A+ A A-
French Chinese (Simplified) English German Italian Spanish

Les métiers de la chimie

Science de la transformation de la matière, la chimie est partout ! Elle intervient dans la fabrication de produits de notre quotidien mais aussi dans celle de produits pour l'industrie, le bâtiment, l'agriculture, la santé ...

Fiche n°2.851
Version : Octobre 2014

Secteur et emploi

L'industrie chimique compte 3 350 entreprises, dont 94 % de PME (petites et moyennes entreprises) et emploie 155 740 salariés. 50 % des salariés travaillent dans des établissements de moins de 250 salariés, 97,5 % sont employés en CDI (contrat à durée indéterminée).

L'industrie chimique compte 3 350 entreprises, dont 94 % de PME (petites et moyennes entreprises) et emploie 155 740 salariés. 50 % des salariés travaillent dans des établissements de moins de 250 salariés, 97,5 % sont employés en CDI (contrat à durée indéterminée).

Moins toxique parce qu'elle mise sur le biodégradable, la chimie du végétal ou chimie verte est en plein essor et désormais présente dans tous les types de chimie (chimie organique, chimie minérale, biochimie…). Elle repose sur l'utilisation de ressources végétales en remplacement des ressources fossiles. Actuellement, l'ensemble des activités de procédés de transformation du végétal représente plus de 150 000 emplois directs et indirects en France.

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

En Midi-Pyrénées

L’industrie chimique de Midi-Pyrénées, ce sont 5000 salariés qualifiés ;
un niveau d’excellence en matière de recherche et de développement ; un réseau très dense d’acteurs économiques intéressés (aéronautique (nouveaux matériaux), aérospatial, agroalimentaire, cancéropole, médicament, …), ; des ressources naturelles avec des entreprises qui extraient et valorisent déjà des molécules d’origines naturelles.
Des secteurs d'activité variés :
- fabrication de savons, parfums, produits d’entretien, cosmétiques
- produits chimiques à usage industriel
- peintures, colles, vernis
- recherche & développement, bureaux d’étude, transfert de technologie
(Source Cluster chimie verte)

Cluster chimie verte
11 boulevardd des Récollets 31400 TOULOUSE

0561539240

Les ambitions du Cluster Chimie Verte :
- Promouvoir la chimie verte et l’ancrer durablement dans le territoire Midi-Pyrénées,
- Contribuer concrètement à la création de valeur et d’emplois dans les entreprises adhérentes,
- Faire identifier la région Midi-Pyrénées comme un territoire d’accueil et d’excellence de l’industrie chimique verte ou durable.

Les professionnels

L'industrie chimique fournit des produits aux autres industries.
Les chimistes, techniciens supérieurs ou ingénieurs,travaillent à l'élaboration de produits pour les secteurs industriels (plasturgie, automobile, électronique…), agricole (fertilisants…), les services (gaz pour les hôpitaux…), sans oublier le grand public : parfums, cosmétiques, peintures… .

Les entreprises de l'industrie chimique ont notamment besoin d'opérateurs de fabrication (conducteurs d'appareils de l'industrie chimique) et de conducteurs d'installation automatisée. Ces métiers sont accessibles à partir d'un CAP, mais ce sont les titulaires d'un bac pro qui sont les plus recherchés par les employeurs.

Avec la montée en puissance des fonctions R&D (recherche et développement) et de qualité et risques, l'industrie chimique est devenue une industrie à haute technicité et recrute de plus en plus de bac + 2 (BTS, DUT…) pour des postes de techniciens. Ceux-ci représentent près de la moitié des recrutements.
À bac + 5 (diplôme d'ingénieur, master), les industries chimiques recrutent des ingénieurs, notamment en recherche et développement.

Les métiers

Recherche et développement

Le spécialiste d'applications chimiques réaliserles dosages et les réactions chimiques afin de développer des colorants, des pigments, des savons. Il travaille en R&D ou en laboratoire d'analyse et de contrôle, en collaboration avec l'ingénieur en formulation.
Formation : BTS chimiste ou BTS peintures, encres et adhésifs ; DUT chimie ou génie chimique-génie des procédés ; licence pro.


L'aromaticien crée de nouveaux produits aux goûts inédits, telle est la tâche de l'aromaticien. Ce professionnel travaille le plus souvent dans une grande entreprise de l'agroalimentaire. Un autre volet du travail de l'aromaticien consiste à étudier les ingrédients qui donnent une saveur particulière à un produit afin de pouvoir les reproduire artificiellement.
Formation : BTS et DUT (bac + 2) en chimie, biologie, industries agroalimentaires ; licence pro (bac + 3) ou master pro (bac + 5) spécialisés en chimie, arômes alimentaires ; diplôme d'ingénieur (bac + 5) d'AgroSup Dijon, formations dispensées par l'Isipca (Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l'aromatique alimentaire) à Versailles.

Le créateur de parfums (appelé aussi parfumeur, compositeur parfumeur ou nez), à partir de milliers d'essences naturelles ou de produits de synthèse, compose des senteurs ou fragrances nouvelles. Il jongle avec des dizaines de molécules, réalise des centaines d'essais, teste, sent… Un peu d'anis, un brin de vanille, quelques gouttes de lavande. Le parfumeur fonde son travail sur les indications des services marketing.
Formation : licence et master pro en sciences et technologie spécialité parfumerie, cosmétiques et arômes alimentaires à l'Isipca à Versailles ; licence et master pro industrie chimique et pharmaceutique parfums, arômes et cosmétiques (Icap) à Montpellier 2 ou master pro Arcap (spécialité arômes, parfums et cosmétiques) à l'Université du Havre, formation de l'École supérieure du parfum à Paris (école privée).

Les ingénieurs
L'ingénieur formulation dirige toute l'équipe chargée de développer un nouveau produit : peinture, cosmétique, adhésif…
L'ingénieur brevets dépose les brevets afin de protéger les découvertes des chercheurs, de rédiger les contrats, de surveiller la concurrence et de lutter contre la contrefaçon.
Formation : diplôme d'ingénieur en chimie, bac + 5 ou + 8 en chimie.

Production-Maintenance-Laboratoire

Le conducteur d'appareils de l'industrie chimique assure la conduite et la surveillance des opérations de transformation physique ou chimique des matières travaillées, liquides, solides et gazeuses pour réaliser un produit.
Formation : CAP conducteur d'installations de production, CAP industries chimiques, bac pro industries procédé de la chimie, de l'eau et papiers-cartons, bac pro pilote de ligne de production.

L'agent de laboratoire est indispensable à la bonne marche d'un laboratoire. C'est à lui d'entretenir les installations et les équipements, de conduire les appareils destinés à la préparation des produits, d'effectuer les mesures physico-chimiques pour vérifier la pureté et la composition des produits chimiques. L'appareillage est varié : appareils de mesure, de contrôle, d'analyse…
Formation : CAP employé technique de laboratoire, bac pro industries de procédé de la chimie, de l'eau et papiers-cartons, bac pro laboratoire contrôle qualité

Le technicien chimiste réalise des expériences, des analyses ou des synthèses selon un protocole défini. Il fabrique des produits ou effectue des essais. Il travaille sous la responsabilité de l'ingénieur.
Suivant les tâches qu'il réalise, le technicien chimiste peut prendre 4 appellations différentes :
• Le technicien de laboratoire effectue des essais et des analyses en vue d'étudier les phénomènes chimiques.
• Le technicien de fabrication exerce dans un atelier de production industrielle où il est chargé d'assurer la fabrication des produits dans les délais prévus.
• Le technicien de génie chimique met au point le procédé de fabrication à grande échelle au sein d'une « unité pilote » ou labo.
• Le technicien de contrôle et de régulation intervient sur tous les systèmes automatisés de mesure et de commande.
Formation : BTS chimiste, BTS contrôle industriel et régulation automatique, BTS peintures, encres et adhésifs, BTS analyses biologiques, biotechnologies, BTS technicien chimiste option génie des matériaux, DUT chimie, mesures physiques, génie biologique, génie chimique, génie des procédés, sciences et génie des matériaux.

L'ingénieur production est chargé d'organiser la fabrication des produits et de manager l'équipe de production, il est sur tous les fronts : productivité, qualité et respect des délais sont ses mots d'ordres !
Formation : diplôme d'ingénieur généraliste (Mines, par exemple) ou spécialisé en chimie.

Qualité, contrôle

Le technicien d'analyses vérifie la conformité du produit chimique avant son conditionnement. À la fin de la fabrication, il prélève un échantillon et l'examine, en laboratoire, en demandant, le cas échéant, un réajustement à la production. Sinon, il donne son aval pour sa mise sur le marché.
Autre appellation : technicien contrôle qualité.
Formation : BTS, DUT ou licence pro du domaine de la chimie et des analyses : BTS chimiste ou bioanalyses et contrôles, DUT chimie ou génie biologique…

Le technicien de procédés facilite la fabrication de produits. À lui de régler les équipements mais aussi d'améliorer l'enchainement des opérations de production ou bien de choisir les composants les meilleurs pour la mise en production industrielle.
Autre appellation : technicien de fabrication.
Formation : BTS, DUT ou licence pro en chimie, génie chimique ou génie des procédés.

Le responsable qualité est le garant de la fiabilité et de la sûreté des produits fabriqués. Avec son équipe de techniciens (hygiène, sécurité, environnement), il pilote et contrôle toute la politique qualité de l'entreprise, de la R&D à l'expédition du produit fini.
Autre appellation : spécialiste assurance qualité, qualiticien
Formation : diplôme d'ingénieur généraliste ou de chimie + spécialisation en qualité (master pro…).

Hygiène-Sécurité-Environnement

Le chargé hygiène et sécurité garantie la sécurité des salariés de l'entreprise en prévenant les risques potentiels. Les sites doivent être en conformité avec les normes en vigueur. Il préconise des solutions, forme les salariés et intervient en cas d'urgence.
Formation : BTS, DUT ou licence pro en hygiène et environnement, sécurité des biens et des personnes.

L'écotoxicologue (écologue + toxicologue) étudie les effets nocifs des produits chimiques et des polluants sur l'environnement (l'eau, l'air, le sol et les aliments) et la santé.
Formation : master, diplôme d'ingénieur

L'ingénieur environnement est chargé de rendre l'activité industrielle plus sûre et plus respectueuse de l'environnement. Après avoir évalué les dangers liés aux installations et au processus de fabrication, il fixe un plan d'action et sensibilise le personnel.
Formation : diplôme d'ingénieur généraliste ou chimie + spécialisation environnement et maîtrise des risques industriels, master pro en gestion de la pollution ou sécurité.

Les diplômes

Jusqu'au BAC Pro

Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) se prépare en 2 ans après la classe de 3e au sein d'un lycée professionnel ou d'un établissement privé. Il permet d'entrer directement dans la vie active, mais il est conseillé de poursuivre par un bac professionnel.
- CAP conducteur d'installations de production (cf fiche IJMP n° 2.81 - Les métiers de l'industrie)
- CAP industries chimiques (Pas de formation en MP-Cf Lycée professionnel Nicolas-Louis Vauquelin Paris Tél. : 01 40 77 00 60.
- CAP employé technique de laboratoire
Certains CAP en relation avec les métiers de l'environnement (CAP agent de qualité de l'eau, agent d'assainissement et de collecte des déchets liquides spéciaux) permettent également de travailler dans le secteur de la chimie.

Le bac professionnel se prépare en 3 ans après la 3e. Objectif du bac pro : une insertion plus facile dans la vie active. Avec un bon dossier, il est également possible de poursuivre ses études, notamment en BTS (brevet de technicien supérieur). La formation comprend des périodes de formation en milieu professionnel (22 semaines réparties sur 3 ans).Le bac pro est également accessible après un CAP du même domaine. L'admission en 1re année du bac pro n'est pas automatique, elle se fait sur examen du dossier scolaire.
Il existe 4 bacs pro relatifs à la chimie.
- Bac pro industries procédé de la chimie, de l'eau et papiers-cartons
- Bac pro bio-industries de transformation
- Bac pro pilotage de systèmes de production automatisée
- Bac pro traitements de surface Pour ce bac pro, cf. dossier Actuel-Cidj Les métiers des matériaux n° 2.854 .

De BAC à BAC+2

Le BAC Techno
Préparé en 2 ans après une seconde générale ou technologique, le bac STL (sciences et techniques de laboratoire) spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire permet de poursuivre des études supérieures, notamment en BTS ou en DUT spécialisés en chimie.

Le Bac général S
Si les études scientifiques vous intéressent, le bac S est la section qu'il vous faut. Du BTS à l'école d'ingénieurs, ce bac (spécialité physique-chimie) vous laissera un grand choix pour vous orienter dans le secteur de la chimie qui vous intéresse.

Le BTS (brevet de technicien supérieur) se prépare en 2 ans au sein d'établissements publics ou privés. La scolarité comprend des cours généralistes, technologiques et pratiques (stages). L'entrée en BTS se fait sur sélection, les inscriptions sont centralisées sur www.admission-postbac.fr.
Si le BTS vise l'entrée dans la vie active, il permet également de poursuivre ses études, notamment en licence pro.
Les différents BTS :
BTS chimiste
BTS Cira (contrôle industriel et régulation automatique)
BTS peinture, encres et adhésifs
BTS biophysicien de laboratoire
BTS physicométallographe de laboratoire

Autres BTS
D'autres BTS concernent également des domaines d'application de la chimie :
Métiers de l'esthétique-cosmétique-parfumerie (pour travailler dans les essais et contrôle qualité des produits cosmétiques).
Cf. dossier IJMP Les métiers de la coiffure, de l’esthétique et du bien-être n° 2.79 .
Bioanalyses et contrôles, biophysicien de laboratoire, Anabiotec, biotechnologies.
Cf. dossier IJMP Les métiers de la biologie n° 2.841 .
Métiers de l'eau.
Cf. dossier IJMP Les métiers de l'environnement n° 2.143 .

Le DUT (diplôme universitaire de technologie) se prépare en 2 ans dans un IUT (institut universitaire de technologie) rattaché à une université. L'admission en IUT se fait sur dossier, les inscriptions sont centralisées sur www.admission-post.bac.
Les titulaires d'un bac + 2 peuvent préparer le DUT en 1 an, dans le cadre de l'année spéciale proposée par certains IUT.
Les différents DUT
DUT chimie
DUT génie chimique-génie des procédés 2 options : bioprocédés (vers la pharmacie, environnement, agroalimentaire) ou procédés (vers l'industrie chimique et parachimique)

Autres DUT
DUT génie biologique option analyses biologiques et biochimiques.
DUT sciences et génie des matériaux.
DUT mesures physiques.
DUT génie industriel et maintenance.
DUT Qlio option métrologie et gestion de la qualité

Classes de mise à niveau scientifique
Cette année aménagée de remise à niveau scientifique permet aux bacheliers, non scientifiques d'acquérir un niveau de connaissances scientifiques suffisant pour intégrer une filière scientifique post-bac.

Deust - Licence pro - Licence

Le Deust (bac + 2) (diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques) est une formation professionnelle en 2 ans et est propre à chaque université,
Dans le domaine de la chimie il n'en existe plus que 2 : production et qualité dans les industries pharmaceutiques, cosmétologiques et diététiques (Aix-Marseille 2) ; technologies logistiques et contrôle des industries de santé (Bordeaux).
De plus en plus, les Deust ont vocation a être remplacés par des licences professionnelles.

Licence pro (bac + 3) se prépare en 1 an à l'université après un bac + 2 (BTS, DUT ou L2). Objectif : acquérir une spécialisation ou une double compétence. Visant une insertion rapide dans la vie active, elle comprend un enseignement pratique et un stage de 3 mois. Il existe une soixantaine de licence pro dans le domaine de la chimie qui se répartissent dans le domaine de la chimie pure, le génie des procédés, la cosmétologie-parfums-arômes.

La Licence (bac + 3) se prépare en 3 ans après le bac. Sauf cas particulier, il n'y a pas de sélection à l'entrée, mais la moitié seulement des étudiants de L1 passent en L2. La 1ere année est pluridisciplinaire, puis il faut se spécialiser.
Attention, la licence « classique » ne permet pas de travailler, mais de continuer vers un master professionnel ou d'intégrer une école en admission parallèle.

 

Jusqu'à BAC+5

Le Master professionnel
Diplôme très apprécié des recruteurs, le master professionnel (bac + 5) se prépare en 2 ans après une L3 à l'université. Attention, l'entrée en 2e année est soumise à une sélection (dossier, entretien, tests). Le cursus comprend 1 an de tronc commun, puis 1 an de spécialisation et stage en entreprise.

Le Diplôme d'ingénieur
Cinq années d'études sont nécessaires pour obtenir un diplôme d'ingénieur. La formation permet d'accéder à différentes fonctions : production, recherche et développement, qualité…. On peut intégrer ces écoles après le bac, après une classe prépa ou encore après un bac + 2. Attention : dans tous les cas, ces filières sont très sélectives et difficiles d'accès.
À noter : il existe également une classe préparatoire technologie physique et chimie (TPC). Accessible après un bac technologique STL, elle est préparée dans 3 établissements seulement.

Écoles généralistes ou spécialisées
Une soixantaine d'école proposent, soit des cursus complets, soit des enseignements de dernière année sous la forme d'options ou de spécialisations en chimie, en génie chimique ou dans un domaine proche de la chimie (génie alimentaire, textile, génie pharmaceutique…).
Certaines écoles se sont regroupées au sein de la Fédération Gay-Lussac :

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "meformerenrégion". Le site MPFM-Midi-Pyrénées formations métiers est aussi en consultation.

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Adresses utiles

Métiers de la chimie

Union des industries chimiques 

Chiffres-clés des industries chimiques, actualités du secteur et perspectives, information sur les métiers et les filières de formation, annuaire d'entreprises, publications, liens utiles.

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

Cluster chimie verte



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.