A+ A A-
French Chinese (Simplified) English Italian Spanish

Les métiers de la métallurgie

La Métallurgie, secteur de pointe, est un domaine d'activité, innovant, toujours en perpétuelle évolution.

Fiche n°2.862
Version : Novembre 2015

Secteur et emploi

La métallurgie comprend cinq grands secteurs : sidérurgie et première transformation de l'acier ; production et première transformation de métaux non ferreux ; fonderie ; services industriels du travail des métaux ; produits métalliques.

Industrie des équipements électriques et électroniques, industrie automobile, construction navale, aéronautique et ferroviaire…, Qu’il s’agisse de construire le dernier Airbus, de développer une nouvelle gamme de réfrigérateurs ou de concevoir des prothèses chirurgicales, les métiers de la métallurgie sont partout et fait appel à une main d’œuvre de plus en plus qualifiée.

Avec 43 000 entreprises et 1,5 million de salariés (dont 230 000 en région parisienne), la métallurgie représente près de la moitié de l'emploi industriel en France.

En Midi-Pyrénées, la métallurgi représente 19 200emplois soit 2%de l'emploi régional. Les industries aéronautiques et spatiales, très dynamiques en Midi-Pyrénées, sont un des principaux débouchés pour les entreprises de la métallurgie. Il existe une forte spécialisation régionale en mécanique générale, traitement et revêtement des métaux, tels que les procédés de protection contre l'usure. Avec une offre de formation diversifiée et de réelles opportunités d'emploi, les métiers de la métallurgie espèrent bien attirer suffisamment de main-d'œuvre, notamment parmi les jeunes. (source : www.mpfm.fr)

Métiers

Métiers de la métallurgie

Le conducteur d'équipement de déformation des métaux, avec l’aide d’équipements semi-automatiques ou automatiques, déforme le métal (bloc, feuille, barre, lingot, billette, brame…) à chaud ou à froid, jusqu'à l'obtention de pièces ou ébauches de pièces aux formes et dimensions définies (profilé, tube, couronne, tôle…). Il utilise, selon les règles de sécurité.
Formation : CAP conduite d'installations de production, mécanique, travail des métaux. Un diplôme de niveau bac professionnel (bac pro fonderie…), voire bac + 2 (BTS, DUT…) en mécanique, automatisme, peut être requis en fonction de la technicité des opérations et des équipements.

L’opérateur en fonderie commande, vérifie et contrôle en intervenant directement sur les installations spécifiques à l'une des phases du processus (cokerie, haut-fourneau, coulée, machine de moulage…). Il C'est un travail qui requiert une attention constante et des efforts physiques.
Formation : bac pro fonderie.

Le technicien de laminage à chaud est chargé d'étirer le métal pour lui donner des formes de poutrelles, de tubes, de fils, de plaques…
Formation : bac pro fonderie.

Le chef d'équipe de fabrication métallurgique assure la conduite d'une ou plusieurs machines qui permettent de transformer les matières premières (minerais) en métal.
Formation : bac pro fonderie ; BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle + expérience.

Le chef d'atelier planifie et coordonner les différentes équipes qui travaillent dans l'atelier. Il est chargé de former le personnel. Il doit faire attention aux délais, quantités, qualité, coûts et consignes de sécurité.
Formation : BTS fonderie, BTS constructions métalliques ; DUT sciences et génie des matériaux + expérience.

L’ingénieur en fonderie est spécialisé dans la mise en forme des matériaux. Il conçoit et réalise des ensembles mécaniques comportant des structures coulées et forgées.
Formation : école d'ingénieurs + spécialisation dans la fonderie. L'ESFF (École supérieure de fonderie et de forge) délivre un diplôme d'ingénieur spécialité fonderie et forge.

Structures métalliques

L'activité structures métalliques consiste à découper et à déformer, successivement, des feuilles de métal pour fabriquer des structures métalliques plus ou moins complexes (du réfrigérateur à la fusée Ariane). Elle est aujourd'hui très fortement automatisée.

Le chaudronnier réalise des pièces destinées principalement aux industries automobiles, aéronautiques ou aérospatiales. Il travaille des plaques ou des tubes de métal, qu'il s'agisse de tôle, d'acier, de cuivre ou encore d'aluminium.
Formation : CAP réalisation en chaudronnerie industrielle ; bac pro technicien en chaudronnerie industrielle ; BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle, BTS études et réalisation d'outillages de mise en forme des matériaux.

Le métallier façonne toutes sortes de métaux, comme le fer, le bronze, l'étain, le cuivre ou encore l'aluminium. Il crée des objets décoratifs ou des éléments d'aménagement pour le bâtiment. Il fabrique aussi bien des parties de charpente métallique que des clés.
Formation : CAP serrurier-métallier, CAP réalisation en chaudronnerie industrielle ; bac pro technicien en chaudronnerie industrielle, bac pro ouvrage du bâtiment spécialité métallerie ; BTS constructions métalliques.

Le soudeur assemble des pièces de métal par divers procédés de fusion, règle le poste de soudure, veille au respect des conditions de sécurité, anticipe les déformations causées par la hausse de la température du matériau et contrôle la conformité des soudures réalisées. Il est responsable de l'entretien de son matériel de travail.
Formation : CAP réalisation en chaudronnerie industrielle ; bac pro technicien outilleur, bac pro technicien en chaudronnerie industrielle.

Métiers transversaux

D'autres métiers sont transversaux à de nombreux secteurs comme celui du suivi de la production, du dessin industriel, du moulage…

Dessin industriel Formation : bac pro Edpi ; BTS CPI.Cf. dossier IJ Dessinateur industriel n° 2.865 .

Le moulage des matériaux plastiques et métalliques est l'activité qui permet de mettre en forme tout type de matériau, en le liquéfiant et en le versant dans un moule pour obtenir la forme souhaitée.
Formation : CAP mouleur/noyauteur ; CAP outillage en moules métalliques ; CAP plasturgie ; CAP composites, plastiques chaudronnés ; bac pro plastiques et composites, bac pro technicien modeleur ; BTS industries plastiques Europlastic ; master pro spécialisé dans les matériaux ; diplôme d'ingénieur.

Les métiers de la production industrielle et du suivi de la qualité sont communs à tous les matériaux et se retrouvent notamment dans le secteur de la métallurgie.
Formation : CAP conducteur d'installation de production ; bac pro (bac pro pilote de ligne de production, bac pro technicien d'usinage…) ; BTS et DUT (dans les domaines du génie des matériaux, des automatismes industriels, du traitement des matériaux…) ; diplôme d'ingénieur généraliste ou spécialisé ; master pro (qualité…).
Cf. dossier IJ Travailler dans l'industrie n° 2.81 .

La maintenance consiste à assurer un entretien préventif de systèmes automatisés de production car la panne serait lourde de conséquences pour la gestion de l'entreprise. Elle fait appel à des connaissances en mécanique, électromécanique, électronique, informatique industrielle ou automatisme, hydraulique, pneumatique.
Formation : bac pro MEI ; BTS maintenance des systèmes ; DUT GIM ; diplôme d'ingénieur spécialisé.

Etudes et diplômes

Du CAP au Bac Techno

Le CAP permet de travailler dans une entreprise en tant qu'ouvrier qualifié, mais les recrutements se font aujourd'hui de plus en plus à partir du bac pro. Les établissements préparant à ces diplômes sont très nombreux.

CAP
Le certificat d'aptitude professionnelle (CAP) se prépare en 2 ans après une classe de 3e dans un lycée professionnel, un établissement technique privé ou en apprentissage.
Les CAP les plus recherchés dans le domaine de la métallurgie sont les suivants.
• CAP conducteur d'installations de production
• CAP réalisation en chaudronnerie industrielle
• CAP outillages en moules métalliques
Ce CAP se prépare dans un seul établissement en France.

Mentions complémentaires
L'accès en formation est ouvert aux candidats titulaires d'un diplôme ou titre homologué de niveau V (CAP) ou IV (bac pro). La formation dure 1 an dont 12 semaines en milieu professionnel.
• MC soudage : le titulaire de cette MC travaille dans la métallurgie ou la mécanique.
• MC zinguerie

Bac professionnel
Le bac pro se prépare en 3 ans après la 3e. Il est aussi accessible après un CAP du même domaine. L'admission en 1re année n'est pas automatique, elle se fait sur examen du dossier scolaire. La formation alterne des enseignements généraux identiques pour tous les élèves, des enseignements professionnels et des enseignements généraux liés à la spécialité du bac pro. Elle comprend également des périodes de formation en milieu professionnel (22 semaines réparties sur 3 ans).
Dans leur parcours de formation au bac pro, les élèves peuvent obtenir un BEP ou un CAP comme certification intermédiaire.
Ce diplôme est destiné à déboucher sur la vie active, mais avec un bon dossier, vous pourrez poursuivre vos études, notamment en BTS.

• Bac pro fonderie
• Bac pro technicien modeleur
• Bac pro technicien outilleur
• Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle
Autres bacs pro possibles
• Bac pro menuiserie aluminium-verre ;
• Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie.
Pour ces deux bac pro liés au bâtiment, cf. dossier IJ Les métiers du BTP : du CAP au bac pro n° 2.871 .
• Bac pro technicien d'usinage ;
Cf. dossier IJ Les métiers de la mécanique industrielle : du CAP au bac pro n° 2.8631 .
• Bac pro aéronautique.
Cf. dossier IJ Les métiers de l'industrie aéronautique et aérospatiale n° 2.895 .

Bac techno STI2D
Le bac technologique STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) permet d'acquérir des compétences technologiques propres à tous les domaines industriels, ainsi que des qualifications spécialisées.
Pour la métallurgie, les spécialités innovation technologique et écoconception ou architecture et construction de ce bac techno sont les plus appropriées. Elles ont toutes les deux une approche « matière » et sont adaptées à une poursuite d'études dans le domaine des sciences métallurgiques.

Du Bac+2 à l'école d'ingénieur

Préparés en 2 ans après le bac, BTS et DUT débouchent sur des postes de techniciens supérieurs en conception-fabrication ou études et méthodes. Ces diplômes sont particulièrement recherchés par les employeurs. Pour obtenir un diplôme d'ingénieur, il faut compter 5 ans d'études

BTS - 2 ans après le bac dans un lycée public ou un établissement privé ou en apprentissage.
• BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
• BTS fonderie
• BTS traitement des matériaux
• BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
• BTS constructions métalliques ;
• BTS mise en forme des matériaux par forgeage.

DUT
Le diplôme universitaire de technologie se prépare en 2 ans après un bac dans un IUT (institut universitaire de technologie). Il n'existe pas de DUT spécifique au secteur de la métallurgie-sidérurgie, mais les titulaires du DUT sciences et génie des matériaux peuvent avoir des opportunités.

Les écoles d'ingénieurs
Les écoles d'ingénieur, de plus en plus polyvalentes, sont généralement accessibles après le bac, une classe prépa, un BTS ou un DUT. Dans tous les cas, ces filières sont très sélectives et difficiles d'accès. La durée des études est comprise entre 3 et 5 ans.

Etudes universitaires

L'université propose quelques formations très spécialisées dans le domaine des matériaux. Comptez de 3 à 5 ans d'études.
• Licences professionnelles (1 an après un bac + 2 -BTS/DUT/L2).
• Masters : le master professionnel (bac + 5) se prépare en 2 ans après une L3. Attention, l'entrée en 2e année est soumise à une sélection (dossier, entretien, tests).
Le master de recherche (bac + 5) se prépare en 2 ans après un bac + 3 et est le préalable au doctorat (bac + 8) et au post doctorat (bac + 11).

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance : contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s’adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés et demandeurs d’emploi...)

La Région Midi-Pyrénées élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour prendre connaissance de l'offre de formation en Région Midi-Pyrénées, vous pouvez consulter le site du CARIF-OREF .

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Adresses utiles

Union des industries et métiers de la métallurgie

UIMM - Site Industrie recrute

UIMM - Site des certifications professionnelles de la métallurgie

Fondeurs de France

Les Fondeurs de France

Fédération Française de l'Acier

Syndicat national de la chaudronnerie de la tôlerie et de la maintenance industrielle - Site métiers



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.