bepa rénové (ou « intégré ») est un diplôme intermédiaire qu'il est possible d'obtenir au cours du cursus du bac pro en 3 ans. Ce cursus est composé des classes de seconde professionnelle, de première professionnelle et de terminale professionnelle.

BAC Pro
Le bac professionnel est un diplôme de qualification professionnelle préparé en 3 ans après classe de 3e, ou'un Capa dans l'option correspondante.
La préparation alterne des périodes en lycée et en entreprise.
Bacs pro du secteur équipements pour l'agriculture
• Agro-équipements (rénové)
• Maintenance des matériels, option A : agricoles
• Maintenance des matériels, option C : parcs et jardins
Bacs pro du secteur aménagement de l'espace et protection de l'environnement
• Forêts
• Aménagements paysagers
• Gestion des milieux naturels et de la faune
Bacs pro du secteur commercialisation
• Technicien-conseil vente en animalerie (rénové)
• Technicien-conseil vente en produits de jardins
• Technicien conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux
• Technicien conseil vente en alimentation, option produits alimentaires
Bacs pro de l'Éducation nationale
• Commerce
• Comptabilité
• Cultures marines
• Maintenance des matériels, option B : travaux publics et manutention
• Conduite et gestion des entreprises maritimes
• Secrétariat
Bac pro du secteur élevage et soins aux animaux
• Conduite et gestion de l'élevage canin et félin
Bacs pro du secteur production
• Conduite et gestion de l'exploitation agricole, option vigne et vin (rénové)
• Conduite et gestion de l'exploitation agricole, option systèmes à dominante cultures (rénové)
• Conduite et gestion de l'exploitation agricole, option systèmes à dominante élevages (rénové)
• Conduite et gestion de l'entreprise hippique
• Technicien en expérimentation animale (remplace le BTA production spécialité animalier de laboratoire)
Bac pro du secteur services
• Services aux personnes et aux territoires
Bac pro du secteur transformation
• Bio-industries de transformation

A noter : Les brevets de technicien agricole (BTA) sont progressivement remplacés par des bacs professionnels. Le dernier BTA, production spécialité animalier de laboratoire, sera remplacé en 2013 par le bac pro technicien en expérimentation animale.

BAC Techno STAV (Sciences et Technologies de l'Agronomie et du Vivant),
Pluridisciplinaire, le bac techno permet une poursuite d'études dans toutes les options du BTSA, du BTS ou du DUT.
Le bac Stav qui propose plusieurs spécialités : production agricole, transformation des produits alimentaires, aménagement et valorisation des espaces, services en milieu rural.

Bac série S
Le bac général scientifique se prépare en 2 ans après une seconde générale ou technologique. Il est conseillé de choisir l'option sciences de la vie et de la Terre proposée dans les Legta.

Du BTS à la licence professionnelle

Ce cycle conduit en 2 ans à des formations de technicien supérieur (BTSA, BTS, DUT). L'enseignement est délivré en lycée agricole pour les BTSA, en IUT pour les DUT, à l'université pour les diplômes d'études universitaires à finalité professionnelle.

BTSA
Le brevet de technicien supérieur agricole (BTSA), de niveau bac + 2, est accessible aux titulaires d'un bac techno, bac pro, bac général, BTA, brevet de technicien (BT), titre ou diplôme de niveau IV enregistré au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) ou DAEU (diplôme d'accès aux études universitaires).
Sont également admis directement en 2e année les étudiants ayant suivi en totalité l'enseignement des classes prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) et les titulaires de certains BTS, BTSA, Deust et DUT. Le BTSA diplôme peut être préparé par alternance.

Le BTSA prépare à la responsabilité d'une exploitation ou d'une entreprise agricole ou para-agricole. Il permet d'exercer aussi une fonction de technicien supérieur salarié.
Plusieurs options :
BTSA aménagement de l'espace et protection de l'environnement
• Aménagements paysagers
• Gestion et maîtrise de l'eau (3 spécialités : études et projets d'aménagements hydrauliques urbains et agricoles, maîtrise de l'eau en agriculture et aménagement, gestion des services d'eau et d'assainissement)
• Gestion forestière
• Gestion et protection de la nature (2 spécialités : animation nature, gestion des espaces naturels)
BTSA technico-commercial
• Produits alimentaires et boissons
• Vins et spiritueux
• Agrofournitures
• Produits de la filière forêt/bois
• Jardin et végétaux d'ornement
• Animaux d'élevage et de compagnie
BTSA équipement pour l'agriculture
• Génie des équipements agricoles
BTSA production
• Analyse et conduite de systèmes d'exploitation (ACSE)
• Aquaculture
• Production horticole
• Technologies végétales (2 spécialités : amélioration des plantes et technologies des semences ; protection des cultures).
• Productions animales
• Viticulture-œnologie
• Développement de l'agriculture des régions chaudes
BTSA services
• Services en espace rural
BTSA transformation
• Sciences et technologies des aliments, spécialité produits laitiers
• Sciences et technologies des aliments, spécialité aliments et processus technologiques
• Sciences et technologies des aliments, spécialité viandes et produits de la pêche
• Sciences et technologies des aliments, spécialité produits céréaliers.

Orientations possibles après le BTSA : entrer dans la vie active ou poursuivre des études :
• certificat de spécialisation (CS)
• préparer un second BTSA en un an, pour acquérir une compétence complémentaire.
• entrer sur concours dans une école nationale d'ingénieurs, une école nationale vétérinaire ou une école du paysage et de l'horticulture.
• accéder directement en licence professionnelle.

Les BTS
BTS Agroéquipements
BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries

DUT
Les instituts universitaires de technologie (IUT) préparent en 2 ans au DUT (diplôme universitaire de technologie). L'admission se fait sur dossier et entretien de motivation.

DUT génie biologique (GB)
Le DUT génie biologique propose 3 options dans le domaine de l'agriculture : agronomie (A), industries alimentaires et biologiques (IAB) et analyses biologiques et biochimiques (ABB).

DUT génie chimique-génie des procédés (GC-GP) pas de formation en Midi-Pyrénées
Cf L'IUT de Nancy 1 tél : Tél. : 03 83 68 25 00 propose dans son département Génie chimique, génie des procédés une option bioprocédés

DUT techniques de commercialisation (TC)
Le DUT techniques de commercialisation orientation agroalimentaire forme des cadres spécialisés dans la vente des produits agricoles et agroalimentaires.
Pas de formation en Midi-Pyrénées. IUT les plus proches : Perpignan-Antenne de Carcassonne Tél. : 04 68 47 71 60, Périgueux-Bordeaux 4 Tél : 05 53 02 58 58.

Licence professionnelle
Conçu dans un objectif d'insertion professionnelle, ce diplôme répond à des besoins nouveaux. Ce diplôme universitaire correspond à un bac + 3 (180 crédits européens). Le cursus est ouvert également à la formation continue.
Sélection sur dossier et entretien de motivation.

A noter
Les certificats de spécialisation sont des titres nationaux à finalité professionnelle. Ils se préparent par la voie de l'apprentissage ou de la formation professionnelle continue et sanctionnent un complément spécifique de formation dont le contenu s'appuie sur des référentiels de diplômes professionnels ou technologiques.
Il en existe de très nombreux, qui varient du niveau V au niveau III.

 

Formations universitaires longues

La licence
Accessible après le bac, la licenceest organisée sur 6 semestres,
D'une université à l'autre, elles diffèrent par leurs mentions.

Les masters
Après la licence, le master est organisé en 4 semestres et correspond à 120 crédits.
Deux orientations sont possibles : master à vocation professionnelle, tourné vers l'entreprise, ou bien master à vocation de recherche, requis pour l'accès en doctorat.

Les DRT
Le diplôme de recherche technologique (DRT) dure 1 an. Il est accessible aux bac + 5 ou aux élèves ingénieurs en dernière année d'école. Son objectif : une initiation à la recherche et au développement des technologies avancées, dans le cadre d'un contrat de travail négocié avec une entreprise industrielle.

Les écoles d'ingénieurs

Le diplôme d'ingénieur nécessitent 5 ans d'études après le bac. Le recrutement se fait le plus souvent sur concours :
- soit directement soit après le bac,
- soit après un bac + 2 et notamment une classe prépa, ou un bac + 3/4.
Dans tous les cas, ces filières sont très sélectives.

Adresses utiles

Portail Web de l'enseignement agricole français

Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt de Midi-Pyrénées

Service Régional de la Formation et du Développement

Ministère de l’Agriculture et de l'Agroalimentaire et de la forêt

Association Nationale pour l’Emploi et la Formation en Agriculture

AREFA Midi-Pyrénées

Conseil national de l'enseignement agricole privé

Conseil Régional de l'Enseignement Agricole Privé Midi-Pyrénées

EDUTER-CNPR

L'Union nationale des Maisons familiales rurales

Union nationale rurale d'éducation et de promotion

Jeunes agriculteurs - Syndicat professionnel

Les métiers du lait

Office national des forêts

Rubrique « l’ONF en bref »
Informations sur les métiers, concours et carrières.

Métiers de la Forêt et du bois - Fédération Forêt-Bois Rhône-Alpes

Site mis au point par les des professionnels de la filière forêt-bois française afin de faire connaître la pluralité de ses métiers et les nombreuses possibilités de formations professionnelles initiales qui existent.

Métiers de la pêche, des cultures maritimes et de la marine

Les métiers du cheval

Association profes. de dévelop. de l'enseignement de machinisme agricole et des agroéquipements

Description des métiers de l'agroéquipement, témoignages, fiches sur les diplômes, offres et demandes d'emploi et stage.

Les entreprises du Paysage

Métiers horticulture paysage

Association interprofessionnelle de la filière bois en Midi-Pyrénées

Ingénieurs pour l'Alimentation, l'Agriculture et l'Environnement

Observatoire Métiers et qualifications SDLM

Observatoire des métiers et des qualifications de la distributon, de la location et de la maintenance des matériels agricoles, de travaux publics, de manutention et de parcs et jardins.
Mission : concevoir des outils de mesure (indicateurs, enquêtes, etc.) permettant de suivre et d'anticiper les conséquences des évolutions technologiques, économiques et sociales des professions sur l'ensemble des métiers couverts par la branche.
Ces outils doivent permettre de mesurer les évolutions quantitatives et qualitatives afin que tous les acteurs concernés puissent en tirer les enseignements en termes de qualification et de formation.

Association des chambres d'agriculture des Pyrénées

Chambre régionale d'agriculture Midi-Pyrénées


Pour les jeunes qui souhaitent s'installer :
liste des points info installation en Midi-Pyrénées (chapitre Formation Emploi rubrique S'installer).
Le Point Info Installation est un guichet unique, un lieu ressource où un conseiller va informer et orienter tous les candidats à l’installation.

Plate-forme d'informations sur les métiers du vin

Informations sur le métier d'œnologue,

Vitijob

Vocation semencier



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.