A+ A A-
French Chinese (Simplified) English German Italian Spanish

Les métiers de l'enseignement

Professeur des écoles, prof de lycée et collège, d'université, formateur d'adultes; tous enseignent, mais à des publics différents et dans des environnements multiples. Il n'y a pas un mais des métiers de l'enseignement en France.

Fiche n°2.41
Version : Août 2014

L'Éducation nationale, la voie royale pour enseigner ? Plus que jamais ! Après une importante vague de recrutements en 2013-2014, les embauches devraient se poursuivre dans les années à venir.

Secteur et emploi

D'autres professionnels de l'Éducation nationale, travaillant aux côtés des enseignants, étaient également concernés par ces recrutements massifs, notamment les assistants d'éducation, les auxiliaires de vie scolaire et, dans une moindre mesure, les conseillers principaux d'éducation. Enfin, les emplois d'avenir professeur (EAP) et d'assistants chargés de prévention et de sécurité (APS) étaient appelés à renforcer les moyens humains dans les établissements les plus exposés.
Bien que l'on ne connaisse pas encore les prévisions de recrutements pour 2015, et a fortiori pour les années suivantes, cette tendance devrait se poursuivre car tous les postes n'ont pas été pourvus.

Les EAP - Emplois d'avenir professeur

Le dispositif des EAP vise à attirer davantage de candidats issus de milieux modestes et à renforcer l'attractivité de certaines filières et académies. Il devrait toucher 18 000 étudiants boursiers d'ici à 2015. Dès la 2e année de licence et pendant 3 ans, ils bénéficieront d'une aide financière et effectueront un certain nombre d'heures de mission rémunérées dans des établissements scolaires. En contrepartie, ils s'engageront à se présenter à un concours de recrutement d'enseignants.

Les perspectives d'emploi

Disciplines les plus recherchées
Le ministère de l'Éducation nationale a ouvert, pour les sessions 2013 et 2014, un plus grand nombre de postes et un plus grand nombre de concours. Malgré cela, certains postes restent vacants. Parmi les disciplines les plus touchées : allemand, anglais, éducation musicale, lettres classiques, lettres modernes, mathématiques. Ces difficultés de recrutement apparaissent aussi dans certaines disciplines technologiques et professionnelles comme par exemple le Capet sciences de l'ingénieur.
Pour optimiser vos chances, sachez que le nombre de postes varie beaucoup en fonction des académies.

Disciplines moins porteuses
Certaines disciplines sont plus difficilement accessibles, soit parce qu'elles proposent un nombre limité de places aux concours (langues régionales, tahitien, chinois), soit parce que leur taux de réussite est moindre (16 % pour l'italien, 19 % pour l'espagnol). Parfois, elles cumulent les 2 inconvénients. Ainsi, la philosophie ne proposait au concours externe du Capes en 2013 que 80 places pour un taux de réussite de 12 %.

Les concours

Pour la plupart des concours de l'Éducation nationale, vous devez être titulaire d'un bac + 5 (master 2). Depuis 2013, de nouvelles modalités de formation et de concours ont été mises en place.

Pour préparer le concours : le master MEEF
Le master MEEF-Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation constitue la voie principale et recommandée pour toutes les personnes qui se destinent aux métiers de l'enseignement, même si les concours restent accessibles avec un autre master.
Le master MEEF est ouvert aux étudiants titulaires d'une licence et sous certaines conditions aux titulaires d'une 1re année de master, d'un master ou d'un diplôme équivalent.

Le master MEEF intègre une préparation au concours (vous passerez le concours en fin de 1re année du master) et introduit une véritable formation en alternance en 2e année de cursus.
Il se prépare dans les écoles supérieures du professorat et de l'éducation (Espé).

4 mentions :
Le master MEEF se décline en 4 mentions différentes, formant chacune à une profession, voire à plusieurs :
• master MEEF 1er degré pour devenir professeur des écoles ;
• master MEEF 2nd degré pour devenir enseignant du secondaire (professeur en collège et lycée général, professionnel ou technologique dans une ou plusieurs disciplines ; professeur-documentaliste) ;
• master MEEF encadrement éducatif pour devenir conseiller principal d'éducation ;
• master MEEF pratiques et ingénierie de la formation, qui concerne les métiers de la formation dans les domaines de l'ingénierie de la formation et la formation de formateurs (formateur de formateurs ou de professionnels, responsable et coordinateur pédagogique, consultant en formation, chefs de projets, animateurs territoriaux, etc.).

Inscriptions

Les professeurs du 1er et 2nd degré, chargés des enseignements généraux, doivent être inscrits en master M1. La validation du master est indispensable pour être titularisé.
Pour enseigner en lycée professionnel (CAPLP), les conditions de diplôme ou d'expérience professionnelle diffèrent selon les disciplines enseignées.
Bon à savoir : les parents d'au moins 3 enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés des conditions de diplômes.

Concours interne et troisième concours
Pour les agents de la fonction publique, il est possible de passer le CRPE par concours interne.
La voie dite du « troisième concours » , s'adresse aux salariés de droit privé. Il est accessible aux personnes pouvant justifier d'une activité professionnelle d'au moins 5 ans dans le secteur privé. Il présente la particularité d'être ouvert aux candidats sans aucune condition de titre ou de diplôme.

L'enseignement supérieur requiert le plus souvent un doctorat (bac + 8) , même si des professeurs du 2nd degré y exercent avec le Capes ou, et c'est le cas le plus fréquent, l'agrégation.
Pour passer les concours de maître de conférences et de professeur d'université, organisés par les établissements d'enseignement supérieur, il faut être inscrit sur une liste de qualification du Conseil national des universités (CNU). Seuls les professeurs dans les disciplines juridiques, politiques, économiques et de gestion sont recrutés par le concours de l'agrégation.
Sachez que les postes sont peu nombreux dans l'enseignement supérieur.

Les métiers

En passant les concours de l'Éducation nationale, vous devenez fonctionnaire, ce qui implique une grille de salaire prédéfinie et vous garantit des augmentations régulières.

Les enseignants

Professeur des écoles
Il exerce en maternelle ou en élémentaire avec des enfants de 2 à 11 ans.
À l’école primaire, il (elle) doit être polyvalent. Il (elle) n’enseigne pas moins de sept matières à des enfants âgés de 6 à 11 ans : initiation à la lecture et à l’écriture, sensibilisation à l’histoire-géographie, au calcul, aux sciences, mais aussi décou-verte d’une langue vivante ou pratique d’une activité physique.
Salaire brut mensuel : 2 000 € environ pour un stagiaire, 3 626 € après 30 ans de carrière.
Formation : master MEEF 1er degré + concours de recrutement de professeur des écoles (CRPE).

Professeur de lycée et collège
C’est un(e) spécialiste (histoire géographie, langues, maths, physique …) dont la mission est dE transmettre un savoir et donner les moyens d’acquérir des connaissances.. Des enseignants titulaires du CAPES ou de l’agrégation exercent dans les établissements du second degré. Le travail est identique mais le salaire et les emplois du temps diffèrent.
Cours magistraux, contrôles des connaissances, corrections des exercices et devoirs, surveillances, préparations des cours, relations avec les parents font partie de son lot quotidien.
Les professeurs certifiés, titulaires du Capes, assurent 18h d'enseignement par semaine ; les professeurs agrégés, titulaires de l'agrégation, enseignent 15h par semaine.
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière pour un professeur certifié (+ primes, notamment si vous êtes professeur principal) ; 2 264 € pour un débutant, 4 459 € après 30 ans de carrière (+ primes) pour un agrégé.
Formation : master MEEF 2nd degré + concours du Capes pour les professeurs certifiés, concours de l'agrégation pour les professeurs agrégés.

Professeur de lycée technique
Mécanique, électronique, gestion, informatique, hôtellerie-restauration… Le professeur de lycée technique enseigne une discipline technologique en lycée technique, de la seconde à la terminale, et prépare ses élèves au bac techno (STMG, STI2D, ST2S, etc. ).
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière (+ indemnités).
Formation : master MEEF 2nd degré + concours du Capet.

Professeur de lycée professionnel
Dans des classes conduisant aux CAP, et baccalauréats professionnels, les professeurs de lycée professionnel enseignent deux disciplines générales (mathématiques-sciences physiques, lettres-histoire, lettres-langues vivantes, etc.) ou une discipline professionnelle (génie mécanique, vente, comptabilité). Outre les heures de cours, ils organisent et assurent le suivi individuel des élèves en stage. Après cinq ans d’ancienneté, ils peuvent exercer des fonctions de chef de travaux et prendre en charge l’organisation des enseignements technologiques spécifiques et des ateliers.
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière (+ indemnités).
Formation : master MEEF 2nd degré + concours du CAPLP.

Professeur d’éducation physique
Il assure chaque semaine 20h d'enseignement au sein d'un collège ou d'un lycée. Le professeur d'EPS enseigne le sport sous toutes ses formes. De manière collective ou individuelle, en extérieur ou en intérieur, il initie ses élèves aux sports les plus courants (football, natation, athlétisme, gymnastique…) en utilisant les installations sportives de son établissement.
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière.
Formation : master MEEF 2nd degré + concours du Capeps pour les professeurs certifiés, concours de l'agrégation pour les professeurs agrégés.

Professeur d’art
Il peut exercer à différents niveaux du système scolaire, de la 6e à la dernière année des beaux-arts, en passant par l’université ou les sections de BTS des lycées. Il enseigne 15 heures (s’il est agrégé) ou 18 heures (s’il est certifié) par semaine. Dans le supérieur, il est souvent spécialisé dans une technique (sculpture, peinture…).
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière pour un professeur certifié ; 2 264 € pour un débutant, 4 459 € après 30 ans de carrière pour un agrégé.
Formation : master MEEF 2nd degré + concours Capes d'arts plastiques pour les professeurs de collège ou lycée + Capet d'arts appliqués pour les professeurs de lycée technique ; master + agrégation d'arts plastiques ou d'arts appliqués pour les professeurs agrégés.
Les professeurs des écoles régionales et municipales d'art sont recrutés par le biais des concours de la fonction publique territoriale (FPT).

Professeur de musique
Il enseigne la musique dans un établissement scolaire, une école de musique ou un conservatoire.
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière pour un professeur certifié ; 2 264 € pour un débutant, 4 459 € après 30 ans de carrière pour un agrégé.
Formation : le Dumi (diplôme universitaire de musicien intervenant), accessible après un bac + 2, permet d'enseigner la musique dans une école élémentaire ou de passer le concours d'assistant territorial d'enseignement musical. Le Capes éducation musicale et chant choral ou l'agrégation de musique, accessibles dans le cadre d'un master MEEF 2nd degré ou après un master (bac + 5) d'arts plastiques, permettent d'exercer dans un collège ou un lycée. Dans les conservatoires, le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique et le diplôme d'État de professeur de musique sont exigés.

Professeur de l’enseignement agricole
L’enseignement agricole comporte un cycle court (préparation au CAPA en 3 ans après la 5e et BAC Pro en 3 ans après la 3e) et un cycle long (préparation du BTA et BTSA). Selon le concours qu’ils ont passé, les enseignants peuvent dispenser des enseignements théoriques ou techniques.
Salaire brut mensuel débutant : 2 000 €.
Formation : M2 + concours : Capesa pour enseigner les matières générales, Capeta pour les matières technologiques, CAPLPA pour les séries professionnelles.
Le nombre de postes proposés aux concours est limité et variable d'une année à l'autre

Enseignant spécialisé
Selon l'option choisie, cet enseignant travaille auprès d'élèves présentant un retard scolaire ou un handicap (troubles auditifs, visuels, moteurs ou psychologiques).
En primaire, l'enseignant spécialisé peut prendre en charge des Clis (classes pour l'inclusion scolaire) qui s'adressent à des enfants atteints d'un handicap. Il peut aussi faire partie des Rased (réseaux d'aide spécialisée aux élèves en difficulté). Pour s'occuper de troubles du langage ou du comportement importants, l'enseignant spécialisé peut intégrer un CMPP (centre médico-psychopédagogique) ou collaborer à un Sessad (service d'éducation spéciale et de soins à domicile).
Dans le secondaire, l'enseignant spécialisé exerce dans les Ulis (unités localisées pour l'inclusion scolaire), les Segpa (sections d'enseignement général et professionnel adapté) ou les Erea (établissements régionaux d'enseignement adapté).
L'enseignant spécialisé peut aussi travailler dans des établissements du secteur médico-éducatif et dans des établissements publics nationaux comme l'Institut national de jeunes aveugles et les instituts nationaux de jeunes sourds, établissements dépendant du ministère de la Santé.
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière pour un professeur certifié  ; 2 264 € pour un débutant, 4 459 € après 30 ans de carrière pour un agrégé + primes et indemnités notamment liées à cette spécialisation.
Formation : il faut d'abord être enseignant titulaire et avoir exercé dans le primaire, en collège ou en lycée. Dans le primaire, le professeur des écoles doit obtenir le Capa-SH (certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des enfants en situation de handicap). Les professeurs de collège et de lycée doivent réussir le 2CA-SH (certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap).
Les postes sont peu nombreux.

Enseignant à l’université
Les enseignants-chercheurs comprennent les professeurs des universités et les maîtres de conférences.
- Maître de conférences
Il concilie à la fois les cours (cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques) à l’université et les travaux de recherche qui occupent la majorité de son emploi du temps.
Salaire brut mensuel : de 2 068 à 4 388 €.
Formation : doctorat (bac + 8) + concours.
- Professeur des universités
Il dispense peu d’heures de cours. Son activité principale est la recherche et ce qui en découle (encadrement d’un laboratoire de recherche, d’une équipe de chercheurs).
Salaire brut mensuel : de 2 998 à 6 015 €.
Formation : il faut avoir exercé d'abord en tant que maître de conférences, puis passer le concours.

Professeur dans le privé
En primaire, au collège ou au lycée, les profs exerçant dans des établissements privés sous contrat possèdent les mêmes attributions que dans le public. Le mode de recrutement (un concours), le type d’épreuves, les conditions de travail, le salaire y sont identiques. Cependant, ces enseignants ont un statut de contractuels et dans les établissements catholiques (95 % du privé sous contrat) doivent adhérer au projet chrétien d’éducation.
Salaire brut mensuel débutant : 2 000 € environ.
Formation : M2 + concours de recrutement de professeurs des écoles de l'enseignement privé sous contrat pour les professeurs des écoles ; M2 + Cafep (certificat d'aptitude aux fonctions d'enseignement dans les établissements d'enseignement privé du second degré sous contrat) pour les professeurs de collège et de lycée.
Il y a moins de postes dans le privé que dans le public.

A noter : les profs qui exercent dans le secteur privé hors contrat connaissent des situations variables puisque, dans ce cadre, aucune règle n’est imposée en matière de recrutement, d’horaires de travail, de salaire.

Professeur à l’étranger
Les enseignants du primaire et du secondaire peuvent enseigner dans des établissements français à l’étranger ou des établissements étrangers. Il existe différents statuts.
- L’expatrié : titulaire de l’Éducation nationale et recruté hors du pays d’affectation. Il est détaché auprès de l’AEFE (agence pour l’enseignement français à l’étranger - Tél : 0153693090 ) qui le rémunère, pour une période de 3 ans. Les postes disponibles sont publiés au BO (bulletin de l’Éducation nationale).
- Le résident : titulaire de l’Éducation nationale et recruté directement par les établissements dans le pays d’affectation : il doit résider dans ce pays depuis au moins 3 mois ou suivre son conjoint qui y travaille.
- Il est également possible d’être « recruté local ». Dans ce cas, l’enseignant n’est pas employé par l’AEFE, mais par l’établissement scolaire avec lequel il a signé un contrat conforme au droit local.
Salaire : variable selon le statut et le pays
Cf. dossier IJ MP Travailler à l'étranger n° 8.21 .

Formateur d’adultes
Transmet à un public varié (salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants…), des savoir-faire et des savoirs leur pour s'adapter aux changements des techniques et des conditions de travail et favoriser leur évolution tout au long de leur carrière. Il peut également animer des équipes.
Il intervient dans le cadre de stages de plusieurs jours consécutifs, de cours particuliers ou de cours collectifs.
Salaire brut mensuel débutant : à partir de 1 700 €.
Formation : pas de formation particulière exigée mais nécessité d'avoir une forte expérience professionnelle. Généralement, le niveau bac + 2 est le minimum requis. Il existe également des formations adaptées : licences pro gestion des ressources humaines, intervention sociale..., master MEEF pratiques et ingénierie de la formation.
Pour en savoir plus, cf fiche IJMP Les métiers de la formation et du conseil n° 2.47

A noter : Contractuels et vacataires
Il est possible d'exercer temporairement le métier d'enseignant en tant qu'agent contractuel ou vacataire (200h maximum par an). Les candidats, qui doivent être titulaires d'un master, sont recrutés sur entretien. Information auprès des rectorats pour le secteur public, auprès du Secrétariat général de l'enseignement catholique pour le privé confessionnel. Cf adresses utiles.

Autres professionnels

Emploi vie scolaire
Les contrats emploi vie scolaire sont des contrats d'avenir (CA) ou des contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE). Ces emplois consistent à aider et encadrer les enfants lors de leurs activités scolaires, à les surveiller et à les accompagner lors de sorties ou encore à accueillir les enfants handicapés. Il est également possible de faire de l'assistance administrative. Ils sont proposés dans les écoles, les collèges et les lycées.
Salaire brut mensuel : 905 € pour les CA pour 26h hebdomadaires, 695 € pour les CAE pour 20h hebdomadaires.
Conditions d'accès : il n'y a pas d'obligation en terme de formation. Le CA est destiné aux personnes qui bénéficient depuis au moins 6 mois de minima sociaux. Le CAE est destiné aux personnes sans emploi qui rencontrent des difficultés pour s'insérer dans l'emploi.
Les offres disponibles sont consultables sur le site de Pôle emploi : www.pole-emploi.fr.

Assistant chargé de prévention et de sécurité (APS)
Récemment créé afin de renforcer les actions de prévention et de sécurité conduites au sein des établissements les plus exposés aux phénomènes d'incivilité et de violence, le métier d'APS est dédié :
• à des actions de prévention et d'éducation auprès des élèves ;
• à la sensibilisation des personnels aux pratiques de violence auxquelles les élèves peuvent être confrontés ;
• à l'organisation d'une fonction de veille des situations de violence en lien avec les équipes mobiles de sécurité (EMS) ;
• au renforcement des liens entre l'équipe éducative et les parents d'élèves ;
• à la favorisation des liens entre l'établissement scolaire et son environnement dans les domaines de la sécurité et de la prévention.
Salaire brut mensuel : Smic
Conditions d'accès : bac + 2 + formation durant les 8 premières semaines suivant la prise de fonctions : 25h hebdomadaires consacrées aux missions spécifiques et 10h réservées à l'appropriation du fonctionnement de l'établissement d'affectation, à l'apprentissage du rôle et des missions des différents personnels et à la connaissance du contexte environnemental de l'établissement.

Assistant d’éducation
Les assistants d’éducation sont chargés de surveiller les élèves en externat et en internat, d’aider à l’intégration des handicapés, de développer l’utilisation des nouvelles technologies, ou d’encadrer les jeunes pendant leurs activités sportives, culturelles et sociales.
Autre appellation : auxiliaire de vie scolaire (AVS).
Salaire brut mensuel débutant : Smic, mais beaucoup de contrats à temps partiel.
Conditions d'accès : être titulaire du bac, ou justifier de 3 ans dans le domaine de l'aide à l'intégration des personnes handicapées. Il n'y a pas de condition d'âge, excepté pour la surveillance d'internat où il faut avoir 20 ans minimum. Les assistants d'éducation sont recrutés sur des contrats de droit public d'une durée de 3 ans, renouvelable une seule fois. Le dispositif fait appel en priorité aux candidats boursiers.
Posez votre candidature en vous connectant sur les sites académiques. Commencez à envoyer vos candidatures après Pâques.

Assistant pédagogique
Affectés dans les 344 lycées où se concentrent les difficultés sociales et scolaires.
Les assistants pédagogiques complètent le dispositif des assistants d’éducation. Ils fournissent un appui au personnel enseignant pour le soutien et l’accompagnement pédagogique. Ils sont employés à mi-temps sur un contrat de droit public conclu pour une durée maximale de trois ans. Priorité est donnée au recrutement d’étudiants se destinant aux professions de l’enseignement.
Salaire brut mensuel débutant : Smic, mais beaucoup de contrats à temps partiel.
Formation : il faut être titulaire d'un diplôme sanctionnant 2 ans d'études après le bac dans l'une des disciplines enseignées au lycée. Procédure de recrutement identique à celle des assistants d'éducation.

Conseillers principal d'éducation
Les conseillers principaux d'éducation participent aux activités éducatives du second degré sans pour autant enseigner. Les fonctions exercées, sous la responsabilité du chef d'établissement, se situeront dans le cadre général de la vie scolaire et contribueront à placer les élèves dans les meilleures conditions possibles en vue de leur scolarité.
Salaire brut mensuel : 2 000 € pour un débutant, 3 626 € après 30 ans de carrière.
Formation : master MEEF encadrement éducatif + concours de recrutement de CPE.

Professeur- Documentaliste
Il exerce dans les CDI (centres de documentation et d’information) des collèges et des lycées, les bibliothèques universitaires ou les écoles supérieures. Ses missions : commander, répertorier classer les documents mis à disposition des élèves, étudiants et enseignants.
Outre ses tâches techniques de gestion documentaire, le professeur-documentaliste remplit une mission pédagogique.
Salaire brut mensuel débutant : 2 000 € environ.
Formation : master MEEF 2nd degré + concours du Capes de documentation.
200 postes étaient proposés au concours du secteur public en 2013, 20 postes dans le privé.

Conseillers d'orientation-psychologue
Ils exercent dans les centres d'information et d'orientation (C.I.O) et assurent l'information des élèves et de leurs familles.
Les activités du conseiller d'orientation-psychologue (Cop ou Copsy) : entretiens individuels, séances d’information, travail avec les enseignants, ou organisation de forums des métiers,
Salaire brut mensuel : 1 445 € (Smic) pour un stagiaire, 3 047 € après 20 ans de carrière.
Formation : concours ouvert aux titulaires d'une licence de psychologie + 2 ans de formation sanctionnés par le Decop (diplôme d'État de conseiller d'orientation-psychologue).

Psychologue scolaire
Ils contribuent à la prévention des difficultés scolaires dès l’école maternelle, dans le cadre des réseaux d’aide spécialisée, avec des professeurs des écoles chargés de rééducation et des enseignants spécialisés. Il participe aux actions de prévention, à l’élaboration du projet pédagogique de l’école.
Salaire brut mensuel : à partir de 2 100 € environ.
Formation : diplôme d'État de psychologue scolaire, accessible aux professeurs des écoles titulaires d'une licence de psychologie.
Comme pour tous les métiers de la psychologie, les postes sont rares par rapport au nombre élevé de candidats.
Pas de formation en Midi-Pyrénées : lieu de formation le plus proche Centre de Formation des Psychologues de l'Education le plus proche (université de Bordeaux II) Tél : 05 57 57 18 63.

Directeur d’école
Il est enseignant. Il a en même temps un rôle administratif, social, et est animateur et coordonnateur de l’équipe pédagogique. Il est l’interlocuteur des autorités locales.
Salaire brut mensuel : en plus de son salaire de professeur des écoles (de 2 000 à 3 626 €), le directeur touche une indemnité de 108 € par mois, à laquelle s'ajoute une part variable en fonction de la taille de l'école (de 300 à 700 €).
Formation : il faut être inscrit sur une liste d'aptitude et avoir exercé pendant 3 ans en tant que professeur des écoles. Les candidatures sont soumises à l'avis d'une commission. Les candidats retenus reçoivent une formation de 5 semaines.
Évidemment, le nombre de postes de directeurs est moins élevé que celui de professeurs des écoles. Mais il y a peu de candidats pour ces postes réputés très prenants du fait des nombreuses tâches administratives à effectuer en plus des heures de cours.

Chef d’établissement du second degré
Qu'il soit principal de collège ou proviseur de lycée, le chef d'établissement occupe un poste à responsabilité. Il coordonne le travail des enseignants et du conseiller principal d'éducation (CPE), mais aussi celui des agents techniques et administratifs (ATA).
Il est responsable de l'organisation matérielle et financière de l'établissement, de l'accueil des élèves et de leur sécurité. Enfin, il préside le conseil d'administration et les conseils de classe.
Salaire brut mensuel : à partir de 2 500 € (+ primes et indemnités).
Formation : il faut avoir exercé 5 ans en tant qu'enseignant ou CPE, puis réussir le concours de seconde classe du corps des personnels de direction.

Conseiller pédagogique
Il est le collaborateur direct de l’inspecteur de l’Education nationale
Il a une mission d’ordre pédagogique notamment la formation des enseignants du premier degré.
Salaire brut mensuel : à partir de 2 200 €.
Formation : il faut avoir exercé 5 ans en tant que professeur des écoles. Possibilité de passer en interne le Cafipemf (certificat d'aptitude aux fonctions d'instituteur, professeur des écoles maître formateur).

Inspecteur de l’Education nationale
Il évalue le travail des enseignants des écoles primaires des collèges ou des lycées.
Salaire brut mensuel : de 2 500 à 4 800 € + indemnités.
Formation : concours accessible aux enseignants ou aux personnels d'éducation et d'orientation âgés de 30 ans minimum et justifiant de 5 ans d'exercice en tant que titulaire.

Adresses utiles

Ministère de l'Education Nationale

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l'éducation - Ecoles supérieures du professorat et de l'éducation (Espé)

Informations sur les écoles supérieures du professorat et de l'éducation (Espé), actualités sur les réformes engagées et la politique ministérielle, informations pratiques : modalités d'inscription, concours, liens utiles…

Devenir enseignant - Enseignement catholique 

Statistiques sur les effectifs par région, informations sur la profession d'enseignant : descriptif des formations, annuaire des organismes de formation, recrutement ; concours ; être enseignant dans un établissement catholique : fiches métiers, rémunération… FAQ. 



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.