A+ A A-

Les métiers de la banque et de la finance

Pour exercer dans ce secteur d’activité très varié, une solide formation de niveau bac + 5 est de plus en plus demandée par les recruteurs.

Fiche n°2.35
Version : Septembre 2016

Secteur et emploi

Les activités bancaires

Au-delà des activités bancaires classiques (gestion des comptes et des moyens de paiement, crédits…), les domaines d'intervention des banques se sont énormément diversifiés et on distingue aujourd'hui 2 grands secteurs : les banques de réseau et les banques de finance et d'investissement. Près de 70 % des salariés du secteur exercent dans la banque de réseau.

La banque de réseau, (ou banque de détail) représente le métier de base du secteur bancaire : la collecte d’argent, le crédit, la relation commerciale…
Les banques de réseau disposent d’un réseau local d’agences de proximité qui permet à ses clients de nouer une relation de confiance plus grande avec son conseiller financier, et de rapprocher les demandes du client avec les offres du banquier. Les banques de réseau s'appuient sur des réseaux d'agences bancaires ou sur de nouveaux canaux de distribution, tels Internet ou la téléphonie mobile. La banque de réseau s'oppose donc à la simple banque en ligne, qui elle, ne dispose la plupart du temps d'aucune agence.

La banque de financement et d'investissement est un organisme financier (souvent adossé à un groupe bancaire) qui apporte des services et distribue des produits sophistiqués à des grandes entreprises et à des clients institutionnels. Elle regroupe des activités très variées (fusions, acquisitions, émissions d'action…) et offre des réponses sur mesure aux demandes de ses clients.

Un des premiers employeurs en France

L'impact de la crise bancaire s'est fait particulièrement ressentir dans les activités de financement et d'investissement, avec des suppressions de postes et des reclassements. Ce domaine recrute peu actuellement, contrairement à la banque de réseau

Les banques de réseau recrutent divers profils pour étoffer leurs effectifs, mais ce sont les métiers commerciaux en agence qui sont les plus recherchés !
L’essentiel des recrutements 2016 portera sur les métiers de la gestion des risques, de la compliance (conformité aux exigences et aux recommandations officielles. ) , de la finance-comptabilité et du front-office (fonctions ou tâches liées à la vente se faisant en contact avec le client. )
Une majorité des recrutements (60 %) concerne des jeunes de moins de 30 ans.

L’emploi dans les banques en 2015 (source : FBF)
378 banques
371.600 salariés
39000 recrutements.
En Occtanie le secteur banque - finance a enregistré une hausse des ecrutements.

Des opportunités pour les commerciaux
Les profils commerciaux sont particulièrement recherchés. Chaque année, les banques recherchent notamment des jeunes commerciaux, pour des contrats en alternance. La grande majorité d'entre eux prépare, soit en contrat d'apprentissage soit en contrat de professionnalisation, un BTS banque ou un BTS Muc (management des unités commerciales).

Des métiers émergents Le contrôle et l'analyse des risques sont devenus un enjeu majeur pour le secteur bancaire. De nouveaux métiers se développent dans ce domaine et sont recherchés par les établissements bancaires : analyste KYC (Know your Customer), analyste risques, responsable de la conformité…

Qualités requises En contact avec la clientèle ou sur les marchés financiers, vous devrez avoir un bon relationnel et garder votre sang-froid en toutes circonstances.
Une bonne dose d'organisation, de réactivité et la maîtrise de l'anglais sont indispensables.
Dans la banque et la finance, il est possible d'évoluer à condition de ne pas compter ses heures. En contrepartie, sur les marchés financiers, les rémunérations peuvent atteindre des sommets.

Où trouver un poste ?

Plus d'un quart des projets de recrutement des entreprises du secteur bancaire concernent l'Ile-de-France, mais le secteur recrute dans toute la France, en particulier dans les grandes et moyennes agglomérations. Vous trouverez des offres d'emploi, de stages ou de contrats en alternance sur les sites des principaux acteurs du marché bancaire.

Sites des banques - Recrutement

Handiformabanques

Les métiers

Banques de détail ou de réseau

Le chargé d'accueil et de services à la clientèle reçoit la clientèle au guichet d'une banque, l'informe sur les services qu'elle peut lui offrir et effectue les opérations courantes
Possibilité d’évoluer par la suite vers des postes de chargés de clientèle particuliers.
Formation : MC services financiers + formation interne, BTS ou DUT du secteur bancaire ou commercial.

Le chargé de clientèle a en charge la gestion et le développement d’une clientèle privé ou d’entreprise. Des qualités techniques et commerciales sont nécessaires. Possibilité d’évoluer par la suite vers des postes de direction.
Formation : BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ; BTS ou DUT du secteur commercial ; licence pro banque ; diplôme d'école de commerce ou master pro. .

Le conseiller en gestion de patrimoine conseille et propose à sa clientèle d’investir dans l’immobilier, l’art, les pierres précieuses.
Possibilité d’évoluer par la suite vers des fonctions d’encadrement.
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ou d'ingénieurs ; master pro en gestion de patrimoine.

Le responsable d'agence assure la gestion administrative de l'agence et son développement commercial.
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ; master pro en finance ou comptabilité + expérience professionnelle.

Le téléconseiller travaille sur une plateforme téléphonique. Il doit répondre aux questions des clients et peut effectuer des opérations courantes (virement, commande de chéquiers…). Dans le cadre de campagnes commerciales, il prospecte de nouveaux clients.
Formation : MC services financiers + formation interne, BTS ou DUT du secteur bancaire ou commercial.

Le dabiste est un technicien chargé de l'alimentation, de l'entretien et de la réparation des distributeurs automatiques de billets (DAB).
Formation : le dabiste est formé par la société qui l'embauche mais un niveau fin de classe de 3e ou un CAP sont demandés avec des notions en automatisme, une capacité à lire des plans et des schémas et la pratique de logiciels de gestion de stocks. Le permis de conduire B est nécessaire. Le CQP (certificat de qualification professionnelle) métiers de la gestion et maintenance des installations bancaires automatisées est un plus.

Banques de finance et d'investissement

Les métiers se répartissent en deux grandes activités : commerciale (négociateurs ou traders, gestionnaires de portefeuilles, actuaires et analystes financières) et administratifs (personnes qui enregistrent et contrôlent les opérations, informaticiens et personnels de direction).

L' analyste financier étudie les marchés financiers et la santé économique des entreprises, afin que les opérateurs puissent anticiper leur évolution et faire des préconisations d'achat ou de vente.
Formation :grande école de commerce (HEC, Essec…) ou d'ingénieurs ; master pro en finance ou gestion financière.
Bon à savoir : tous les analystes débutants reçoivent une formation de la Société française des analystes financiers Tél : 0156434310 www.sfaf.com

L'analyste de crédit Lorsqu'une entreprise sollicite un prêt, l'analyste de crédit est chargé d'estimer si l'opération n'est pas trop risquée pour la banque.
Il est souvent spécialisé sur un marché ou sur un type de clients. Il doit se tenir informé de tout ce qui concerne l'actualité de ses clients ou de son secteur d'activité.
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ou d'ingénieurs ; master pro en finance ou gestion financière.

L'opérateur de marché réalise des opérations financières de placement en suivant en permanence les évolutions du marché et en analysant les opportunités d'achat ou de vente.
Trois spécialisations existent :
• trader : il achète et vend des produits sur le marché financier.
• vendeur : il informe ses clients de l'état du marché, de son évolution et des transactions possibles.
• analyste quantitatif : il effectue une analyse mathématique pure à base de modèles de calculs de probabilités.
Formation : diplôme de grande école de commerce ou d'ingénieurs + master pro en gestion, finance, mathématiques.

Le chargé d'affaires en financement de projets s'occupe de trouver le montage financier adéquat pour réaliser le projet d'envergure d'une entreprise (souvent de travaux publics).
Il doit proposer un financement qui devra être accepté par sa banque et par le client.
L'anglais est indispensable et une 2e langue est souhaitée.
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ou d'ingénieurs ; master pro banque-finance.

Le spécialiste en fusion acquisition
Il propose à ses clients des solutions adaptées à leur stratégie de développement afin de renforcer leur position au sein de leur secteur.
Il analyse la société cible, définit la structure optimale de la transaction et approche la cible ou les acquéreurs potentiels.
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ou d'ingénieurs ; master pro en finance ou gestion financière.

Le gérant de portefeuille s'occupe de placer les capitaux de ses clients qui peuvent être des particuliers, des entreprises ou des institutionnels (caisses de retraite, assurances…).
Il gère au jour le jour ce portefeuille qu'il doit faire fructifier sans faire perdre d'argent à ses clients. Il est souvent spécialisé sur un type de marché (Europe/Asie, actions ou obligations…).
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ou d'ingénieurs avec une spécialité finance ; master pro en finance ou gestion financière.

L'intermédiaire en opérations bancaires est un professionnel du financement, Il a pour fonction de mettre en relation un emprunteur (particulier, entreprise ou organisation) avec un établissement bancaire afin de faciliter la mise en place du meilleur financement, ou bien souvent du refinancement, du projet de ses clients.
Formation : inscription obligatoire des IOBSP dans un registre unique tenu par l'Orias (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance). Pour cela, détenir une licence en finance ou banque, ou avoir passé 2 ans comme cadre dans des fonctions liées à la réalisation d'OBSP, ou 4 ans comme non-cadre dans des fonctions liées à la réalisation d'OBSP, ou formation habilitant à l'exercice d'IOBSP du Centre de formation de la profession bancaire (CFPB).

Traitement

Le technicien des opérations bancaires Il enregistre et réalise les opérations administratives sous-jacentes aux actions commerciales menées dans les agences bancaires. Il met en place et suit les prêts immobiliers et les crédits à la consommation, l'amortissement de prêts, les virements internationaux… Il identifie et gère les imprévus et régularise les éventuels incidents.
Formation : bac + 1 avec une formation interne de la banque ; BTS ou DUT du secteur bancaire ou commercial.

Le gestionnaire middle/back office Le gestionnaire middle-office analyse les opérations (ordres d'achat ou de vente) de chaque trader, en temps réel. Les informations sont ensuite transmises au back-office. Il doit vérifier que tout est conforme à la réglementation. Le gestionnaire back-office finalise les ventes réalisées par les traders ou les vendeurs. Il doit réaliser ces opérations avant l'heure de fermeture des différents marchés financiers. La pratique de l'anglais est indispensable.
Formation : licence pro ou master en gestion ou finance (gestionnaire back-office) ; diplôme d'école supérieure de commerce ou d'ingénieurs (gestionnaire middle office).

Le responsable d'unité de traitement bancaire encadre une équipe qui assure le traitement administratif et comptable des opérations bancaires. Il assure le suivi et la conformité des actions et des opérations bancaires. En contact avec tous les membres de son équipe, il est aussi l'interlocuteur de la direction centrale.
Autre appellation : responsable d'unité commerciale.
Formation : master pro banque-finance ou gestion ; école supérieure de commerce.

Contrôle et analyse des risques

Les activités de contrôle sont assurées par un corps d'inspecteurs dépendant de la direction générale. L'analyse des risque est essentielle à l'activité bancaire.

Analyste KYC Ce métier, né récemment de la lutte contre le blanchiment des capitaux, se retrouve principalement dans le secteur bancaire, chez les gestionnaires de fortune. Sa mission : gérer les risques d'opérations hasardeuses et d'actions frauduleuses. L'analyse KYC vérifie les données d'un client et de ses bénéficiaires livrées par les commerciaux. Il formule des alertes et pilote le processus de validation des relations clients. Ce métier est amené à prendre une importance croissante du fait du renforcement des programmes de lutte contre le blanchiment.
Formation : master pro en banque finance ; diplôme d'école supérieure de commerce.

L'inspecteur contrôle l'application de la réglementation et des consignes, la régularité des opérations, le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité.
Il travaille au siège d'une banque mais se déplace souvent pour se rendre dans les agences placées sous son contrôle.
Les nouvelles recrues débutent avec le statut d'élève inspecteur avant de suivre un parcours de formation interne (de 6 mois à 1 an).
Formation : master pro en banque finance, droit ou en sciences économiques ; diplôme d'école supérieure de commerce.

L'analyste risques identifie, analyse, mesure et contrôle les risques auxquels la banque peut être exposée par ses activités : activités de crédit, activités de marché. Il étudie les demandes de crédit, apporte son expertise aux conseillers clientèle sur les dossiers complexes. Il trouve les moyens de se prémunir des risques et d'atténuer la perte en cas de défaut via des garanties par exemple. L'analyste risques travaille en général au siège.
Formation : master pro en banque finance ; diplôme d'école supérieure de commerce. Une formation complémentaire sur les normes prudentielles est souvent demandée.

Le directeur du contrôle des risques a pour mission de s'assurer que tous les risques auxquels la banque est confrontée sont bien identifiés et couverts.
Homme de confiance du président de l'établissement pour lequel il travaille, exerçant ses fonctions en lien étroit avec la direction générale, il détermine les liens entre risque et rentabilité, par la mesure, l'analyse et l'anticipation des résultats et performances. Sa fonction est cruciale pour la survie de l'entreprise.
Formation : diplôme d'école supérieure de commerce ; master pro en gestion, banque finance, mathématiques.

Juristes et fiscalistes

Le juriste conseille les « opérationnels », participe au montage de nouveaux produits, gère les problème de contentieux et assure les relations avec les cabinets d’avocat. Possibilité d’évoluer par la suite vers des postes : expertise bancaire, spécialisation, cabinet d’avocat spécialisé.
Formation : master pro en droit bancaire ou en droit des affaires.

Le fiscaliste réalise des études sur la réglementation fiscale en France et à l'étranger, gère les relations avec l'administration fiscale, participe à l'élaboration des montages fiscaux des nouveaux produits bancaires.
Formation : master pro en droit fiscal, master pro droit + diplôme d'école supérieure de commerce.

Le directeur juridique assure la sécurité juridique de l'ensemble des opérations initiées par le réseau commercial et les différents services opérationnels. Il a également la responsabilité de l'ensemble des dossiers contentieux.
Formation : diplôme de grande école de commerce + master pro en droit, sciences éco et finances + expérience professionnelle.

Le directeur fiscal a en charge la fiscalité de la banque proprement dite. Il intervient en matière d'élaboration de nouveaux produits financiers.
Formation : diplôme de grande école de commerce ou formation en comptabilité + master pro en droit fiscal + expérience professionnelle.

Les diplômes

De bac à bac+3
Préparés en 2 ans après le bac, BTS et DUT sont les diplômes de base pour travailler dans le secteur. Pour une insertion rapide, mieux vaut enchaîner sur une licence pro (bac + 3). Ces diplômes permettent surtout de travailler en tant que commercial. La MC services financiers, diplôme de niveau bac, permet d'occuper le poste de chargé d'accueil.
BTS banque, conseiller de clientèle (particulier)
BTS NRC (négociation et relation client)
BTS Muc (management des unités commerciales)
DUT TC (techniques de commercialisation)
DUT GEA (gestion des entreprises et des administration)

La licence pro permet d'acquérir une spécialisation ou une double compétence. Le cursus articule des enseignements théoriques et pratiques avec des stages de 12 à 16 semaines. La formation est organisée en partenariat avec les professionnels.
Admission : un an après un bac + 2 (L2, BTS, DUT, Deust) à l'université

La licence se prépare en 3 ans (6 semestres) après le bac, à l'université, et correspond à 180 crédits européens. Elle vise la poursuite d'études en master professionnel ou en master de recherche.

Jusqu'à Bac+5
Le master s'effectue en 2 ans (4 semestres) après une L3, à l'université. Très pointus, les masters pro (bac + 5) comprennent une année de tronc commun (M1), puis une année de spécialisation et de stage en entreprise (M2).
Les masters pro permettent de s'insérer rapidement dans la vie active et d'évoluer vers des postes à responsabilité.

Le magistère cursus très prestigieux qui se prépare parallèlement au master, à l'université.

Les IEP (instituts d'études politiques) via les filières économie et finance, économie et entreprises ou gestion des entreprises et des organisations.

Les écoles de commerce

Le mastère spécialisé : Le CFPB (Centre de formation de la profession bancaire) et l'Essec proposent une formation très sélective : le mastère spécialisé en senior management bancaire.

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

De nombreux organismes publics et privés proposent des formations diplômantes (acquisition d'un diplôme) ou qualifiantes (mise à niveau, acquisition de connaissances) dans le cadre de la formation continue.
Comme la plupart des formations initiales sont désormais accessibles en formation continue, n'hésitez pas à vous adresser aux services de formation continue des organismes dispensant une formation initiale.
Pour les stages de perfectionnement de courte durée (non qualifiants), adressez-vous directement aux organismes professionnels du secteur.

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "Me former en région".

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Me former en région

Pour plus d'informations Vous trouverez les coordonnées des établissements de formation dans le Carnet d'adresses situé en fin de document.

Adresses utiles

Observatoire des métiers de la banque

Fédération bancaire française

Centre de formation de la profession bancaire

Site des CFA de la banque

Handiformabanques

L'association HandiFormaBanques a pour mission de former les personnes en situation de handicap aux métiers de la banque.

Formaposte

Les "Formaposte" sont des centres de formation en apprentissage dédiés à La Poste, créés suite à un réel besoin de former et de qualifier des jeunes en région.
Les "Formaposte" sont au nombre de 3 : Méditerranée, Midi Atlantique et Ile-de-France.

Formaposte Midi-Atlantique

0557570140 

Association - Ecole d'entreprise
Le réseau des CFA des métiers de la Poste Formaposte propose des formations en apprentissage dans le secteur de la banque.
MC : mention complémentaire
Niveau IV : Niveau bac
Niveau III : Niveau BTS
BTS banque option marché des particuliers
BTS négociation et relation client (NRC) métiers de la banque
Titre certifié d'attaché commercial métiers de la banque

Jobanque

Édité par : Groupe Infinijob Sur le site : offres d'emploi, quelques offres de stages et contrats en alternance, entreprises qui recrutent. 

Jobfinance

Édité par : Jobfinance Sur le site : offres d'emploi, dépôt de CV, actualités, conseils de recrutement et fiches métiers dans plusieurs domaines : comptabilité, audit-conseil, finance, banque, assurance, informatique, juridique et fiscalité.

Revue banque

Édité par : SARL La Revue Banque Sur le site : offres d'emploi, de stages et de contrats en alternance dans les domaines suivants : assurance, banque, gestion, comptabilité, IT en finances.



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.