A+ A A-

Les métiers de la mode et de la couture

Création, production, commercialisation, logistique ... les domaines d'activité du secteur de la mode sont très variés.

Fiche n°2.27
Version : Août 2016

Le secteur de la mode n'est plus réservé aux artistes, mais au contraire fait une place de plus en plus grande aux commerciaux (chef de produit, directeur commercial, responsable logistique, directeur de boutique, et acheteur ...) et aux spécialistes du marketing (notament les spécialistes du marketing maîtrisant les outils stratégiques du e-commerce.) , aux logisticiens, aux techniciens de la qualité, etc. Les métiers liés à l'image, à la frontière entre la création et la commercialisation, sont en fort développement : directeur image, responsable communication visuelle, merchandising visuel.
Enfin on retrouve les métiers supports communs aux autres secteurs tels que : assistant de direction, comptable, directeur administratif et financier, responsable RH, responsable informatique…

Débuter dans la mode
Les recrutements se font rarement par petites annonces, mais plutôt grâce au bouche à oreille.

Pour cela, il est indispensable de dénicher un long stage en entreprise ou de choisir les études en alternance.

Fréquenter les salons professionnels (Salon international de la chaussure, Première Vision, Prêt-à-porter Paris…) permet de repérer les recruteurs potentiels. Ils se tiennent deux fois par an, en septembre-octobre et en janvier-mars.
Pour connaître les dates des salons : www.salons-online.com, http://lamodefrancaise.org.

Les concours permettent aux étudiants en école de se faire connaître : les lauréats dont le projet est retenu par le jury bénéficient d'une bourse, d'un stage, d'un stand sur un salon, voire de l'organisation d'un défilé !(ex : Festival international des arts de la mode de Hyères, le Concours international des jeunes créateurs de mode de Dinard, Interstyleparis, New Fashion Generation, Elle solidarité mode …

Enfin n'hésitez pas à intervenir sur les blogs spécialisés dans la mode.

Qualités requises

Bien que les domaines d'activité soient très variés (production, communication, marketing…), tous les métiers de la mode et de la couture nécessitent une sensibilité et un sens de l'esthétique. Les vêtements du luxe ou du prêt-à-porter, tout comme les accessoires, ne se fabriquent pas et ne se commercialisent pas comme n'importe quel produit. Ils doivent susciter envie et plaisir et répondent pour cela à des critères de création et de commercialisation particuliers. Les journées de travail peuvent être longues et stressantes, notamment pendant les préparations des collections. Mieux vaut ne pas compter ses heures !

Métiers

La création

Styliste : métier le plus attractif et suscitant le plus de vocations, c'est aussi celui qui offre le moins de postes car la concurrence est rude.
Constamment attentif aux nouvelles tendances et cherchant à innover, le styliste dessine les modèles des collections à venir, que ce soit pour de la haute-couture ou du prêt-à-porter.
À lui de valider les fiches techniques du technicien de fabrication destinées aux fabricants. C'est un véritable chef d'orchestre !
Formation : BTS design de mode, textile et environnement ; école de mode ; école supérieure d'arts appliqués (double formation conseillée).

Styliste spécialisé : il est possible de se spécialiser dans un domaine : tissus d'ameublement, lingerie, vêtements ou accessoires…
Formation : formation de styliste ou formation spécialisée (CAP cordonnier-bottier ; CAP métiers de la mode options : chapelier-modiste, vêtement flou, vêtement tailleur ; CAP maroquinerie ; BTS métiers de la mode-vêtements).

Designer textile imagine les thèmes, les motifs et les imprimés qui formeront les tissus des prochaines collections.
Formation : BTS design de mode, textile et environnement + DSAA design ; formation en école privée.

Artisan d'art L'artisanat d'art offre quelques débouchés dans la haute couture ou la création des costumes de scène. Il s'agit de métiers très rares avec des salaires variables.
- Brodeur ajouter sur la surface d'un tissu déjà fabriqué et fini une représentation d'un ou de plusieurs éléments à plat ou en relief. à l'aide de crochets ou d'aiguilles. Les brodeurs manuels travaillent pour la haute couture, la couture de diffusion boutique, le cinéma, l'opéra, les théâtres nationaux, les grands cabarets parisiens et l'art contemporain.
Les ateliers de broderie mécanique se situent à 90 % en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais. Ils travaillent pour le prêt-à-porter, l'ameublement, le design d'intérieur, la bonneterie, la layette, le linge de maison, les écussons et les colifichets.
Formation : CAP arts de la broderie ; BMA broderie (3 orientations : broderie main, broderie sur machine guidée main et broderie sur machine automatisée) ; DMA arts textiles et céramique, option arts textiles.

- Dentelier Il confectionne, à l'aide d'une aiguille ou d'un fuseau, des tissus très ajourés sans trame ni chaîne, ornés de dessins. La dentelle de Calais est particulièrement réputée et exportée dans le monde entier.
Formation : CAP arts de la dentelle option fuseau ; CAP arts de la dentelle option aiguille ; BMA dentelle option aiguille ; BMA dentelle option fuseaux.
Le centre d'enseignement de la dentelle du Puy-en-Velay (43) Tél : 04 71 02 01 68 est le seul établissement qui prépare à ces diplômes, uniquement par la voie de l'apprentissage.

- Chapelier et modiste font appel à des savoir-faire différents. Le chapelier travaille surtout le feutre, la paille et le tissu. Il produit en grande série ou en série limitée des chapeaux classiques d'homme et de femme. Le travail du modiste relève de la création et du domaine artistique. Le chapeau est conçu comme un objet unique principalement destiné aux femmes.
La plupart des modistes exercent en tant qu'indépendants.
Formation : CAP métiers de la mode, option chapelier-modiste ; FCIL arts de la mode broderie chapellerie fleurs plumes.

- Autres métiers d'art
Citons les professions de plumassière (création d'accessoires en plumes), fleuriste (fleurs artificielles), maroquinier.
Formation : CAP arts de la broderie, CAP plumassière fleuriste en fleurs artificielles, CAP arts de la dentelle, BMA dentelle option aiguille. …

La fabrication

Les délocalisations ont transformé ce secteur. Il est indispensable de parler anglais pour travailler à l'étranger, où sont installés de nombreux ateliers.

Modéliste dessine le patron d'un vêtement et construit le prototype d'un vêtement à partir des croquis réalisés par le styliste. Le modéliste travaille directement sur un buste d'atelier qui lui permet d'ajuster les formes jusqu'à obtenir ce que le styliste a demandé, mais il est de plus en plus assisté par des logiciels de CFAO (Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur).
Formation : BTS métiers de la mode-vêtements ou formation privée.

Le patronnier-gradeur s'appuie sur le prototype de vêtement réalisé par le modéliste pour mettre au point les différentes tailles d'un vêtement. Il peut travailler aussi bien pour une collection de haute couture que pour du prêt-à-porter fabriqué en série. Un patronnier-gradeur travaille avec un logiciel de conception assistée (CAO).
Les PME et les bureaux d'études sont les premiers recruteurs des patronniers-gradeurs. Maîtriser l'anglais est un atout supplémentaire.
Formation : CAP métiers de la mode-vêtements, bac pro métiers de la mode-vêtement, BP vêtement sur mesure (options tailleur dame, tailleur homme, couture flou), BTS métiers de la mode-vêtement.

Le couturier travaille essentiellement dans les ateliers de haute couture. On y trouve le chef d'atelier, entouré de différents modélistes (premiers, seconds…) et de petites mains : le patronnier-gradeur-traceur, le coupeur, le placeur-traceur et le mécanicien.
À noter : il peut aussi travailler en boutique. Sa mission consiste alors à conseiller la clientèle, procéder aux essayages et aux retouches et « tailler » un vêtement parfaitement adapté aux mensurations du client.
Formation : CAP métiers de la mode options vêtement tailleur ou vêtement flou ; BP vêtement sur mesure (options tailleur dame, tailleur homme, couture flou) ; BAC Pro métiers de la mode-vêtement ; BTS métiers de la mode-vêtement.

Ingénieur textile pour le compte d'un bureau d'études, il conçoit de nouveaux matériaux : tissus infroissables, anti-UV, transparents…
Formation : école d'ingénieurs textile, master professionnel dans les technologies textiles.
Cf. dossier IJ Les métiers de l’industrie textile : bac et études supérieures n° 2.9112 .

Technicien de fabrication Une fois le prototype validé, c'est au technicien de lancer la production en série. À partir des patrons dessinés par le modéliste et des consignes transmises par le styliste, il conçoit un dossier technique regroupant toutes les informations nécessaires au montage des modèles et destiné aux fabricants souvent à l'étranger. Avant de lancer la production, il doit vérifier la réalisation du premier exemplaire, appelé « tête de série ». Il peut être amené à se rendre sur les lieux de production : anglais indispensable. Après quelques années d'expérience, le technicien de fabrication peut évoluer vers un poste de chef de produit.
Formation : BTS métiers de la mode-vêtements, BTS innovation textile, BTS technico-commercial.

Le commerce et le management

Une fois le vêtement créé et fabriqué, d'autres professionnels prennent le relais. Ils s'occupent des coûts, de la publicité, de la commercialisation, du marketing et de la vente d'une collection. Cf. dossiers IJ Les métiers de la vente : du CAP au bac pro n° 2.321  ; Les métiers de la vente : bac et études supérieures n° 2.322 .

Vendeur prêt à porter Mettre la marchandise en rayon, conseiller les clients… Tel est le quotidien des vendeurs, chargés aussi de faire remonter les remarques des clients au directeur de la boutique.
Formation : CAP minimum (les boutiques haut de gamme exigent un niveau supérieur et la pratique de plusieurs langues étrangères).

Le responsable de magasin est chargé des achats et de la gestion des stocks de sa structure. Il organise son espace de vente, met en place les opérations de promotion et d'animation, gère l'équipe des vendeurs s'il en emploie, développe la qualité des services aux clients, et veille à la rentabilité de son magasin. Il peut travailler pour le compte d'une marque de prêt-à-porter (franchise ou salarié) ou s'établir à son propre compte.
Formation : bac pro vente, BTS management des unités commerciales (Muc).

Chef de produit Son rôle est stratégique car il oriente le travail du styliste : à l'aide d'études marketing, il dégage les attentes des consommateurs en termes de tendances (matières, formes, couleurs…) et de prix. Puis, il élabore un plan précisant le nombre et le type de modèles à prévoir pour la nouvelle collection et se charge du lancement promotionnel.
Formation : école de commerce + spécialisation.

Acheteur tissus, fils, boutons, bretelles, perles, il doit négocier avec les fournisseurs, afin d'obtenir les conditions les plus avantageuses en termes de tarif, de qualité et de délai.
Formation : école de commerce + école d'ingénieurs ou école de mode (double compétence).

Commercial Spécialisé dans un type de clientèle ou une région, il vend la collection aux boutiques de détail, aux grands magasins ou aux distributeurs étrangers. À lui de prospecter de nouveaux acheteurs, de négocier les meilleurs contrats et d'organiser les livraisons.
Formation : BTS management des unités commerciales (Muc), DUT techniques de commercialisation (TC) ou école de commerce.

La communication et le marketing

Une fois les collections présentées, ces métiers relaient les tendances auprès du grand public.

Attaché de presse Pour décrocher de bonnes critiques dans la presse,il doit être efficace : envoi de dossier de presse aux journalistes de mode, « calage » d'interviews, invitation aux défilés, organisation d'événements… Attention, la plupart travaillent en agences de communication ou en freelance.
Formation : formation de communication (Celsa, Efap…), école de commerce, école de mode.
Cf. dossier IJ Les métiers de la communication n° 2.672 .

Chargé d'études marketing Avant de lancer un nouveau produit, le chargé d'études marketing analyse les attentes des clients et l'offre de la concurrence pour assurer un succès commercial. Son objectif : livrer des études chiffrées, objectives et utiles pour mettre en place une stratégie commerciale adaptée.
Formation : école supérieure de commerce ; Ensae (École nationale de la statistique et de l'administration économique) ; master pro dans le domaine du marketing.
Cf. dossier IJ Les métiers du marketing n° 2.334 .

Journaliste de mode La rédactrice de mode se fait l'écho des dernières tendances, en parcourant les show-rooms des créateurs ou en assistant aux défilés. Attention, le nombre de postes est minime. La plupart sont des pigistes. Les principales qualités d’un ou une journaliste de mode sont un sens artistique développé, une réelle curiosité et une intuition pour les nouvelles tendances, mais aussi une bonne culture générale, une parfaite connaissance du milieu dans lequel les journalistes évoluent, un sens relationnel développé  et d’excellentes capacités d’expression écrite et orale.
Formation : école de journalisme (ESJ Lille, Cuej Strasbourg…).
Cf. dossier IJ Les métiers du journalisme n° 2.674 .

Photographe de mode le photographe de mode joue un rôle capital dans la valorisation et la promotion des produits. Il "shoote" les mannequins portant vêtements et accessoires et veille à ce que ceux-ci soient mis en valeur ainsi qu'à la qualité de la prise de vue de façon à susciter l'envie. Le photographe de mode est spécialisé, il doit donc avoir des compétences particulières dans le domaine de la mode et être au fait de l'actualité afin de pouvoir présenter des travaux adaptés. Généralement free-lance, il travaille pour des agences, des magazines de mode ou des stylistes..
Formation : bac pro photographie, BTM photographe, BTS photographie, formations spécialisées
Cf. dossier IJ Les métiers de la photographie n° 2.683 .

Mannequin Si quelques top-modèles sont aussi célèbres que les créateurs, attention au miroir aux alouettes : à Paris, à peine 10 % des mannequins vivent de leur métier, tandis que les autres courent les castings…
Formation : formations privées (très chères) de courte durée. Outre la plastique et la photogénie, il faut mesurer une taille minimale (1,71 m pour les filles et 1,83 m pour les garçons). Mais les interminables séances de pose et les déplacements fréquents exigent résistance, santé et bonne hygiène de vie. Notons aussi qu'il faut débuter jeune (16 ans pour les filles) et parler anglais. Un impératif : songer très tôt à la reconversion !

A noter : Elite, Ford… Si les agences emploient parfois des chasseurs de tête, évitez les arnaques ! Et ne versez aucune somme pour une séance photo ou la constitution d'un book.
Liste des agences « sérieuses » sur le site du syndicat national des agences de mannequins.
www.synam.org

 

Diplômes

Du CAP au BAC Techno

CAP - certificat d'aptitude professionnelle se prépare en 2 ans après la classe de 3e au sein d'un lycée professionnel ou d'un d'établissement privé. Il permet d'entrer directement dans la vie active, mais il est conseillé de poursuivre par un bac professionnel.

Le titulaire de ce CAP possède les compétences nécessaires à la mise en œuvre des moyens de coupe, de fabrication, de finition et de mise en forme de vêtements
Certains CAP sont spécialisés dans la création d'accessoires et l'artisanat d'art :
• CAP métiers de la mode, option chapelier-modiste,
• CAP arts de la broderie.
• CAP plumassière fleuriste en fleurs artificielles.
• CAP arts de la dentelle.
Ces CAP sont préparés dans peu d'établissements. Pas de formation en Midi-Pyrénées cf www.onisep.fr (recherche géolocalisée).

Mention complémentaire (MC)
En 1 an après un CAP, il est possible de se spécialiser en préparant une MC essayage-retouche-vente – Pas de formation en Midi-Pyrénées. Lieu de formation le plus proche :
Lycée polyvalent Václav Havel 33130 Bègles Tél : 05 57 30 49 00

Brevet des métiers d'arts (BMA)
- Le BMA arts de la broderie propose trois spécialités : broderie main, broderie sur machine guidée main, broderie sur machine automatisée. Ouvert aux titulaires d'un CAP, il se prépare en 2 ans. Pas de formation en Midi-Pyrénées. Lieu de formation le plus proche LP Gilles Jamain 17312 Rochefort Tél : 05 46 99 06 68

- Le BMA art de la dentelle. Ouvert aux titulaires d'un CAP arts de la dentelle - 2 ans d'études.
CEDF-Centre d'Enseignement de la Dentelle au Fuseau 43000 Le Puy-en-Velay Tél 04 71 02 01 68

BAC Pro métiers de la mode-vêtement
Le bac pro se prépare en 3 ans après la 3e. La formation alterne des enseignements généraux identiques pour tous les élèves, des enseignements professionnels et des enseignements généraux liés à la spécialité du bac pro. Elle comprend également des périodes de formation en milieu professionnel (22 semaines réparties sur 3 ans).
Le bac pro est également accessible après un CAP du même domaine. L'admission en 1re année du bac pro n'est pas automatique : elle se fait sur examen du dossier scolaire.

Brevet professionnel (BP)
Très bien coté auprès des employeurs, le BP sanctionne une qualification de niveau bac. Il se prépare en 2 ans en apprentissage. Le BP peut également se préparer en formation continue pour ceux qui justifient d'un CAP ou d'une expérience professionnelle de 5 ans minimum dans le secteur d'activité concerné. Dans ce cas, la formation est organisée à temps partiel (de 9 mois à 2 ans) ou à temps complet, sous forme de stages.
BP vêtement sur mesure avec 3 spécialisations : tailleur homme, tailleur femme et couture flou. Cette formation est préparée à l'École de la chambre syndicale de la couture parisienne tel 01 42 61 00 77

Bac techno STD2A
Pour ceux qui souhaitent poursuivre des études supérieures dans le domaine de la mode et de la couture, le bac STD2A est une bonne entrée en matière. Il évite notamment l'année transitoire en Manaa (mise à niveau en arts appliqués).
Préparé en 2 ans après une seconde générale et technologique dans un lycée technologique, le bac techno STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) permet d'accéder au BTS design de mode, textile et environnement et au DMA.

De Bac+2 + à Bac+5

Manaa
Si vous souhaitez préparer un Diplôme des métiers d'art (DMA) et que vous n'êtes pas titulaire d'un bac STD2A, vous devrez obligatoirement suivre une année de mise à niveau en arts appliqués (Manaa) avant de pouvoir présenter les examens d'entrée aux écoles. Les écoles sélectionnent sur dossier scolaire puis sur entretien.

Diplôme des métiers d'art (DMA)
Le diplôme des métiers d'art (DMA) est une formation en 2 ans, de niveau bac + 2, dispensée au sein des écoles d'arts appliqués. Plus pratique et plus tourné vers l'artisanat d'art que le BTS, le DMA est accessible après un BMA, un BT ou le bac STD2A. Les élèves issus de terminale générale ou technologique peuvent passer par une classe de mise à niveau en arts appliqués (Manaa), en 1 an.
- DMA arts textiles et céramiques, option arts textile spécialités broderie, tapisserie ou tissage. Pas de formation an Midi-Pyrénées. Lieu de formation le plus proche : LP Gilles Jamain : 17312 Rochefort Tél : 05 46 99 06 68

Brevet de technicien supérieur (BTS)
Le BTS (brevet de technicien supérieur) se prépare pendant 2 ans au sein d'établissements publics ou privés. La scolarité comprend des cours généralistes, technologiques et pratiques (stages). L'admission en BTS se fait sur dossier. Les inscriptions sont centralisées sur www.admission-postbac.fr.
Si le BTS vise l'entrée dans la vie active, il permet également de poursuivre ses études, notamment en licence pro à l'université.

- BTS design de mode, textile et environnement
2 options. L'option mode est la plus répandue et débouche sur le poste d'assistant styliste (création de vêtements et d'accessoires), tandis que l'option textile-matériaux-surface ouvre sur le métier de designer textile. Admission : bac STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) ainsi que les autres bacheliers passés par une classe de mise à niveau en arts appliqués (Manaa), elle-même accessible sur dossier et entretien.
- BTS métiers de la mode-vêtement
Le BTS métiers de la mode-vêtement est accessible après un bac technologique (STI2D) ou le bac pro métiers de la mode. Sélection sur dossier avec présentation de travaux personnels et un entretien de motivation. La formation couvre l'éventail complet des métiers et des activités de conception, d'industrialisation et de fabrication des entreprises de l'habillement.
- BTS innovation textile
Le BTS innovation textile propose 2 options : traitement et structures.
Cf Lycée La Martinière Diderot - site Diderot Lyon Tél. : 04 37 40 87 37
- BTS technico-commercial
Ce BTS forme des commerciaux à compétences techniques (savoir-faire et connaissance des processus de fabrication). Pour les métiers de la mode et de la couture, l'option commercialisation des produits de mode et sport est la plus adaptée.
Destiné aux bacheliers STI2D ou STMG, il est aussi accessible aux titulaires de certains bacs pro.
Cf : Lycée Jules Uhry 60107 Creil Tél : 03 44 64 75 44
Lycée privé Albert de Mun paris Tél : 01 43 06 33

Diplôme supérieur d'arts appliqués (DSAA)
Après un bac + 2, notamment un BTS en arts appliqués, vous pouvez préparer un diplôme supérieur d'arts appliqués (DSAA) design option mode.
École supérieure des arts appliqués et du textile Roubaix Tél : 03 20 24 27 77
École supérieure des arts appliqués Duperré Paris Tél : 01 42 78 59 09
École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art Paris Tél : 01 53 68 16 90

Diplômes universitaires
- Il existe quelques licences et masters professionnels spécialisés dans le domaine de la mode.
Licence professionnelle (bac + 3) Préparée en un an après un bac + 2 (L2, BTS, DUT, Deust), la licence pro permet d'acquérir une spécialisation ou une double compétence. Le cursus articule des enseignements théoriques et pratiques avec des stages de 12 à 16 semaines.
Master professionnel (bac + 5) Le master professionnel s'effectue en 2 ans (4 semestres) après une L3.
Pas de formation en Midi-Pyrénées. Informations auprès des SCUIO des universités.
- Diplôme d'université : il s'agit de diplômes reconnus seulement par l'université qui les délivre. Cf Université JF Champollion Albi

Les écoles spécialisées

Une cinquantaine d'écoles spécialisées permettent de travailler dans la mode ou l'habillement.
Écoles supérieures d'art
Quelques écoles supérieures d'art proposent une formation dans l'univers de la mode, du textile ou du costume.

- Ecoles supérieures d’art
Quelques écoles supérieures d'art proposent une formation dans l'univers de la mode, du textile ou du costume.
Lycée La Martinière Diderot - site Terreaux Lyon Tél : 04 37 40 87 37
ENSCI (École nationale supérieure de création industrielle)
Ensad (École nationale supérieure des arts décoratifs) de Paris Tél : 01 42 34 97 00
Ecole Duperré Paris Tél : 01 42 78 59 09
Ensatt (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre) lyon Tél : 04 78 15 05 05
École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) paris Tél : 01 49 23 12 12

- Écoles de management de mode
Ces établissements proposent des diplômes post-bac de management de la mode, en formation initiale ou continue. Certaines de ces formations sont dispensées en anglais.
En Midi-Pyrénées : École supérieure internationale de la mode (Esimode) 31670 Labège

- Ecoles en Europe
College of Art and Design Central Saint Martins London, Tél : 0044 20 7514 7444
Royal academy of fine arts fashion department Anvers Tél : 00 32 3 213 71 00

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "Me former en région".

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Me former en région

Adresses utiles

Fédération française de prêt à porter féminin

Observatoire des métiers de la mode, des textiles et du cuir

Ce site, réalisé par la Forthac (organisme paritaire collecteur agréé), a pour mission d'informer, observer, recenser, analyser, restituer des données métiers, statistiques, des études prévisionnelles, sur la formation initiale et continue pour les mettre à disposition des entreprises, des salariés, des institutionnels. Le site propose des données chiffrées concernant les différents secteurs : chaussure, couture, cuirs et peaux, entretien textile, habillement, maroquinerie et textile. Les métiers sont également présentés sous forme de témoignages vidéos.

Union française des industries de l'habillement

Site de la branche professionnelle du commerce de détail de l'habillement et des articles textiles

OPCA de l'habillement

Fédération des dentelles et broderies



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.