A+ A A-

Les métiers de la santé

Collégiens et bacheliers peuvent faire leur choix dans le large éventail des métiers de la santé. Les débouchés sont nombreux. Cependant de grandes qualités humaines et une forte motivation sont nécessaires pour exercer ces métiers.

Fiche n°2.7
Version : Avril 2015

Travailler dans la santé

Plus d'un million de personnes travaillent dans le domaine de la santé. Elles exercent une vingtaine de métiers différents à l'hôpital, en clinique, maison de retraite, cabinet …
La plupart des formations sont accessibles après le bac, sur dossier ou sur concours très sélectifs.
Il est cependant possible d'exercer certaines professions sans le bac : aide-soignant, ambulancier, auxiliaire de puériculture ou encore prothésiste dentaire. Plusieurs métiers offrent des débouchés : Infirmiers et aides-soignants, manipulateurs en radiologie, experts des scanners et IRM, spécialistes en anesthésie, réanimation, pédiatrie, gynécologie, médecine interne et psychiatrie, ergothérapeutes ou les psychomotriciens.

Métiers et diplômes

Les métiers médicaux

Sage-femme (Bac + 5 ans)
Consultations prénatales, cours de préparation à l'accouchement, accouchement, suivi postnatal… La sage-femme est présente pendant toute la durée de la grossesse. La plupart d'entre elles travaillent en centre hospitalier.
Accès : bac S + concours en fin de première année commune aux études de santé (Paces).
Formation : diplôme d'Etat de sage-femme (5 ans).

Pharmacien d'officine (Bac+ 6)
Le pharmacien vend les médicaments, mais, en tant que responsable de la santé publique, il vérifie aussi les ordonnances des médecins (compatibilité des médicaments, volume des doses prescrites…) et prodigue des conseils médicaux.
Accès : bac S + concours en fin de première année commune aux études de santé (Paces).
Formation : diplôme d'Etat de docteur en pharmacie (6 ans, avec option en 5e année : officine, industrie ou internat).

Chirurgien dentiste (de Bac+6 à Bac+8)
Il dispense aux patients des actes de prévention et de soins bucco-dentaires
Accès : bac S + concours en fin de première année commune aux études de santé (Paces).
Formation : diplôme d'Etat de docteur en chirurgie dentaire (6 ans + éventuellement 2 ans d'internat).

Médecin généraliste (Bac+9)
Installé en libéral, en ville comme en milieu rural, le généraliste a vocation de soigner.
Accès : bac S + concours en fin de première année commune aux études de santé (Paces).
Formation : diplôme d'Etat de docteur en médecine (6 ans + 3 ans de spécialité en médecine générale).

Médecin spécialiste (Bac +10 ou +11)
Il peut être spécialisé pour une partie du corps (tels que le cardiologue, le dermatologue...), pour certains patients ( pédiatre pour les enfants...) ou encore une technologie (l'imagerie médicale pour le radiologue…).
Accès : bac S + concours en fin de première année commune aux études de santé (Paces).
Formation : diplôme d'Etat de docteur en médecine (6 ans + 4 ou 5 ans de spécialité).

Les métiers paramédicaux

  • Les métiers des soins : du CAP au Bac + 4

Auxiliaire de puériculture : CAP
Sous la responsabilité d'une infirmière, pédiatre, puéricultrice ou sage-femme, l'auxiliaire de puériculture donne les premiers soins, baigne les nouveau-nés, prépare les biberons, mais aussi assure les activités éducatives, habille et nourri les enfants.
Accès : 17 ans minimum, sur concours sans condition de diplôme. Le CAP petite enfance constitue une bonne préparation à ce concours.
Formation : diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (1 an).

Aide-soignant : niveau 3eme
En milieu hospitalier, en centre de soins ou à domicile, l'aide-soignant participe à la prise en charge des patients. Sous la responsabilité de l'infirmier, il apporte les repas, aide à la toilette, surveille l'état physique et mental des malades.
Accès : sur concours, le plus souvent après une classe de 1re ou un CAP petite enfance
Formation : diplôme d'Etat d'aide-soignant (1 an).

Infirmier : Bac +3
Il travaille en étroite collaboration avec les autres professionnels de santé, et assure un rôle essentiel dans les soins aux malades. Près de 85 % d'entre eux travaillent en hôpital, et le secteur recrute ! Il est possible de devenir infirmier anesthésiste, infirmier de bloc opératoire ou puéricultrice.
Accès : concours après un bac S, ST2S, ES ou L.
Formation : diplôme d'Etat d'infirmier (3 ans), au sein d'un Ifsi (institut de formation en soins infirmiers).

Puériculture : bac + 4
Infirmière spécialisée dans les soins aux enfants, elle veille à leur bien-être et à leur équilibre. Elle travaille à l'hôpital (maternité, chirurgie infantile, pédiatrie), au sein d'un centre de protection maternelle et infantile (PMI) ou dans une structure d'accueil type crèche ou halte-garderie.
Accès : sur concours, après le DE d'infirmier ou de sage-femme.
Formation : diplôme d'Etat de puéricultrice (1 an).

 

Les métiers de la rééducation

  • de Bac + 2 à Bac + 4

Diététicien
Il établit une thérapeutique alimentaire pour le malade avec l’aide du médecin.
Accès : bac S ou ST2S pour postuler en BTS ; bac S spécialité SVT, voire STL (spécialité biochimie génie biologique) pour postuler en DUT.
Formation : BTS diététique ; DUT génie biologique option diététique (2 ans). Possibilité de poursuivre en licence pro et master.

Psychomotricien : Bac + 3
Rééduque les troubles psychomoteurs sous contrôle médical. Exerce essentiellement à titre salarié en établissements hospitaliers ou centres de rééducation.
Accès : sur concours, après un bac (scientifique de préérence).
Formation : diplôme d'Etat de psychomotricien (3 ans).

Ergothérapeute : Bac + 3
Exerçant en hôpital ou en centre de rééducation, l'ergothérapeute rééduque handicapés moteurs et déficients mentaux via des activités manuelles ou culturelles
Accès : sur concours, après un bac S.
Formation : diplôme d'Etat d'ergothérapeute (3 ans).

Orthoptiste : Bac + 3
Sous le contrôle du médecin ophtalmologiste, l'orthoptiste rééduque les muscles oculaires afin de corriger les troubles visuels, surtout chez les enfants. Près de 80 % travaillent en libéral.
Accès : sélection après un bac S.
Formation : certificat de capacité d'orthoptiste (3 ans), à l'université.

Orthophoniste : Bac + 4
Enfants en retard, personnes malentendantes, bègues… L'orthophoniste rééduque, sur prescription médicale, les troubles de l'expression et de la communication, c'est-à-dire les troubles de la voix, de la parole et du langage. La majorité travaillent en libéral, les autres exercent en centre hospitalier ou spécialisé.
Accès : sur concours ouvert aux bacs S ou L.
Formation : certificat de capacité d'orthophonie (4 ans) en intégrant un master d'orthophoniste (bac+5).

Pédicure Podologue : Bac + 3
Le pédicure-podologue soigne les affections touchant l'épiderme ou les ongles des pieds, sans oublier la conception et réalisation d'appareillages de rééducation. Beaucoup de pédicures-podologues travaillent en libéral.
Accès : sur concours, après un bac S de rpéférence.
Salaire brut mensuel débutant : 1 500 € environ.
Formation : diplôme d'Etat de pédicure-podologue (3 ans).

Kinésithérapeute : Bac + 4
Sur prescription médicale, le kinésithérapeute rééduque les capacités motrices du patient par des exercices physiques, des massages ou un appareillage adapté. La plupart des kinés s'installent en libéral, mais ils peuvent aussi travailler pour un hôpital, un centre de rééducation…
Accès : sur concours (très sélectif) ouvert aux bacheliers S ayant suivi une préparation de 1 an ou une première année commune aux études de santé (Paces).
Formation : diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute (3 ans), au sein d'un IFMK (institut de formation en masso-kinésithérapie).

Osthéopathe : bac + 4
L'ostéopathie soulage les dysfonctionnements articulaires et tissulaires par des manipulations manuelles.
Accès : spécialisation ouverte après des études de kiné, de médecine, ou sans diplôme médical préalable (bac S conseillé).
Formation : diplôme d'ostéopathe (de 5 à 7 ans), dans un établissement de formation agréé par le ministère de la Santé.

Les métiers médico-techniques

  • De la 3ème à Bac + 3

Ambulancier : niveau 3ème
Il effectue le transport des blessés et des malades avec des véhicules sanitaires pour le compte d’un hôpital public ou privé, ou d’un organisme de type Croix-Rouge. Responsable du véhicule médical, il doit aussi prendre en charge le patient, voire lui prodiguer les premiers soins.
Accès : concours d'entrée niveau 3e + permis B mention conduite d'ambulance depuis 3 ans.
Formation : diplôme d'Etat d'ambulancier (18 semaines).

Assitant dentaire : niveau 3ème
Aide du chirurgien-dentiste, l'assistante dentaire prend les rendez-vous, met les dossiers à jour, tient la comptabilité. Son rôle est aussi sanitaire : elle stérilise le matériel, prépare les prothèses, assiste les interventions.
Accès : sélection après le diplôme national du brevet (niveau bac recommandé).
Formation : certificat de qualification d'assistant dentaire (18 mois), par alternance.

Prothésiste dentaire : bac Pro
À partir d'une empreinte réalisée par le dentiste, le prothésiste crée des appareils de prothèse dentaire (couronnes, bridges, implants…) en utilisant les matériaux les plus perfectionnés : métal, résine, céramique…
Accès : test après une classe de 3e ou niveau bac.
Formation : bac pro prothésiste dentaire.

Préparateur en pharmacie : BP Brevet professionnel
Bras droit du pharmacien, le préparateur travaille surtout en officine. Il prépare les prescriptions médicales, réalise des préparations, gère les stocks de médicaments et les vend à la clientèle.
Accès : bac STL ou S.
Formation : BP préparateur en pharmacie (2 ans), en apprentissage.

Secrétaire médicale : Bac + 1
La secrétaire médicale est salariée d'un centre hospitalier, d'un cabinet médical ou d'un centre de soins. Sa mission : tenir le standard téléphonique, organiser les rendez-vous, accueillir les patients…
Accès : après un bac ST2S.
Formation : formation spécialisée (1 ou 2 ans), notamment à la Croix-Rouge.

Opticien lunetier : Bac + 2
Il travaille le plus souvent dans une boutique. Outre sa fonction commerciale, il taille, calibre et monte les verres correcteurs. Il peut travailler sur prescription médicale ou bien évaluer lui-même l'acuité visuelle du client.
Accès : après un bac S.
Formation : BAC Pro optique-lunetterie ; BTS opticien-lunetier (2 ans)

Technicien de laboratoire
Le laborantin exécute les examens permettant d'établir un diagnostic ou de vérifier l'efficacité d'un traitement : il prépare les outils, effectue les prélèvements, tire les conclusions. Il travaille à l'hôpital ou dans un laboratoire d'analyses privé,
Accès : concours pour le Detab-diplôme d'Etat de technicien en analyses biomédicales, dossier pour les autres, après un bac S ou STL.
Formation : diplôme d'Etat de technicien en analyses biomédicales (Detab) (3 ans) ; BTS analyses de biologie médicale ou DUT génie biologique option analyses biologiques et biochimiques (2 ans).

Visiteur médical
Il a un rôle commercial : il est chargé de promouvoir les nouveaux produits d'un laboratoire pharmaceutique auprès des médecins ou des pharmaciens : composition, contre-indications, effets, mode d'emploi.
Accès : bac + 2.
Formation : Deust de visiteur médical (2 ans), DU (1 an), licence professionnelle (1 an) ou titre de visiteur médical (9 ou 12 mois).

Manipulateur en électroradiologie
Il effectue des examens et des traitements via des techniques d'électrologie ou d'imagerie médicale : scanner, IRM, etc. C'est une profession qui recrute.
Accès : 17 ans minimum, sur concours après un bac S, ST2S ou STL.
Formation : diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale (école) ou diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale (lycée technique) (3 ans).

Les métiers de l'appareillage médical

Audioprothésiste : Bac + 3
Sur prescription médicale d'un ORL, l'audioprothésiste conçoit et adapte les appareils (prothèses…) permettant de pallier les déficiences auditives des patients. Il s'agit de malentendants et de personnes âgées. Il travaille principalement en libéral, mais aussi comme salarié d'un laboratoire d'audioprothèse.
Accès : sur concours, après un bac S.
Formation : diplôme d'Etat d'audioprothésiste (3 ans).

Podo-orthésiste : Bac + 3
Spécialiste de l'appareillage du pied, le podo-orthésiste conçoit, fabrique et adapte semelles ou chaussures orthopédiques, après avoir examiné le patient. Il travaille généralement au sein d'une petite entreprise.
Accès : après un bac S, STI2D, ST2S ou un diplôme de technicien podo-orthésiste.
Formation : BTS podo-orthésiste (3 ans)

Autres métiers

Hydrothérapeute
Il prodigue les soins aux curistes (eau de mer, algues, boue…) sur prescription médicale. Il travaille en centre de thalassothérapie ou de balnéothérapie.
Autres appellations : agent hydrothermal, agent thermal.
Formation : CQP hydrotechnicien, titre d'agent d'accompagnement en station thermale et en centre de maintien en forme, titre d'agent polyvalent thermal et/ou en centre de bien-être, titre d'hydrobalnéologue. Après le bac : DU pratique des soins en hydrothérapie.

Thanatopracteur
Après un décès, le thanatopracteur effectue des soins qui permettent au corps de mieux se conserver.
Accès : niveau bac.
Formation : diplôme national de thanatopraxie (1 an).

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

Devenir cadre de santé

S'adresse aux professionnels titulaires d'un diplôme , certificat ou autre titre, leur permettant d’exercer la profession de : infirmier,
manipulateur d’électroradiologie médicale, technicien de laboratoire d’analyse de biologie médicale,
diététicien, kinésithérapeute et justifiant de 4 années d’exercice dans l’une des professions mentionnées ci-dessus au 31 janvier de l’année des épreuves de sélection

Institut de Formation des Cadres de Santé
Pôle Régional d'Enseignement et de Formation aux Métiers de la Santé 74 voie du Toec 31300 TOULOUSE

0561324040

IFCS : Diplôme de cadre de santé
Admission au concours d'entrée :
Sont concernés les professionnels :
titulaires d’un diplôme, certificat ou autre titre, leur permettant d’exercer la profession de :
infirmier,
manipulateur d’électroradiologie médicale,
technicien de laboratoire d’analyse de biologie médicale,
diététicien
kinésithérapeute.
justifiant de 4 années d’exercice dans l’une des professions mentionnées ci-dessus au 31 janvier de l’année des épreuves de sélection.

10 mois d'études
La formation est constituée de 6 Modules d’enseignement et de stages diversifiés, (en France ou à l’étranger) : soit en établissement de formation, soit en structure de santé.

Le diplôme de Cadre de Santé est obtenu après la soutenance orale, devant jury, d’un mémoire individuel de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles.

Durée des études : 10 mois
Débouchés
Les Cadres de Santé peuvent prendre deux grandes orientations :
- Encadrement des équipes en service de soins hospitaliers et extra hospitaliers,
- Cadre formateur dans les différents instituts, en formation initiale et continue des professions de santé.
Informations pratiques
Les candidats à l’IFCS peuvent suivre la scolarité en étant pris en charge par leur employeur, ou par un organisme de financement (PROMOFAF, FONGECIF, etc.).

Enseignement à distance

Auxilia

Adresses utiles

Métiers de la santé

Librairie Onisep

Rubrique : Publications - Publications régionales

Guide Onisep : Les métiers de la santé et du social : Ce document présente pour chaque métier les formations initiales proposées en Midi-Pyrénées ainsi que les organismes de formation correspondants.

Site de la profession de cadre de santé

CIO Paramédical

Edité par: Cellule régionale d'information et d'orientation des personnels paramédicaux Sur le site: fiches sur les métiers paramédicaux, informations sur les dispositifs de formation continue et de mobilité, liens vers des sites ressources.

Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Les métiers de la sécurité sociale

Répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.