A+ A A-
French Chinese (Simplified) English German Italian Spanish

Les métiers de l'aide à la personne

Le secteur des services à la personne vit de multiples changements et doit faire face à une évolution importante.

Fiche n°2.765
Version : Août 2016

Secteur et emploi

Garder des enfants, aider les personnes âgées ou dépendantes, encadrer des équipes mobiles… Les métiers des services à la personne se développent à grande vitesse et sont créateurs d'emploi.
Les services à la personne couvrent le domaine social, paramédical ainsi que les services d'aide à domicile. Environ 1,4 million de personnes en France travaillent dans ce secteur ( à domicile ou au sein de structures spécialisées, publiques, associatives ou privées). La majorité d'entre eux se concentrent dans l'aide au quotidien : travaux ménagers, préparation des repas, courses…
Les particuliers et les organismes agréés (associations, entreprises, établissements publics…) sont les principaux employeurs.

Conditions d'exercice
La plupart des professionels travaillent au domicile des personnes aidées, notamment quand ce sont des personnes âgées. Cela suppose, surtout si l'on vit en zone rurale, de posséder le permis de conduire pour pouvoir se déplacer. Toutefois, les assistants de vie sociale, les techniciens d'intervention sociale et familiale, les aides-soignants et les éducateurs spécialisés exercent aussi en centre spécialisé (foyers de l'enfance, résidences pour personnes âgées, hôpitaux…).
C'est encore plus le cas des aides médico-psychologiques qui s'occupent de problèmes très lourds : ils peuvent travailler au sein des instituts médico-éducatifs ou pédagogiques, des centres de rééducation, des foyers spécialisés, des centres d'aide par le travail, des établissements hospitaliers, des maisons de retraite médicalisées…

Pour travailler dans l'aide à la personne, les qualités indispensables sont l'honnêteté et le sérieux. Savoir écouter, être discret, autonome et patient sont également des qualités importantes.

Evolution de carrières
Face à la pénurie de travailleurs sociaux, tout est fait pour inciter les candidats à choisir le secteur. Par conséquent, même si ce secteur se professionnalise, il est encore possible d'y accéder sans diplôme. C'est le cas d'un tiers des salariés du secteur.
De nombreuses passerelles et des dispenses ont été instaurées pour faciliter les recrutements et les formations. Ainsi, les aides médico-psychologiques peuvent bénéficier d'allégements pour suivre une autre formation du secteur social (moniteur-éducateur, éducateur spécialisé, Tisf). Idem pour les auxiliaires de vie sociale, qui peuvent devenir Tisf, et les Tisf, évoluer vers les fonctions de moniteur-éducateur ou éducateur de jeunes enfants. Il existe également des formations particulières permettant d'exercer en tant que délégué à la tutelle ou conseiller conjugal et familial.

Emergence de nouveaux postes
L'évolution des besoins exprimés au sein des structures et des territoires entraîne la création de nouveaux emploi ( les métiers de cadres, de conseillers en services à la personne, de responsables des services à la personne, de personnels susceptibles de fournir aux personnes dépendantes l'infrastructure domotique et l'environnement humain nécessaires à leur maintien à domicile.)
De nouveaux diplômes (DUT, licence professionnelle, master) ont été créés à cet effet.

En Midi-Pyrénées

L'augmentation de la population régionale, le vieillissement de la population, et la hausse des besoins sociaux, les départs en retraite, se traduisent par des opportunités d'emploi dans le secteur des services aux ménages.

Les services à la personne (dont les auxiliaires de vie) font l'objet d'une forte demande. Le dynamisme du secteur s'observe plus particulièrement à travers le développement des structures agréées notamment dans le privé : plus de 500 entreprises et 480 associations ou établissements publics proposent des services aux particuliers en Midi-Pyrénées.
En constante mutation, le travail social reste porteur d'emplois qualifiés surtout dans les départements ruraux.
Midi-Pyrénées est une des régions les plus impliquées dans l'accueil des personnes handicapées. L'emploi progresse cependant plus modestement dans ce domaine. L'accès à certains métiers (éducateur, assistant social) reste en effet limité en raison du recrutement par concours.

Des chiffres :
53 400 projets d'embauche en 2016 (source : BMO)

Les métiers

L’accompagnant éducatif et social (AES) réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelle qu’en soit l’origine ou la nature. Il accompagne les personnes, indépendamment de leur âge, leur état de santé, leur mode de vie, leur situation sociale, tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs... Il veille à l’épanouissement de la personne dans son lieu de vie, favorise son autonomie, et l’aide à être actrice de son projet de vie.
Il travaille en lien avec une équipe pluri-professionnelle dans le cadre du projet institutionnel et des projets d’accompagnement personnalisés auxquels il contribue.
Pour répondre à la diversité des situations d’accompagnement et aux possibilités de mobilité professionnelle, le diplôme se compose d’un socle commun et de trois spécialités :

L’AES, option « accompagnement de la vie à domicile », contribue à la qualité de vie de la personne et au maintien de ses capacités à vivre à domicile.

L’AES, option « accompagnement de la vie en structure collective », contribue au soutien des relations interpersonnelles et à la qualité de vie de la personne dans son lieu de vie.

L’AES, option « accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire », facilite, favorise et participe à l’autonomie des enfants, adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d’apprentissage et les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs.
Formation : Diplôme d'Etat Accompagnant Educatid et Social (DEAES)
La formation est ouverte aux demandeurs d'emploi, aux salariés dans le cadre du Congé Individuel de Formation ou du plan de formation de leur entreprise, aux salariés dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ou du contrat d'avenir.
Aptitudes : maturité, capacité à travailler en équipe, sens des responsabilités, disponibilité à suivre une formation longue.

L’auxiliaire de vie sociale intervient auprès de toute personne qui ne peut assumer seule les tâches de la vie quotidienne (personnes âgées, personnes handicapées, malades...). Il (elle) les épaule et les assiste pour permettre leur maintien à domicile, contribuer à la préservation, la restauration et la stimulation de leur autonomie, favoriser leur insertion sociale et ainsi concourir à la lutte contre l’exclusion. Aujourd’hui les associations et les communes sont les principaux employeurs d’auxiliaires de vie sociale.
La très grande majorité des AVS est embauchée par des communes ou des associations. Toutefois, leur secteur d'intervention est actuellement en pleine mutation, notamment avec le développement d'entreprises du secteur marchand (services mandataires, prestataires, Cesu).
Autres appellations : auxiliaire de vie, aide à domicile, employée à domicile, aide ménagère, agent à domicile.
Formation : diplôme d'État d'accompagnement éducatif et social (DEAES) ; titre professionnel d'assistant de vie aux familles. La MC aide à domicile permet d'obtenir le DEAVS de droit.

L'AMP - Aide médico-psychologique assiste au quotidien des personnes âgées dépendantes ou fortement handicapées (déficience mentale, handicap moteur ou sensoriel…). Elles ont besoin d'une présence et d'un accompagnement individualisé. Il (elle) réalise à leurs côtés tous les gestes de la vie quotidienne : lever, coucher, toilette, habillage, repas, déplacements…
Son rôle consiste aussi à développer les capacités motrices et intellectuelles de la personne : il (elle) peut ainsi encourager un enfant handicapé à s'exprimer, ou une personne malade à stimuler sa mémoire.
L'AMP n'intervient généralement pas à domicile. il (elle) exerce dans un établissement spécialisé appartenant au secteur associatif, au secteur hospitalier ou aux communes. il (elle) travaille souvent en équipe (aide-soignant, éducateur spécialisé, médecin…) sous la responsabilité d'un travailleur social ou paramédical.
C'est un métier difficile physiquement et psychologiquement. Il exige le sens du contact et de l'écoute, de la patience, un bon équilibre personnel, de la résistance à la fatigue, le goût du travail en équipe et une grande disponibilité.
Formation:diplôme d'État d'accompagnement éducatif et social (DEAES)

Le TISF - Technicien de l' intervention sanitaire et sociale intervient auprès de personnes qui ont besoin d’aide dans des circonstances particulières : décès d’un parent, hospitalisation, naissance, longue maladie handicap... Il soulage et épaule la famille en assumant le quotidien (entretien du logement, préparation des repas, l’aide aux devoirs, ou aux démarches administratives...) et soutient les parents dans l’éducation de leurs enfants.
Objectif : maintenir l'unité familiale, prévenir ou surmonter les difficultés, aider la famille à retrouver son autonomie.
Il intervient à domicile, mais aussi au sein des services d'action sociale et des foyers d'hébergement pour suivre des individus qui ont perdu leur logement. Le secteur associatif et les collectivités locales sont les principaux employeurs des TISF.
Formation : diplôme d'État de technicien de l'intervention sociale et familiale (Detisf).

L'opérateur de téléassistance est chargé d'écouter, de rassurer et d'orienter les personnes âgées, malades ou simplement isolées en cas de problème. Il s'intègre le plus souvent dans un projet de maintien à domicile.
Équipée d'un bip émetteur portatif (bracelet, médaillon alarme) relié à un boîtier connecté à sa ligne téléphonique, la personne abonnée peut ainsi appeler de son domicile l'opérateur qui va l'assister à distance, 24/24h. Lorsque la personne déclenche l'alarme, l'opérateur fait le point et, selon la gravité de l'appel (malaise, angoisse, chute…), contacte la famille, un voisin ou les professionnels du secours et de la santé (pompiers, police, Samu).
Formation : il n'existe pas de diplômes spécifiques au métier. Les associations et les organismes spécialisés forment eux-mêmes leurs employés (psychologie, procédure, adaptation aux matériels). Cependant, un CAP du secteur de l'aide à la personne, voire un bac professionnel, est le bienvenu pour exercer.

Le livreur de repas livre ses produits aux personnes âgées, handicapées ou malades. Il assure la préparation des lots selon un planning établi par son responsable dans le respect de la réglementation en vigueur (date de péremption, respect des températures, hygiène). Il charge son véhicule selon l'ordre des livraisons de son itinéraire. Il connait donc parfaitement sa zone géographique d'activité.
Il est employé par des associations, des collectivités territoriales ou une entreprise privée qui a passé un contrat de délégation.
Formation : aucun diplôme n'est requis à part le permis de conduire B (véhicules léger). Cependant, les diplômes suivants peuvent se révéler utiles, surtout dans la perspective d'une évolution de carrière : CAP distribution d'objets et de services à la clientèle, CAP agent d'accueil et de conduite routière, transport de voyageurs, CAP employé de commerce multispécialités, CAP employé de vente spécialisé, option produits alimentaires.

L'accompagnateur à la mobilité aide les personnes fragiles (personnes âgées, handicapés, en perte d'autonomie ou souffrant de difficultés temporaires à se déplacer) à se déplacer pour des courses, visites médicales, promenades, sorties culturelles… C'est généralement au moyen d'un véhicule léger qu'il assure sa mission. Dans les transports en commun, il se renseigne sur les horaires, achète les tickets, anticipe le trajet, choisit l'itinéraire et fait face aux imprévus. Dans le train ou en avion, il accompagne la personne sur des trajets longs (visite à la famille, vacances…).
Formation : hormis le permis de conduire B, nécessaire à l'activité, il n'y a pas de diplômes requis. Il existe cependant un titre professionnel de niveau V (CAP) conducteur accompagnateur de personnes à mobilité réduite.

L'aide-soignant, sous la responsabilité de l'infirmier, s'occupe de l'hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Il les aide à effectuer leur toilette et à s'habiller, à s'asseoir, à se nourrir, à sortir de leur lit. Il a également à sa charge le nettoyage et le rangement des chambres, le changement de la literie et du linge. Il prend aussi la température des malades, les pèse, change les pansements.
L'aide-soignant travaille principalement dans des établissements hospitaliers, mais aussi dans des centres de soins communaux ou associatifs. Il peut exercer directement au domicile des malades.
Formation : diplôme d'État d'aide-soignant (DEAS).
Cf. dossier IJ Aide-soignant n° 2.745 .

Le métier d'accompagnant d'élèves en situation de handicap (AESH) se professionnalise et remplace celui d'auxiliaire de vie scolaire (AVS).
L'AESH exerce au sein d'un établissement scolaire. Il apporte une aide individuelle, mutualisée ou collective pour l'accueil et l'intégration des élèves en situation de handicap. Il intervient dans la classe auprès d'un ou plusieurs élèves pour l'aider dans les gestes qu'il ne peut pas faire seul (déplacements, compréhension du cours, communication avec l'entourage…).
Formation : diplôme d'État d'accompagnement éducatif et social (DEAES).
Cf. dossier ijmp Enseigner aux déficients visuels et auditifs n° 2.466 .

Le (la) responsable de services à domicile exerce une activité pivot dans les organismes en tant qu'intermédiaire entre le directeur et l'intervenant lui-même. Mais il est aussi l'interface entre cet intervenant et la personne qui bénéficie de l'aide à domicile.
Le responsable organise la prestation à domicile, évalue les besoins du demandeur d'intervention, établit un planning et veille au suivi des prestations. Il recrute et encadre les intervenants sur le terrain. Le responsable connaît bien la réglementation économique et sociale de l'aide à domicile ainsi que les dispositifs d'aide financière spécifiques au secteur.
Pour exercer ce métier de communication, il faut être un bon gestionnaire. Une très bonne disponibilité est également recommandée.
Formation : BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social (SP3S), BTS assistant de gestion PME-PMI, BTS économie sociale familiale ; DUT carrières sociales ; licence pro management des organisations…

L'écrivain public est un professionnel de la communication écrite entre individus ou entre personnes et administrations. Il répond aux demandes d'aide à la rédaction. C'est un métier encore en déficit de notoriété. La majorité des écrivains publics ont seulement suivi une formation littéraire générale, mais quelques formations universitaires relatives au conseil en écriture existent à Paris 3 (licence pro) Tél : 0145877893 et Toulon (DU) Tél. : 0494142250
Le Cned assure aussi une formation d'écrivain public.

Les diplômes

CAP, MC, bac pro ou diplômes d'État

Le CAP assistant technique en milieu familial et collectif est accessible après la classe de 3e et se déroule en 2 ans en formation intiale ou en apprentissage. Il comporte pour chaque année 27 semaines de cours et 8 semaines de stages. Ce diplôme mène au métier d'aide à domicile.
Les cours comportent deux unités professionnelles (services aux familles, services aux collectivités) et de l'enseignement général (français, histoire-géographie, mathématiques, sciences, arts plastiques et EPS).

Le CAPA services aux personnes et vente en espace rural se prépare en 2 ans après la classe de 3e en formation intiale ou en apprentissage. Cette formation propose un enseignement général et professionnel avec 14 à 16 semaines de stage en milieu professionnel (maison de retraite, association d'aide à domicile, crèche ...). Ce diplôme vous prépare à travailler auprès de personnes âgées ou comme employé d'accueil et de vente dans des commerces de proximité (boulangeries, supérettes, marchés locaux, vente directe à la ferme…).

La mention complémentaire (MC) aide à domicile est accessible en un an après un CAP ou un Capa. L'enseignement technique est complété par 16 semaines de formation en milieu professionnel.
Au programme de cette MC : techniques de service à l'usager (alimentation, entretien, organisation familiale), accompagnement et maintien dans l'autonomie, aide sanitaire, manutention et accompagnement dans la vie sociale (sciences médico-sociales, maintien de l'autonomie, animation).

Le BAC Pro accompagnement, soins et services à la personne - ASSP 3 ans d'études.
Ce bac pro propose 2 options : à domicile ou en structure (établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux , dans des structures collectives.).
Selon l'option choisie, vous pourrez soit devenir aide à domicile (option à domicile), soit auxiliaire de vie (option structure).
Programme de la formation :
Enseignement général : français, histoire-géographie, éducation civique, mathématiques, physique-chimie, langues vivantes, arts plastiques et EPS.
Enseignement professionnel et enseignements généraux liés à la spécialité : écogestion, prévention-santé-environnement, ergonomie, soins/biologie et microbiologie appliquée…

Le BAC Pro service aux personnes et aux territoires - SPT accessible après le 3e en formation intiale ou apprentissage. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur (CAP Petite enfance CAPA services en mileu rural ...) peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
Le bac pro comprend un enseignement général et professionnel avec 20 à 22 semaines de stage. Avec ce bac pro, vous pourrez occuper des postes d'intendants ou d'animateurs dans des petites et moyennes collectivités en milieu rural, être l'adjoint de la maîtresse de maison dans une maison d'accueil rural pour personnes âgées, ou encore animateur dans une maison d'accueil de personnes âgées dépendantes (Mapa).

Le diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social (DEAES), de niveau CAP (V), remplace le diplôme d'État d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS) et le diplôme d'État d'aide médico-psychologique (DEAMP) et offre la possibilité d'une qualification à l'accompagnement des élèves en situation de handicap (AESH).
Premier niveau de qualification professionnelle dans le champ du travail social, le DEAES forme à l'accompagnement des personnes au quotidien et à la coopération avec l'ensemble des professionnels concernés.

Le diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social est structuré en un socle commun de compétences et trois spécialités :
«Accompagnement de la vie à domicile»
«Accompagnement de la vie en structure collective»
«Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire» facilite, favorise et participe à l’autonomie des enfants, adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d’apprentissage et les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs.

Admission :
Pas de condition de diplôme - 18 ans -
Epreuves d'admission en formation organisées par les établissements de formation.
Sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité :
1° Les candidats titulaires de l'un des titres ou diplômes dont la liste est fixée par le ministre chargé des affaires sociales ;
2° Les lauréats de l'Institut du service civique.
Sont dispensés des épreuves d'entrée en formation les candidats titulaires du diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social qui souhaitent obtenir une spécialité différente de celle acquise au titre de leur diplôme ainsi que les candidats titulaires d'un diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique ou d'un diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale qui souhaitent s'inscrire dans une autre spécialité que celle acquise au titre de leur diplôme.

Le DESTIF - Diplôme de niveau bac, le Detisf permet de devenir technicien de l'intervention sociale et familial. Il se prépare en formation initiale, en cours d'emploi ou la validation des acquis de l'expérience (VAE). Une trentaine d'établissements dispensent cette formation.
Aucun diplôme n'est exigé, mais les candidats sont de plus en plus qualifiés. Il faut avoir 18 ans et réussir les épreuves organisées par chaque établissement : test écrit + entretien de motivation.Les candidats titulaires d'un diplôme de niveau bac peuvent être dispensés de l'épreuve écrite.
Formation sur 18 à 24 mois, avec en alternance 950 heures d'enseignements théoriques et 33 semaines de stage pratique.

Après le bac

Le BTS SP3S - Services et prestations des secteurs sanitaire et social se prépare en 2 ans, principalement après le bac ST2S. Possibilités de formation avec un bac professionnel services de proximité et vie locale et au bac technologique STMG.
Il a pour objectif d’acquérir des compétences techniques, administratives et relationnelles au service des publics dans les services médico-sociaux. Le titulaire du BTS SP3S peut travailler dans diverses structures : mutuelles, structures de soins, centres d'action sociale, services de protection de la jeunesse, établissements médico-sociaux, entreprises d'aide à la personne.
Au programme : étude des prestations et des services, techniques de gestion administrative et financière, méthodes appliquées au secteur sanitaire et social, institutions et réseaux, techniques de l'information et de communication, gestion des relations humaines, français et langue vivante. Plusieurs semaines de stages sont aussi prévues : 6 semaines la première année, 7 la seconde.
Poursuite d'études : licence pro intervention sociale.

DUT carrières sociales option services à la personne a pour but de préparer les étudiants aux fonctions de cadres moyens de niveau bac + 2, immédiatement opérationnels et intégrables dans toutes les structures dédiées aux services à la personne.
La formation est ouverte à tous les bacheliers aux titulaires du DAEU et aux personnes qui souhaitent reprendre leurs études après une expérience professionnelle. Le bac général ES et techno ST2S sont majoritaires. Recrutement sur dossier et entretien.
L'insertion des diplômés se fait au sein des associations, entreprises, collectivités et grands organismes de l'économie solidaire et sociale, notamment le secteur mutualiste (cadres conseillers, responsables de services).

Autres diplômes d'encadrement

Le Caferuis, le Cafdes et le DEIS permettent d'occuper des fonctions d'encadrement et d'expertise. Ces diplômes sont notamment accessibles en formation continue et permettent aux professionnels du secteur social d'évoluer vers davantage de responsabilités.
Cf CRFPFD-Centre Régional de Formation et de Perfectionnement aux Fonctions de Direction Toulouse Tél : 0561804207 (Caferuis - Cafdes) et Université JJaurès-Formations continue Tél : 0561504237 (DEIS).

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "meformerenrégion". Le site MPFM-Midi-Pyrénées formations métiers est aussi en consultation.

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Me former en région

La Région, attribue les bourses d'études, sur critères sociaux, aux élèves et étudiants inscrits dans un centre de formation agréé en Midi-Pyrénées. Par ailleurs, pour l'ensemble des formations sanitaires et sociales, la Région prend en charge des droits d'inscription pour les étudiants boursiers.
La demande de bourse est faite par l'étudiant à partir du site :

Bourse Région LRMP


Le Réseau IJ gère une masse considérable d'informations.
Des erreurs peuvent nous échapper.
Par avance nous vous prions de nous en excuser et de nous le signaler le cas échéant.

Adresses utiles

Services à la personne - Direction Générale des Entreprises (DGE)

Informations utiles concernant les services à la personne et le chèque emploi service universel (Cesu). Il s'adresse aux particuliers, aux salariés et aux organismes de services à la personne.

Le guide pratique du chèque emploi associatif

Union nationale des associations du service à domicile

Information sur les différents métiers du secteur et diffusion d'offres d'emploi.

Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles

Diffusion d'offres d'emploi et information sur les formations.

Fédération du Service aux Particuliers

Portail de l'emploi dans l'économie sociale et solidaire

Fédération des particuliers employeurs de France

Adessa A domicile



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.