A+ A A-

Les métiers de la mécanique industrielle : du CAP au BAC Pro

La mécanique est une industrie moteur de l’économie. Tous les secteurs utilisent ses produits et ses compétences. Les personnels non qualifiés sont rares dans ce domaine.

Fiche n°2.8631
Version : Avril 2014

Science du mouvement, de la transformation des métaux jusqu’à l’assemblage des pièces entre elles, la mécanique est essentielle à de nombreux secteurs d’activité, de l’énergie aux transports en passant par l’électronique, la chimie, l’agroalimentaire ou encore le nucléaire. La mécanique emploie 20 % de l'effectif industriel de France.

Secteur et emploi

Selon la Fédération des industries mécaniques (Fim), le secteur regroupe 11 000 entreprises en France, avec 628 000 salariés, intervenant dans trois principaux domaines d'activité :
- la transformation des métaux en plaques, tubes, éléments  pour alimenter l’industrie (45,7 % des entreprises) ;
- la production et la maintenance des équipements industriels et agricoles : machines-outils, citernes, ensileuses, etc. (45,2 %) ;
- la fabrication de matériel de précision (9.1 %).
Plus de 9 entreprises de la mécanique sur 10 emploient entre 10 et 250 salariés.

Pour faire face aux départs à la retraite, la FIM estime avoir besoin de 40 000 nouveaux collaborateurs par an d'ici à 2020.
La mécanique s’appuie encore très largement sur une main d’oeuvre peu qualifiée : les ouvriers représentent 55 % des effectifs. A l’inverse, moins d’un emploi sur 10 correspond à une fonction d’ingénieur ou de chef d’entreprise. Cependant, comme dans tous les secteurs industriels, le niveau global de compétences monte peu à peu : aujourd’hui, les recrutements concernent essentiellement des techniciens ou techniciens supérieurs (50 %) et des ingénieurs (20 %).

L’industrie mécanique intègre chaque année de nombreux jeunes diplômés issus d’une formation professionnalisante, du CAP-Bac pro au diplôme d’ingénieur.
A noter : les titulaires d'un bac pro sont les plus prisés car ils sont mieux armés pour s'adapter aux innovations, en particulier dans les technologies d'usinage, la maintenance, la chaudronnerie et la tuyauterie.
On estime à 5 000 le nombre de postes disponibles, chaque année, dans ces filières.

En Midi-Pyrénées

En Midi-Pyrénées, l'industrie mécanique et métallurgique a place majeure.
Ce secteur est porté par le pôle de compétitivité Aéronautique, Espace et Systèmes embarqués. Celui-ci couvre le territoire des régions Midi-Pyrénées et Aquitaine et représente 1 200 établissements et 94 000 emplois industriels travaillant sur des tâches liées à l'aéronautique, l'espace et les systèmes embarqués, soit un tiers des effectifs de l'aéronautique française. 
L'un des principaux bassins d'emploi est la région que l'on surnomme la « Mecanic Vallée » : elle s'étend de Tulle (Limousin) à Rodez (Midi-Pyrénées)
(Source : www.mpfm.fr)

Mecanic Valley

Les métiers

Le mécanicien outilleur est un professionnel des outils, qu'il fabrique à partir de plans et de schémas. La fabrication d'un outil se déroule généralement en 4 étapes : usinage, finition, montage et tests.
Il travaille avec l'aide de machines à commandes numériques. Quand le modèle réalisé donne satisfaction, il passe à la création de la pièce d'outillage. Tout au long de la production, il effectue des contrôles de mesure d'une extrême précision en utilisant des instruments perfectionnés de métrologie.
De bonnes aptitudes en dessin pour le traçage des outillages et de l'habileté manuelle sont indispensables.
Les possibilités d'évolution sont importantes et le métier connaît une forte promotion interne : plus de 9 patrons sur 10 sont d'anciens ouvriers.
Formation : bac pro technicien outilleur, bac pro technicien modeleur ; bac techno STI2D.

Le fraiseur-outilleur est spécifiquement chargé de réaliser les opérations d'usinage à l'aide d'une fraiseuse qui donne sa forme à l'outil, avant de le soumettre à l'ajusteur-monteur, qui procède ensuite à la finition des éléments pour qu'ils s'emboîtent parfaitement.
Cependant, le métier évolue de plus en plus vers des missions de contrôle. À l'exception des petits ateliers où le travail est encore effectué sur des machines manuelles, le fraiseur-outilleur travaille souvent avec des machines automatisées à commandes numériques. Il peut même surveiller plusieurs unités entièrement automatisées en même temps.
Formation : bac pro technicien d'usinage, bac pro technicien outilleur, bac pro technicien modeleur.

Le modeleur exécute à partir d'une pièce, un modèle en bois, en métal ou en matière plastique qui servira à la fabrication du moule où sera coulé le métal. Dans les techniques de pointe comme l'automobile ou l'aéronautique, il utilise aussi l'informatique pour réaliser les dessins de pièces.
Il doit savoir lire les plans qui lui sont fournis, avoir des notions de géométrie et savoir se représenter dans l'espace la pièce demandée. Il peut se consacrer à des productions de petites tailles et à celles de tailles plus importantes.
Ces pièces se retrouvent dans toutes les activités industrielles : aviation, automobile, marine, machines-outils, électroménager…
Formation : bac pro technicien modeleur.

Opérateur sur machine à commande numérique
Il prépare, équipe, règle et conduit une machine-outil pour réaliser des pièces à l'unité ou en série.
Après avoir étudié les documents techniques, il choisit ses outillages et fixe le bloc de métal à usiner sur le porte-pièces. Il entre ensuite dans la machine les données nécessaires à la fabrication et lance la réalisation d'une première pièce. Après avoir vérifié la conformité de cette pièce, il démarre la production en série, contrôle les pièces prélevées, repère les dérives et effectue des corrections si nécessaire.
Après quelques années d'expérience, un opérateur peut évoluer vers un poste de technicien d'atelier ou d'agent de maîtrise.
Formation : CAP conducteur d'installations de production ; bac pro pilote de ligne de production (PLP), bac pro productique mécanique, bac pro technicien d'usinage, bac pro technicien outilleur.

L'ajusteur-monteur réceptionne les pièces du système mécanique à réaliser et les adapte les unes aux autres grâce aux plans du produit qui décrit les divers éléments et leur mode de fixation. Il vérifie ensuite la conformité des pièces fournies. Certaines peuvent présenter de petits défauts : il doit alors rectifier, limer, percer à l'aide d'outils ou de machines.
Vient ensuite la phase de montage : l'ajusteur met les pièces en position puis les assemble. Quand tout l'équipement est accordé, il en contrôle le bon fonctionnement par une série de tests et d'essais. Il procède aux réglages et mises au point qui s'imposent.
Formation : bac pro maintenance des équipements industriels, bac pro technicien outilleur.

Le décolleteur façonne des rondelles et des collerettes pour les moteurs d'avion et l'industrie automobile, mais aussi des broches pour les chirurgiens ou encore des vis pour les appareils dentaires ou les stimulateurs cardiaques.
Pour façonner une pièce, il règle sa machine et affûte ses outils qui vont intervenir à tour de rôle. Il doit notamment tenir compte de la vitesse de coupe du métal à travailler. Responsable de la qualité du produit final, il effectue un contrôle rigoureux à chacune des étapes de la fabrication. En bout de chaîne, il s'assure que la pièce a la configuration et les dimensions conformes au schéma initial.
Le mécanicien décolleteur travaille avec l'informatique et des machines très perfectionnées. Il exerce surtout dans des entreprises artisanales, situées principalement en Haute-Savoie.
Formation : CAP décolletage opérateur-régleur en décolletage ; bac pro productique mécanique option décolletage, bac pro technicien d'usinage.

Les diplômes

CAP

De nombreux diplômes permettent de travailler dans les industries mécaniques. Si un grand nombre d'emplois restent accessibles avec le CAP qui mène à des postes d'ouvriers professionnels, les employeurs recherchent en priorité des titulaires du bac professionnel.

Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) se prépare en 2 ans après la classe de 3e dans un lycée professionnel ou un établissement privé. La formation se déroule sous forme de cours, travaux en atelier, travaux pratiques et peut comporter des stages en entreprise.

CAP conducteur d'installations de production (Cip)
Le titulaire de ce CAP intervient sur les installations automatisées ou non de transformation, d’élaboration et de conditionnement par procédé continu, discontinu ou mixte.

CAP outillage en outils à découper et à emboutir
Ce CAP se prépare uniquement dans un établissement situé à Paris
LP Chennevière-Malézieux Tél. : 01 43 45 61 30   

CAP décolletage opérateur-régleur en décolletage
Ce CAP se prépare dans peu d'établissements en France
Lycée polyvalent Paul-Emile Victor Champagnole  Tél : 0384531000 
LP Paul Béchet Cluses Tél : 0450988193
Association forézienne  d'écoles de production St Etienne (Ecole de production Rhône-Alpes) Tél : 0477921355
 
CAP armurerie (fabrication et réparation)
Le titulaire de ce CAP intervient dans la fabrication, la réparation, la transformation et l'adaptation des armes de chasse et de tir.
LP Benoît Fourneyron St Etienne Tél : 04 77 46 30 50
Après le CAP armurerie, il est possible de préparer le BMA (brevet des métiers d'art) armurerie (niveau bac).
Cf. dossier IJMP Les métiers de l'artisanat d'art n° 2.24 .

Autres formations

Mentions complémentaires (MC)
Après le CAP, une MC permet de se spécialiser, en un an, dans un domaine de la mécanique :
• MC réalisation de circuits oléohydrauliques et pneumatiques ;
D'autres sont accessibles après un bac pro ou technologique :
• MC maquettes et prototypes ;
• MC maintenance des installations oléohydrauliques et pneumatiques.
Pas de formation en Midi-Pyrénées Cf site Onisep.

Écoles d'entreprises
Certaines écoles d'entreprises comme Airbus, Michelin ou la SNCF préparent en alternance au bac pro maintenance des équipements industriels, CAP conduite de systèmes industriels option fabrication-assemblage ou au bac pro maintenance des équipements industriels.
Lycée professionnel privé des métiers de l'aéronautique Airbus Toulouse Airbus opérations SAS Tél : 0561935511
Ecole d'enseignement technique Michelin (EETM) Tél : 0473326223 
CFA SNCF Ile-de-France Tél : 01 56 87 30 94

Bac Professionnel

Le bac pro se prépare en 3 ans après la 3e. Il est aussi accessible après un CAP du même domaine. L'admission en 1re année n'est pas automatique, elle se fait sur examen du dossier scolaire. La formation alterne des enseignements généraux identiques pour tous les élèves, des enseignements professionnels et des enseignements généraux liés à la spécialité du bac pro. Elle comprend également des périodes de formation en milieu professionnel (22 semaines réparties sur 3 ans).
Ce diplôme vise l'intégration dans la vie active, mais avec un bon dossier vous pourrez poursuivre vos études, notamment en BTS.

Bac pro maintenance des équipements industriels (MEI)
La préparation de ce diplôme permet aussi d'obtenir le BEP maintenance des produits et équipements industriels.
Le bac pro MEI peut vous permettre de poursuivre vos études vers un BTS maintenance industrielle ou un BTS mécanique automatismes industriels.

Bac pro productique mécanique (PM) option décolletage
L'accès à ce bac pro se fait par la seconde professionnelle production et conception mécaniques ou après un CAP du secteur de la mécanique.
La préparation à ce bac pro permet aussi d'obtenir le BEP production mécanique. pas de formation en Midi-Pyrénées.

Bac pro technicien d'usinage (TU)
L'accès à ce bac pro se fait par la seconde professionnelle production et conception mécaniques ou après un CAP des secteurs de l'outillage et de la mécanique.
La préparation à ce bac pro permet aussi d'obtenir le BEP production mécanique.

Bac pro technicien modeleur (TM)
L'accès à ce bac pro se fait par la seconde professionnelle technicien modeleur ou après un CAP des secteurs de l'outillage et de la mécanique.
La préparation à ce bac pro permet aussi d'obtenir le CAP modelage mécanique.
Le bac pro TM permet de poursuivre vers un BTS ERO (étude et réalisation des outillages).

Bac pro technicien outilleur (TO)
L'accès à ce bac pro se fait par la seconde professionnelle production et conception mécaniques ou après un CAP des secteurs de l'outillage et de la mécanique.
La préparation à ce bac pro permet aussi d'obtenir le BEP production mécanique.
Le bac pro TO permet de poursuivre vers un BTS ERO (étude et réalisation des outillages).

Bac pro étude et définition de produits industriels (EDPI)
L'accès à ce bac pro se fait par les secondes professionnelles maintenance industrielle et production et conception mécaniques ou après un CAP du secteur industriel.
La préparation à ce bac pro permet aussi d'obtenir le BEP représentation informatisée de produits industriels.
Poursuite d'études possible en BTS conception de produits industriels (CPI).
Cf. dossier IJMP Dessinateur industriel n° 2.865 .

Bac pro pilote de ligne de production (PLP)
L'accès à ce bac pro se fait par la seconde professionnelle conduite et pilotage de systèmes industriels.
La préparation à ce bac pro permet aussi d'obtenir le CAP conducteur d'installations de production (Cip).
Cf. dossier IJMP Travailler dans l'industrie n° 2.81 .

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "Me former en région".

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Pour plus d'informations Vous trouverez les coordonnées des établissements de formation dans le Carnet d'adresses situé en fin de document.

Adresses utiles

CIDJ.com

Les industries technologiques

Fédération des industries mécaniques (FIM)

Fédération des industries mécaniques

Informations et actualités sur le secteur professionnel de la mécanique ; 20 fiches métiers avec témoignages, vidéos de métiers, sélection de sites, annuaire d'entreprises et d'organismes professionnels, agenda de salons.

Ministère du redressement productif

Mecanic Valley

Syndicat des industriels de la mécatronique 

Centre technique de l'industrie du décolletage 



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.