A+ A A-

Les métiers de l'informatique

Aujourd’hui, une entreprise ne peut pas se développer sans informatique. L'informatique connaît une dynamique de l'emploi qui profite aux jeunes diplômés. Les bac + 4/5 sont particulièrement recherchés.

Fiche n°2.884
Version : Mars 2017

Secteur et emploi

Malgré la crise, le secteur de l'informatique se porte bien. Il est d'ailleurs le premier en matière de création d'emplois cadres, d'après l'Apec. L'emploi se développe en particulier dans les filières internet et du cloud computing (services de stockage à distance, informatique dématérialisée). Les entreprises auront besoin de spécialistes pour leur développement et leur sécurité.

Le domaine de l'informatique regroupe un peu plus de 600 000 personnes, soit environ 2 % de la population active. Le secteur se partage en 3 grandes familles professionnelles : les employés et opérateurs (7 %), les techniciens (32 %) et les ingénieurs (61 %).
C'est un secteur masculin qui compte seulement 20 % de femmes, 27 % des salariés ont moins de 30 ans et 61 % entre 29 et 50 ans. Côté diplômes, le niveau est élevé : les trois quarts des informaticiens ont un diplôme de niveau bac + 5 (diplôme d'ingénieur ou master), cependant l'informatique recrute aussi des bac + 2, titulaires d'un BTS ou d'un DUT, pour des postes de technicien de maintenance, de hot-liner, de développeur…
. Enfin, le statut de CDI est largement répandu puisqu'il représente près de 95 % des contrats et les salaires sont relativement élevés.

En Midi-Pyrénées le secteur est aussi porteur d'emploi.
Les effectifs dans les métiers de l'informatique continuent de progresser, en lien notamment avec la bonne santé des secteurs aéronautique et spatial. 
Pour les Analystes programmeurs 3 300 emplois en Midi-Pyrénees aujourd'hui.
Prévisions : + 8 % d'ici 2017
(soit 300 emplois supplementaires) (Sources : Direccte Midi-Pyrénées)

Informations Marché du Travail

Métiers

Les grands secteurs de l’informatique :
- Conception développement
- Exploitation et maintenance informatique
- Conseil et expertise
- Sécurité
- Assistance aux utilisateurs
- Commerciaux

Les études et le développement

Le chef de projet a pour mission d'intégrer un progiciel ou de développer une solution spécifique adaptée à la demande d'un client ou des utilisateurs internes d'une entreprise. Il doit assurer la gestion du projet en respectant les coûts, veiller au respect du planning, des délais, du cahier des charges et des contraintes techniques.
Formation : Formation : diplôme d'ingénieur ou diplôme universitaire (bac + 5) + 5 ans d'expérience. Il n'est pas rare de retrouver des titulaires de BTS ou DUT qui, après quelques années d'expérience, ont évolué vers ce poste.

Le développeur informatique conçoit ou améliore des programmes. Il analyse les besoins des utilisateurs et organise la solution technique du traitement informatique. Ses fonctions sont très variables selon les postes.
Il réalise un cahier des charges qui fixe les besoins des utilisateurs et décrit les solutions techniques envisagées. Pour écrire un programme, il utilise des logiciels prêts à l'emploi qu'il adapte aux besoins spécifiques du projet.
Formation : DUT informatique ; Deust informatique ; licence pro informatique… Le niveau requis peut être plus élevé, en fonction du degré de complexité des systèmes : masters ou diplômes d'ingénieur sont alors exigés.

Le testeur/ Analyste de logiciels vérifie et valide un logiciel. Il s'assure que le logiciel est conforme au cahier des charges, qu'il n'abîme pas le système d'information, qu'il est utilisable sur tous les types de matériels… Il doit détecter les défauts majeurs des logiciels (bugs, erreurs, défaillances, pannes, méprises, risques, etc. ) afin qu'ils soient corrigés.
Formation : de bac + 2 à bac + 5 selon la complexité des tests. DUT informatique, Deust informatique ; licence pro systèmes informatiques et logiciels ; master pro ou école d'ingénieurs.

Le cogniticien est un ingénieur spécialisé dans l'intelligence artificielle.
Il conçoit des logiciels et applications qui simulent le mode de pensée humain.
Formation : master pro ; diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure de cognitique de Bordeaux + compétences en sciences humaines.
L'analyste d’exploitation veille au bon fonctionnement d’un système informatique (gestion des matériels, gestion des pannes, maintenance…)
Formation : master pro ; diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure de cognitique de Bordeaux + compétences en sciences humaines.


Exploitation et maintenance informatique

Le technicien réseau sous la direction d'un administrateur de réseau, ce technicien a pour mission principale de prévenir les dysfonctionnements d'un ou plusieurs réseaux : surveillance du réseau, réalisation de tests réguliers, simulation d'incidents et intervention rapide en cas de panne. Il peut aussi être chargé de l'installation de nouvelles extensions.
Formation : BTS ; DUT ; Deust informatique ; licence pro.

L'administrateur de bases de données doit installer, configurer, administrer et optimiser le fonctionnement de l'ensemble des bases de données présentes sur les différents serveurs de l'entreprise.
Formation : BTS ; DUT ; licence pro ; master pro ; diplôme d'ingénieur.

L'ingénieur système travaille dans une entreprise utilisatrice ou au sein d'une SSII. Il met en place les systèmes d'exploitation et des systèmes des réseaux et des logiciels de base.
Formation : diplôme d'ingénieur ; master pro en informatique orienté système d'information.

L'ingénieur réseau gère l’ensemble des réseaux de télécommunication de l’entreprise qui couvrent les réseaux locaux et distants et, de plus en plus, le téléphone, le fax, l'internet et l'intranet.
Il participe à la conception et à la mise en œuvre des différents types de réseaux. Une fois l'installation du réseau achevée, il est responsable de ses bonnes performances, organise l'administration et définit les procédures. Il travaille essentiellement dans une entreprise utilisatrice.
Formation : diplôme d'ingénieur spécialisé dans les télécommunications (ENST, INT…) ; master pro ou recherche avec une spécialisation réseaux et télécoms.

Ingénieur cloud computing
Le cloud computing est un service de stockage de données sur des serveurs installés dans des data centers (centres de traitement de données). Ce système permet d'avoir accès à de nombreuses données partagées sur plusieurs odinateurs dans le monde entier, comme, par exemple, les boîtes mails.
Un ingénieur cloud computing est chargé de son déploiement et de sa gestion, en mettant au point la programmation et l'architecture des logiciels et des réseaux. Il doit organiser les données, les sécuriser, et penser au moyen de limiter la consommation d'énergie nécessaire.
Formation : bac + 5, diplôme d'ingénieur.
À savoir : le cloud computing a ouvert la voie à d'autres métiers que celui d'ingénieur : data analyst, data scientist et data miner. Tous les trois consistent à analyser et à réceptionner des données. Les perspectives d'emploi sont bonnes. Attention, la formation demandée n'est pas celle d'informaticien, mais de statisticien.

Le responsable de parc informatique assure la maintenance et fait évoluer les outils informatiques de l'entreprise pour qu'ils soient toujours opérationnels pour les utilisateurs.
Formation : BTS/DUT informatique ; master ; diplôme d'ingénieur.

Le directeur des systèmes d'information (DSI)est chargé de définir une politique de système d'information en cohésion avec la stratégie générale de l'entreprise, ce qui implique à la fois une parfaite maîtrise des technologies et des aspects « business ».
Formation : diplôme d'ingénieur ou de grande école + 8 à 10 ans d'expérience professionnelle en tant que responsable de service ou d'une direction (informatique, télécoms…) dans une ESN ou dans l'entreprise elle-même.
 

Conseil et expertise

Le consultant en progiciels de gestion intégrés conseille les entreprises sur le choix du bon outil et veille à sa mise en place.
Formation : diplôme d'ingénieur, diplôme d'école de commerce, master.

Le conseil en assistance à maîtrise d’ouvrage aide les clients à faire les choix que ce soit pour des produits ou des services. Réalise le cahier des charges.
Formation : diplôme d'ingénieur, master.

L'architecte en système d'information analyse le système existant et les attentes des utilisateurs, qu'il traduit en solution informatique, puis il participe à la réalisation du nouveau système. Sa mission consiste à modéliser et à décomposer le système, ce qui lui permet de faire des choix en matière de matériels, de logiciels ou de progiciels. Il élabore ensuite un plan de développement ou d'intégration qu'il transmet au chef de projet.
Formation : diplôme d'ingénieur ou master spécialisé architecte des systèmes d'information + 5 à 10 ans d'expérience professionnelle.

Le responsable qualité est chargé de définir des normes, méthodes et procédures en vue d'améliorer les phases d'études, de développement et de déploiement des projets.
Formation : master, diplôme d'ingénieur.


Sécurité

L'expert en sécurité informatique protège les données d'une entreprise. Il travaille généralement dans une ESN, où il a pour mission d'évaluer le niveau de vulnérabilité des systèmes d'information de ses clients.
Formation : diplôme d'ingénieur ou master + spécialisation en sécurité des systèmes d'information.

Le data protection officer est en charge de la sécurité des données de l'entreprise quelle que soit son activité. Le volume de ces données est en constante augmentation. Pour cela, il met en œuvre les dispositifs informatiques de protection des données et des applications.
Formation : master informatique avec une spécialité en cryptologie et sécurité informatique ou encore d'un master sécurité des systèmes informatiques ; des mastères spécialisés à bac + 6 se mettent également en place : MS informatique et libertés (Isep), MS sécurité de l'information et des systèmes (ESIEA), MS cybersécurité et cyberdéfense (Télecom ParisTech) … Les diplômes d'ingénieur en informatique doublés d'une formation juridique peuvent ouvrir la voie vers ce métier.

Le cryptologue est un expert en sécurité des systèmes de communication. Il est chargé de protéger les informations sensibles et de lutter contre la fraude. Il doit savoir chiffrer, authentifier et assurer l'intégrité des données.

Assistance aux utilisateurs

L'assistant informatique et internet à domicile forme l'utilisateur au fonctionnement de base de l'ordinateur, l'initie au vocabulaire technique et le prépare à la pratique courante de certains logiciels. Ses tâches sont précisément circonscrites au matériel informatique : si l'initiation peut concerner, par exemple, l'importation dans l'ordinateur d'images en provenance d'un appareil photo numérique, l'apprentissage du maniement de l'appareil, en revanche, n'entre pas dans les attributions de l'assistant. Le métier implique patience, pédagogie et convivialité.
L'assistant informatique et internet peut être salarié d'une entreprise, d'une association, ou se mettre à son compte.
Formation : Titre professionnel conseiller et assistant en technologies de l'information et de la communication ; certificat professionnel assistant informatique et internet à domicile (niveau bac).

Le technicien de maintenance assure l'entretien et la réparation des matériels informatiques. Il peut réaliser également l'installation de nouveaux équipements ou assurer la formation des utilisateurs.
le technicien dépanne, commande les pièces défectueuses.
Formation : BTS ou DUT en informatique ; master.

Le hot-liner est chargé de résoudre par téléphone ou par mail les problèmes rencontrés par les utilisateurs.
Formation : BTS/DUT ; Deust ; licence pro en informatique, électronique, maintenance industrielle.

Le responsable de centres d'appels travaille dans une SSII, chez un éditeur de logiciels, au sein d'un call-center ou encore chez un fournisseur d'accès, où il est chargé d'animer un groupe de hot-liners. Animateur d'équipe (généralement une dizaine de personnes), il établit les plannings, assiste parfois les hot-liners dans la résolution des problèmes et prévoit des formations.
Au-delà, il analyse la qualité du service : définition des procédures (type d'incidents, prise d'appels, résolution des problèmes…), mise en place des outils de reporting (statistiques sur le nombre d'appels, le type d'appels, le temps moyen de résolution des incidents…).
Formation : BTS ou DUT + expérience de hot-liner ou d'assistance aux utilisateurs.

Commerciaux

L’ingénieur commercial est chargé de vendre les ordinateurs, les matériels périphériques, les logiciels ou les prestations proposées par son entreprise.
Formation : diplôme d'ingénieur ou d'école de commerce.

L’ingénieur d’affaires vend le plus souvent pour une SSII ou chez un constructeur, des solutions « sur mesure », comprenant des dimensions matérielles et logicielles. Il assure la prise en charge complète d'un projet dont il a la responsabilité commerciale, technique et financière. Il intervient dès l'élaboration de la réponse à un appel d'offres du client.
Il négocie et conclut les contrats, s'implique dans la coordination de la réalisation du projet jusqu'à la recette client, en garantissant le respect des engagements pris.
Formation : diplôme d'ingénieur ou d'école de commerce.

Diplômes

De Bac à Bac+2

BAC

Bac pro systèmes numériques (ex bac pro Sen - systèmes électroniques numériques). Il comprend 3 spécialités. Pour une spécialité en informatique, choisissez l'option RISC réseau informatique et système communicant . Un bac pro prépare à entrer dans la vie active. Cependant, il est possible de poursuivre des études, notamment en BTS. Mais ce n'est pas le cas de la majorité des étudiants en bac pro.

Bac S : le bac scientifique se prépare en 2 ans après une seconde générale et technologique. La spécialité informatique et sciences du numérique (ISN) proposée aux élèves de terminale S à raison de 2h par semaine peut constituer un plus pour candidater dans les filières post-bac dédiées à l'informatique (DUT, BTS, écoles d'ingénieurs ou spécialisées…).

BAC Techno :
- STMG spécialité systèmes d'information de gestion ou
- STI2D spécialité Sin (système d'information et numérique) sont bien adaptés.

BTS
Le BTS (brevet de technicien supérieur) se prépare en 2 ans après le bac dans un lycée technique. La sélection se fait sur examen du dossier scolaire.
Les BTS en informatique : BTS services informatiques aux organisations parcours solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux ou parcours solutions logicielles et applications métiers. ; BTS systèmes numériques option informatique et réseaux.

DUT
Les DUT (diplômes universitaires de technologie) se préparent en 2 ans après le bac dans un IUT (institut universitaire de technologie). La préparation d'un DUT peut également se faire dans le cadre de la formation continue ou en apprentissage. Certains départements d'IUT assurent une formation permettant aux étudiants déjà titulaires d'un bac + 2 d'obtenir un DUT en 1 an, en « année spéciale ».
Les DUT en informatique : DUT informatique ; DUT GE2I (génie électrique et informatique industrielle),
DUT RT (réseaux et télécommunications) ; DUT génie biologique option bio-informatique.

Après un BTS ou un DUT
Il est possible de poursuivre ses études après un BTS ou un DUT en effectuant une année de spécialisation dans un IUT ou un lycée technique pour préparer un DU (diplôme d'université).
Il est également possible de rejoindre l'université pour y préparer une licence professionnelle, ou bien d'intégrer une école d'ingénieurs par le biais des admissions parallèles.

Deust
Préparé à l'université en 2 ans après le bac, le Deust (diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques) est un diplôme pointu. Souvent mis en place après étude des besoins régionaux, il permet une insertion rapide des étudiants sur le marché local de l'emploi.
Dans le secteur de l'informatique, il existe quelques Deust. Pas de deust en Occitanie.

Ecoles d'ingénieurs

Cinq ans d'études après le bac sont nécessaires pour obtenir un diplôme d'ingénieur. Les écoles d'ingénieurs en informatique sont très nombreuses. On peut y accéder après le bac, après une classe prépa ou encore après un bac + 2. Dans tous les cas, ces filières sont très sélectives et difficiles d'accès.

Plusieurs niveaux d'accès
Un grand nombre d'écoles d'ingénieurs recrutent sur concours (très sélectif), après 2 ans de classe préparatoire scientifique MP (maths-physique), PC (physique-chimie), PSI (physique et sciences de l'ingénieur), PT (physique-technologie), pour 3 ans d'études.
D'autres écoles recrutent directement après le bac S ou STI2D, sur concours ou sur dossier. La formation comprend dans ce cas un cycle préparatoire de 2 ans (cycle préparatoire intégré) puis le cycle d'ingénieur proprement dit, sur 3 ans. Ces écoles sont également très sélectives.
Parallèlement à l'admission sur concours, la plupart des écoles d'ingénieurs pratiquent l'admission sur titres, soit au début, soit en cours du cycle des études. Cette admission s'adresse à des étudiants titulaires d'un diplôme de niveau bac + 2 (DUT, BTS, L2), bac + 3 (L3) ou bac + 4 (M1).

Généralistes ou spécialisées
Parmi les écoles d'ingénieurs, certaines sont généralistes et proposent une spécialisation en informatique en 2e ou 3e année : Ei.Cesi Toulouse , Enac Toulouse, ENSEEIHT Supélec, Ensma (École nationale supérieure des mines d'Alès, EPF - Campus de Montpellier, Insa Toulouse, Isae Toulouse (Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace), Isis Castres (École d'ingénieurs informatique et systèmes d'information pour la santé), ITII Midi-Pyrénées (Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie), Mines Albi, Polytech Montpellier .....


Réseau Cs2i
Certifié par la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP), le réseau des écoles supérieures d'informatique Cs2i délivre un titre de niveau II (bac + 3/4) de concepteur de systèmes d'information (CSI).

Filière Fip
Les Fip (formations d'ingénieur en partenariat) ont pour objectif de former des ingénieurs de terrain, proches de la production. La formation se déroule sur 2 ou 3 ans, au cours desquels les périodes en entreprise alternent avec les périodes à l'école.
La filière Fip est accessible en formation initiale directement après le bac en apprentissage (elle est également accessible en formation continue). Les candidats doivent être âgés de moins de 26 ans et titulaires d'un bac scientifique ou technologique.

Etudes universitaires

La licence est le point de départ des études à l'université. Elle se prépare en 3 ans (6 semestres) après le bac et correspond à 180 crédits européens.
La licence ne vise pas l'insertion sur le marché du travail, mais une poursuite d'études, notamment en master. Les licences mention informatique ou mathématiques, informatique et applications sont les plus adaptées.

La licence professionnelle se prépare en 1 an (2 semestres) après un bac + 2 (L2, BTS, DUT, Deust). Elle donne droit à 60 crédits. Le cursus articule des enseignements théoriques et pratiques de 12 à 16 semaines de stages en milieu professionnel. Les licences pro couvrent un large champ de spécialisations : base de données, génie logiciel, informatique appliquée, réseaux et télécoms, sécurité informatique… Elles permettent d'entrer directement dans la vie active et offrent actuellement de bonnes perspectives.

Le master se prépare en 2 ans après une licence. On désigne par M1 et M2 les 2 années successives menant au master complet. L'accès en 1re année (M1) est de droit pour un diplômé de licence (L3) du même domaine que celui du master visé. Mais certains M1 disposent de places limitées et une sélection peut être mise en place. L'entrée en 2e année (M2) s'effectue pour plus de 40 % des masters sur sélection (dossier, entretien, tests).
L'organisation des études varie selon l'université.

Le magistère, diplôme d'université, se prépare en 3 ans après un bac + 2. Les études associent travaux dirigés, études de cas et stages en entreprise. Lors de leur cursus, les étudiants peuvent préparer la licence, puis un master.
Informations auprès des SCUIO 

Le DRT (diplôme de recherche technologique) est accessible aux bac + 5 ou aux élèves ingénieurs en dernière année d'école. Il se prépare en 2 ans. Informations auprès des SCUIO 

La grande école du numérique

La Grande École du Numérique a pour objectif de répondre aux besoins d’emplois dans le domaine du numérique et de favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes, en particulier de ceux qui sont éloignés de l’emploi et de la formation, et plus largement de tous les publics en reconversion. La Grande École du Numérique coordonne et fédère au niveau national un réseau de formations, labellisées et portées par des initiatives locales, préparant aux métiers du numérique ou permettant d’acquérir un socle professionnalisant de compétences numériques.

La Grande Ecole du Numérique

Devenir développeur : formations gratuites

Ces formations courtes ou longues se développent de plus en plus. Elles s'adressent aux passionnés de l'informatique, fortement motivés. Il n'y a pas de conditions de diplômes à l'entrée, mais une sélection sur la motivation.

Simplon.co

Simplon.co, le plus grand réseau de fabriques labellisées « Grande école du numérique« , propose des formations GRATUITES et intensives pour apprendre à créer des sites web et des applications mobile, et en faire son métier. La formation s’adresse prioritairement aux jeunes de moins de 25 ans, non diplômés ou peu diplômés, issus des quartiers populaires et des milieux ruraux, mais également aux demandeurs d’emploi, allocataires des minima sociaux et aux seniors en reconversion, ainsi qu’aux femmes et personnes en situation de handicap, populations insuffisamment représentées dans les métiers techniques.
Les formations Simplon.co sont soit gratuites et qualifiantes, soit rémunérées et certifiantes , et bien sûr ouvertes à tous, pourvu que la motivation soit au rendez-vous !

Open Source school

Ecole 42

Web@cademie

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "Me former en région".

Me former en région

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Adresses utiles

Passinformatique

Diffusion de "L'officiel des métiers du numérique"

Fédération Syntec

Les industries technologiques

Association Munci 

Actualités des métiers de l'informatique, du web et des télécommunications, information et conseil sur les métiers et les entreprises, forums, nombreux liens utiles, ateliers d'accompagnement de carrière (adhésion : 15€ DE, étudiants).

Métiers du numérique

La Grande Ecole du Numérique

Open Source school

Ecole 42

Formation en informatique entièrement gratuite, ouverte à tous et accessible aux 18-30 ans.

Web@cademie

Web@cadémie est une formation gratuite qui s'adresse à des jeunes filles et garçons déscolarisés, passionnés par l’informatique, âgés de 18 à 25 ans,

Simplon.co

Entreprise de l’économie sociale et solidaire (agrément ESUS), Simplon.co est un réseau de « fabriques » (écoles) qui propose des formations GRATUITES pour devenir développeur de sites web et d’applications mobiles,… et bien d’autres métiers numériques “en tension” qui permettent de trouver rapidement un emploi ou de créer sa propre activité.
Public : prioritairement personnes éloignées de l’emploi.

Référentiels métiers - Opiiec

Sur le site éférentiels métiers pour les secteurs du numérique, du conseil, de l'événementiel et de l'ingénierie, pour chaque métier présentation de ses missions, de ses activités et des compétences requises. 
Editeur : OPIIEC



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.