A+ A A-

Les métiers du transport

Si le transport routier de marchandises a du mal à retrouver son rythme d'avant la crise, le transport de personnes se développe. Un dynamisme qui s'explique par l'urbanisation croissante et les politiques en faveur du transport en commun.

Fiche n°2.892
Version : Mai 2016

Secteur et emploi

Plus d'1,5 million de personnes travaillent dans le transport et la logistique. En France comme dans le reste du monde, ce secteur est très dynamique et ne cesse de se développer. Il comprend 3 pôles d'activités :
• le transport routier : regroupe les 6 grandes activités suivantes : transports routiers de marchandises, transports routiers de voyageurs, activités sanitaires, activités de déménagement, activités de prestations logistique, et transports de fonds et de valeurs.
• le transport extra-routier (fluvial, maritime, ferroviaire et aérien),
• la logistique, c'est-à-dire l'ensemble des techniques et moyens utilisés pour optimiser la gestion des flux de marchandises.

Les effectifs de la branche transport routier au sens de la Convention collective nationale des transports routiers et activités auxiliaires du transport ont évolué de 1,7 % au cours de l’année 2015, soit 11 290 salariés supplémentaires, soit un nombre total de 669 751 salariés. (Source : Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique(OPtl)).
Qu'il soit urbain (autobus), scolaire, interurbain, occasionnel ou de grand tourisme, le transport de voyageurs bénéficie d'un dynamisme lié au développement des villes et aux mesures en faveur des transports en commun qui s'inscrivent dans une politique plus globale de réduction de la pollution.
Si les entreprises recherchent majoritairement des conducteurs, des opportunités existent également pour des postes d'agent et hôtesse d'accompagnement ou d'employé, technicien et cadre du transport et du tourisme (5 940 embauches prévues).

Du côté du rail, deux grandes entreprises dominent le marché français : la SNCF, qui emploie près de 250 000 salariés, et la RATP, près de 54 000.
De 2012 à 2017, la SNCF prévoit d'embaucher plus de 40 000 personnes, parmi lesquelles 650 ingénieurs. L'école des métiers SNCF propose des formations en alternance (contrat d'apprentissage et contrat de professionnalisation).

En Midi-Pyrénées

Le transport et la logistique compte en Midi-Pyrénées 3 400 établissements et 27 500 salariés. Elle se compose de trois activités  : le transport routier de voyageurs, le transport routier de marchandises et les services logistiques. Face à un contexte économique difficile (concurrence exacerbée, guerre des prix...), les grandes entreprises régionales ont réagi par différents moyens : regroupement, croissance externe, diversification...Tous les acteurs du secteur doivent aujourd'hui s'adapter pour faire face aux évolutions réglementaires afin de conserver leurs marchés et renforcer leur rentabilité. 

En Midi-Pyrénées, les effectifs dans le domaine de la conduite et du transport de marchandises ou de personnes continuent de progresser. Les métiers du transport et de la logistique représentent une part importante de l'emploi dans notre région qui bénéficie d'une bonne position géographique – au cœur du sud-ouest européen. L'emploi féminin se développe en région : un poste sur cinq est occupé par une femme. 

Les effectifs progressent en particulier chez les conducteurs de véhicule routier de transport en commun, les conducteurs de taxis, les ingénieurs et cadres de l'exploitation des transports.
(Source : cariforef - mpfm.fr)

Métiers

Transport de marchandises

Le conducteur routier de marchandises
Il ou elle conduit un véhicule mais est aussi responsable de la marchandise : il surveille et participe au chargement/déchargement. Il tient à jour les bordereaux de livraison et les papiers réglementaires.
Si la conduite occupe une large partie de son temps de travail, les fonctions commerciales, techniques et administratives sont de plus en plus importantes.
L'activité peut se faire en courte distance (messagerie, régionale), en longue distance (national et international).
En outre, il ou elle doit être capable de déceler les pannes de son véhicule et d'effectuer les dépannages simples.
Formation : CAP conducteur routier marchandises ; bac pro conducteur transport routier marchandises. Autres titres appréciés : titre professionnel (TP) de conducteur du transport routier de marchandises sur tous véhicules ; TP de conducteur du transport routier de marchandises sur porteur.
À noter : si vous n'avez pas un de ces titres ou diplômes, vous devez suivre la Fimo (formation initiale minimum obligatoire). Celle-ci est désormais exigée pour les conducteurs routiers de marchandises conduisant un camion de plus de 3,5 tonnes. Le permis de conduire C ou CE est dans tous les cas obligatoire.

Le conducteur-livreur assure la conduite, la livraison et l'enlèvement des marchandises en véhicule léger (inférieur ou égal à 3,5 t). Il utilise les documents commerciaux et vérifie les paiements.
Formation : CAP conducteur-livreur de marchandises, ou permis B + titre de conducteur livreur sur véhicule utilitaire léger.

Le coursier est employé dans une entreprise dont l'activité est le transport des plis, des documents, des colis pour le compte de ses clients. Il utilise le plus souvent un deux-roues (mobylette, scooter ou moto), parfois un véhicule de moins de 3,5 t fourni par l'employeur. Il existe différents types de coursiers. Les coursiers attachés à une entreprise : ils sont alors salariés de cette entreprise ; les coursiers intégrés à une société de courses ; les coursiers indépendants.
Les courses doivent être rapides, mais se faire dans le respect des règles de sécurité et du code de la route.
Formation : permis de conduire A ou B obligatoire en fonction du type de véhicule utilisé. Même si aucun diplôme spécifique n'est exigé, le CAP conducteur-livreur de marchandises peut être un plus.

Le livreur de repas à domicilelivre généralement des repas à des personnes en perte d'autonomie, mais sa clientèle peut comprendredes urbains actifs.
Employé par une association, une collectivité territoriale ou une entreprise privée, il contrôle la conformité du chargement et organise la tournée sur une zone géographique. il assure l'entretien léger du véhicule.
Formation : aucun diplôme spécifique n'est requis pour exercer ce métier. Il est cependant recommandé d'avoir un permis de conduire. Les diplômes suivants peuvent par se révéler utiles, surtout dans la perspective d'une évolution de carrière : CAP distribution d'objets et de services à la clientèle, CAP agent d'accueil et de conduite routière, CAP employé de commerce multispécialités, CAP employé de vente spécialisé, option produits alimentaires.

Le déménageur emballe les objets, démonte les meubles et charge le camion en vue du déménagement des clients, particuliers, entreprises ou administrations. Une fois la cargaison arrivée sur place, il décharge, remet en place et remonte les meubles. S'il est habilité,il peut être chargé du transport entre les deux lieux.Une bonne résistance physique, de l’adresse, de la méthode et beaucoup de soin son nécessaires. Il y a pénurie de main-d'œuvre dans ce métier. À noter : on recherche des déménageurs, mais aussi des déménageuses. Les femmes sont très appréciées pour ce qui concerne l'emballage et le transport des objets.
Formation : CAP déménageur sur véhicule utilitaire léger. À noter : ce CAP n'est pas obligatoire pour travailler, mais il est impératif d'être titulaire du permis C (transports de marchandises ou de matériel) et de suivre la Fimo (formation initiale minimale obligatoire) pour les conducteurs.

Le facteur distribue 6 jours sur 7 le courrier à ses destinataires. Il assure le tri de l’ensemble du courrier. Ce courrier, qui a été traité pendant la nuit dans des plateformes industrielles, doit être réparti par tournée. Le facteur prépare ensuite le courrier qu’il doit distribuer, le trie par rue puis par numéro. Dans de nombreuses plateformes de distribution, des machines à la pointe de la technologie facilitent le travail des facteurs en triant le courrier dans l’ordre des tournées.
Formation : CAP distribution d'objets et de services à la clientèle, titre professionnel de conducteur-livreur sur véhicules utilitaires légers. La possession du permis de conduire auto (permis B) est obligatoire. Une formation est assurée par le CFA des métiers de La Poste.

Formaposte Midi Atlantique

Transport de voyageurs

L'agent de contrôle du trans port urbainopère dans tous les moyens de transport en commun : métros, trains de banlieue, autobus, tramways. Ses principales missions sont la vérification des titres de transport et l'information à l'usager qui le sollicite. Il veille aussi au respect des réglementations et des consignes de sécurité.
Ses horaires sont très souvent décalés ou irréguliers : en roulement, les samedis, dimanches et jours fériés, tard le soir ou tôt le matin. Le plus souvent, il est salarié d'une compagnie de transport urbain ou d'une régie, dont la plus connue est la RATP.
Formation : CAP agent d'accueil et de conduite routière, transport de voyageurs. Pour travailler au sein de la RATP, aucun niveau de diplôme n'est exigé. Après une phase de sélection, la formation est dispensée en interne. Il faut être titulaire du permis B.

Le conducteur de métro et de tramway est chargé de vérifier et de tester la sécurité du métro et du tramway, au moment de sa prise de service. Ensuite, il transporte les voyageurs en faisant attention à la signalisation et aux voyants de son tableau de bord. Il est seul dans sa cabine et doit être attentif à tout.
Formation : formation interne à l'entreprise. Pas de diplôme minimum à la RATP mais il faut être âgé d'au moins 21 ans.

Le conducteur d'autobus assure le transport de voyageurs sur des lignes régulières (transport urbain ou interurbain, ramassage scolaire…) ou les déplacements de touristes en France ou à l'étranger. Il définit l'itinéraire, vérifie l'état du véhicule, accueille et installe les voyageurs et leurs bagages dans les meilleures conditions de sécurité et de confort. Il vend et contrôle les titres de transport.
Il peut exercer dans une entreprise publique, semi-publique ou privée.
Formation : permis de conduire D + Fimo, CAP agent d'accueil et de conduite routière transport de voyageurs ou titre professionnel de conducteur du transport routier interurbain de voyageurs.

Le conducteur de taxi transporte ses clients d'un endroit à un autre, de jour, de nuit, week-ends et jours fériés compris. Il (elle) accueille la clientèle à bord du véhicule, charge ses bagages, précise la destination et les impératifs avec le client. Il doit déterminer le meilleur itinéraire en fonction des délais et des particularités du trafic, conduire et déposer le client à son lieu de destination. Il est également amené à renseigner les documents de bord du véhicule et effectue son entretien.
Les conditions d'exercice diffèrent selon le statut choisi : artisan, salarié ou locataire. Pour devenir artisan, il faut se procurer une autorisation de stationnement (ADS), communément appelée « licence ». Elle peut être obtenue en mairie ou, si elle date d'avant le 1er octobre 2014, être achetée à un chauffeur de taxi, mais son prix peut être très élevé.
Le salarié reconduit chaque jour le véhicule au garage. Il perçoit un fixe journalier et un pourcentage de la recette.
Le locataire exploite un véhicule qui appartient à une société ayant une autorisation de stationnement. C'est un travailleur indépendant.
En plus du permis B, le chauffeur de taxi doit posséder le diplôme PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) depuis moins de 2 ans.
Formation : le certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi (CCPCT) est obligatoire.

L'agent de location de véhicules assure le fonctionnement quotidien d'une agence de location de véhicules particuliers ou utilitaires. Il accueille le client par téléphone ou au comptoir et précise sa demande : quel véhicule correspond à ses besoins ? Quel type de contrat lui proposer en fonction de la durée de location, de la distance ? Sa mission est à la fois technique et commerciale : expliquer, trouver des solutions, proposer, convaincre, vendre des services…
Après l'enregistrement des réservations, la transmission aux services techniques et l'établissement du contrat, le loueur remet le véhicule au client, lui en explique le fonctionnement, lui rappelle les consignes et les termes du contrat. C'est lui qui réceptionne le véhicule lors du retour, vérifie son état, rédige la facture, procède à l'encaissement et s'assure de la qualité du service rendu.
Souvent salarié dans une agence de location spécialisée ou dans le cadre de l'activité location d'une grande concession, succursale ou filiale, l'agent de location est placé sous la responsabilité d'un chef d'agence.
Formation : il existe peu de formations spécifiques préparant à ce métier, les grandes entreprises de location formant elles-mêmes leurs salariés. Néanmoins, quelques diplômes peuvent servir de point de départ : CAP employé de vente option services à la clientèle, bac pro accueil-relation clients et usagers, bac pro logistique, bac pro vente (prospection-négociation-suivi de clientèle).

L'ambulancier(e) transporte les blessés et les malades grâce à un véhicule adapté. Transporteur spécialisé et auxiliaire sanitaire, il est au service du patient : il l'aide à se rendre jusqu'à la voiture, au besoin en le transportant sur un brancard. Il surveille l'état du patient en utilisant des appareils d'assistance médicale. Il assure aussi la tenue des documents administratifs (hospitaliers, Sécurité sociale…), l'établissement des dossiers, la perception de la recette et connaît bien les principaux itinéraires à emprunter. Il peut être appelé à conduire des véhicules type fourgon s'il possède les permis C ou D.
Formation : DE (diplôme d'État) d'ambulancier ; formation d'auxiliaire ambulancier.

Le chauffeur de voiture de tourisme conduit un véhicule haut de gamme de 4 à 9 places.
Un conducteur de VTC conduit des voitures de haut standing contre rémunération pour son propre compte ou celui d’une entreprise qui offre ses services aux particuliers comme aux professionnels. Il se distingue d’un chauffeur de taxi en ce qu’il n’a pas droit à la « maraude », c’est-à-dire qu’il ne peut pas prendre de passagers au hasard de la rue. Au contraire, le véhicule doit obligatoirement avoir été réservé au préalable, et le coût doit être connu à l’avance. Pour ce métier, courtoisie, sens de l'anticipation et du service sont indispensables.
Pour exercer ce métier, il est obligatoire de suivre une formation de 3 mois, d’être titulaire du permis de conduire de catégorie B, et ce, depuis au moins trois ans, et il faut être formé aux premiers secours.
En outre, il est indispensable d’avoir une attestation d’aptitude physique, celle-ci étant délivrée par le préfet du département dans lequel le chauffeur exerce. Enfin, un troisième critère est obligatoire : posséder un casier judiciaire vierge volet B2. Les chauffeurs de voiture de tourisme sont aussi soumis à l'obligation de détenir une carte professionnelle délivrée par le préfet.
Il est possible de monter son entreprise en devenant auto-entrepreneur. L'exploitant de VTC doit être immatriculé sur le registre des exploitants de voitures de tourisme avec chauffeur, géré par Atout France. Le certificat d'immatriculation est valable 3 ans.
Formation : formation de chauffeur voiture de tourisme (VTC). Pour en savoir plus, contactez la CSNERT (Chambre syndicale nationale des entreprises de remise et de tourisme) et l'ACDP (Académie des chauffeurs de prestige).

Atout France

Académie des chauffeurs de prestige

Transport ferroviaire

Le conducteur de trains conduit des trains destinés à transporter des voyageurs, mais aussi des marchandises. Objectif principal : la sécurité de tous. Pour cela,le conducteur doit respecter les règles rigoureuses de la circulation sur le réseau ferroviaire et appliquer les contrôles et procédures de sécurité. Il doit être en mesure d’effectuer les premiers dépannages sur le train ou l’engin moteur.
Sone rôle est également d’informer les clients sur les conditions de déroulement du voyage, notamment en cas d’incidents.
Les trains circulent de jour comme de nuit et 7 jours sur 7. Les horaires de travail sont donc irréguliers et s’organisent par roulement intégrant des nuits, samedis, dimanches et jours fériés. Selon les trajets,le conducteur peut être amené à prendre des repos hors domicile.
Formation : il faut d'abord être recruté par la SNCF, puis suivre une formation en interne. Il est possible de se présenter avec un CAP ou un BP (brevet professionnel), de préférence spécialité électrotechnique, électronique ou mécanique, un bac S, un bac techno STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) ou encore un bac pro Eleec (électrotechnique, énergie, équipements communicants).

Le contrôleur de train est constamment en déplacement. Suivant son planning, il effectue des trajets régionaux en TER ou des trajets nationaux. Son métier l’amène à dormir régulièrement loin de son domicile. Au quotidien, il se charge des contrôles de billets, informe sur les destinations, les horaires, les tarifs, les placements réservés et prend soin du confort et de la sécurité des passagers au départ du train. Il faut disposer de tact et d’autonomie, et garder une certaine autorité lors des situations de conflit. Il peut verbaliser les voyageurs sans billet ou les faire descendre du train.
Pendant le trajet, c'est lui qui adresse les messages d'information aux voyageurs : temps d'arrêt, retards éventuels, correspondances…
En cas d'incident sur le parcours ou de perturbation, il est en contact avec les services de la SNCF pour trouver des correspondances ou d'autres moyens de substitution afin de conduire les passagers à destination.
Formation : formation interne à la SNCF. Recrutement sans diplôme minimum + expérience d'au moins 3 ans dans les métiers du service. Après avoir été recruté, le candidat suit une formation rémunérée, théorique et pratique, de 4 mois.

Le technicien supérieur de la circulation ferroviaire est esponsable des opérations de sécurité et garant du respect des procédures réglementaires, il gère le trafic (opérations de régulation de la circulation, traitement des incidents) et délivre des autorisations aux équipes de maintenance pour travailler sur les voies. Il est en liaison constante avec les autres gares ou postes d’aiguillage, les représentants des entreprises ferroviaires qui circulent sur le réseau ou encore les agents de la maintenance des infrastructures.
Il doit être apte à manœuvrer différentes technologies de postes d’aiguillage (mécaniques, électroniques, informatiques…).
Il peut être également amené à encadrer une équipe d’aiguilleurs du rail.
Formation : il faut d'abord être recruté par la SNCF. Pour postuler,BTS, DUT, L2, Licence Professionnelle (ou autre diplôme de niveau 3), de préférence dans les filières techniques, scientifiques ou généralistes (droit, économie, gestion¿). . Il est également possible de suivre une formation de 2 ans en alternance.

Les métiers de la SNCF

Emploi-ferroviaire.fr

Transport maritime

La marine marchande concerne tout transport de personnes ou de marchandises par la voie des mers. La composition des équipages varie selon les navires, mais la structure de base est identique : d'une part, les officiers, qui dirigent et encadrent les services pont et machine (capitaine, chef mécanicien, second…) ; d'autre part, les personnels d'appui (matelots, électriciens, ouvriers mécaniciens…), qui participent à la manœuvre et à l'entretien.

Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Transport international

L'agent de transit accomplit les opérations administratives relatives à l'importation ou à l'exportation de marchandises: dossiers d'accompagnement des marchandises, formulaires réglementaires à la déclaration en douane, recherche d'un moyen de transport adéquat (terre, air, mer, fer). Il suit l'acheminement de la marchandise jusqu'à destination et en informe le client. Il assure également le suivi des réclamations et des litiges. Il engage éventuellement les procédures de constatation de dégâts auprès d'experts en avaries et constitue les dossiers pour les compagnies d'assurances.
Formation : bac pro logistique, bac pro transport, BTS transport et prestations logistiques, DUT gestion logistique et transport.

Le déclarant en douane établit à l'intention de l'administration des douanes les documents nécessaires à l'exportation ou à l'importation de marchandises. Il a procuration en douane pour signer les déclarations en tant que représentant d'une entreprise, d'un commissionnaire en douane ou d'un transitaire.
Formation : BTS transport et prestations logistiques, BTS commerce international, DUT gestion logistique et transport + une langue étrangère obligatoire.

Etudes et diplômes

Du CAP au BAC Pro

Ces diplômes sont accessibles en formation initiale, dans le cadre de l'enseignement professionnel public ou privé ou d'organismes professionnels

Le CAP

Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) se prépare en 2 ans après une classe de 3e. Plusieurs CAP préparent aux métiers de base des transports et de la logistique.
À noter : le succès aux examens de certains CAP est lié à l'obtention des permis exigés.
Plusieurs CAP préparent aux métiers des transports :
• CAP agent d'accueil et de conduite routière, transport de voyageurs, permis B obligatoire (dans le cadre de l'alternance, pour obtenir le CAP il faut déjà posséder le permis D, qui ne s'obtient qu'à l'âge de 21 ans) ; Pas de formation en Midi-Pyrénées - Lycée le plus proche : Lycée professionnel Saint-André (les Routiers) Marseille Tél : 04 91 46 05 40.
• CAP déménageur sur véhicule utilitaire léger (permis B intégré dans la formation) ; Pas de formation en Midi-Pyrénées - Lycée le plus proche : Lycée professionnel Saint-André (les Routiers) Marseille Tél : 04 91 46 05 40.
• CAP conducteur-livreur de marchandises (permis B intégré dans la formation).
Pour ces 3 CAP, voir liste 2 du carnet d'adresses.
• CAP conducteur routier marchandises (en cours de formation, les élèves passent les épreuves des permis de conduire B, C et EC) ;
• CAP distribution d'objets et de services à la clientèle.
Ces deux CAP sont préparés par de nombreux établissements.

Le Bac professionnel
Le bac pro se prépare en 3 ans après la 3e en formation initiale ou en apprentissage. La formation alterne des enseignements généraux identiques pour tous les élèves, des enseignements professionnels et des enseignements généraux liés à la spécialité du bac pro. Elle comprend également des périodes de formation en milieu professionnel (22 semaines réparties sur 3 ans).
Dans le cadre du parcours de formation conduisant au bac pro, les lycéens et les apprentis peuvent obtenir un BEP ou un CAP en tant que « certification intermédiaire ».
Les bacs professionnels principalement recherchés par les entreprises du secteur sont :
- BAC Pro conducteur transport routier marchandises
- BAC Pro transport ;
D'autres bacs pro, selon leur spécialité, peuvent toutefois conduire à occuper certaines fonctions, notamment dans la maintenance (métiers électronique et électrotechnique).

Mentions complémentaires - MC

  • Diplôme 2 - MC
La MC accueil dans les transports se prépare en 1 an après un bac général, technologique ou professionnel. Elle forme des agents d'accueil spécialisés dans les transports : gares ferroviaires, maritimes, aéroports. Pas de formation en Midi-Pyrénées ; lieu de formation le plus proche LP Trégey Rive de Garonne Tél : 05 57 77 12 90
La MC agent transport d'exploitation ferroviaire se prépare en 1 an après un bac général, technologique ou professionnel. Le titulaire de ce diplôme est un opérateur responsable de la sécurité des circulations ferroviaires.
En Midi-Pyrénées LP du Mirail Tél : 05 61 43 21 21

BTS transport et prestations logistique

BTS Transport et prestations logistiques : 2 ans d’études en lycée, CFA ou école privée.
Accessible après un STMG, ES ou S ou Bac pro. La formation comprend des cours de management des entreprises, droit, organisation des opérations de transport et logistique, suivi des opérations, gestion de la relation de service… La formation comprend 12 à 14 semaines de stage.
Le titulaire du BTS contribue aux flux de marchandises, en organisant et manageant des opérations de transport et des prestations logistiques sur les marchés locaux, régionaux, nationaux, communautaires et internationaux tout en tenant compte de la complémentarité des modes de transport et du développement durable.
L'entrée en BTS se fait sur sélection. Les inscriptions sont centralisées sur www.admission-postbac.fr.
Si le BTS vise l'entrée dans la vie active, il permet également de poursuivre ses études, notamment en licence pro.
Cf. dossier IJ MP Les métiers de la logistique et de la manutention n° 2.891

Ecoles spécialisées

Promotrans
Le groupe Promotrans regroupe 28 centres de formation répartis sur toute la France. Il propose diverses formations en alternance (contrat d'apprentissage) :
• CAP conduite routière transport de marchandises ;
• Bac pro transport ;
• BTS transport et prestations logistiques ;
• Titre professionnel de conducteur routier de marchandises.

Les écoles du groupe Aftral (Apprendre et former en transport et logistique, ex-AFT-Iftim)
- ENSTV - L'École nationale supérieure en transport de voyageurs,Toulouse Tél : 05 61 99 53 23 , prépare à différents diplômes dont le titre professionnel technicien supérieur en transport de personnes (bac + 2).
- ISTELI - Institut Supérieur du Transport Et de la Logistique Internationale propose plusieurs formations : de Technicien Supérieur Transport Terrestre de marchandises ; Technicien Supérieur Transport Terrestre de marchandises ; Bac+3 - Responsable Production Transport Logistique ; Bac+3 - Déclarant en Douane et Conseil ....
- CFATL Il existe également plusieurs Centres de Formation d'Apprentis Transport-Logistique (CFATL) du groupe Aftral répartis sur toute la France qui propose des contrats d'apprentissage pour obtenir des diplômes du CAP au bac + 4 en passant par le bac pro, dans le domaine du transport.
- IFA - Instituts de formation d'ambulancier

Formations et certificats de la conduite

La FIMO - Formation initiale minimale obligatoire
La Fimo est une qualification professionnelle permettant à ceux qui n'ont pas de diplôme professionnel d'exercer le métier de conducteur de marchandises ou de voyageurs. La Fimo est reconnue par le ministère des Transports et par les branches professionnelles du secteur.
La Fimo conducteur routier transport de marchandises est exigée pour la conduite de véhicule dont le PTAC (poids total autorisé en charge) dépasse 3,5 tonnes. Pas d'obligation de niveau ; il faut être titulaire du permis C (poids lourds) ou E (C) (véhicule + remorque).
La Fimo conducteur routier transport de voyageurs concerne tout conducteur d'un véhicule comportant plus de 8 places assises. Il faut être titulaire du permis D ou ED.
Cette formation, d'une durée de 140h, s'effectue dans des centres de formation agréés par le préfet de région. Elle est dispensée notamment par des organismes professionnels comme l'Aftral (ex-AFT-Iftim) ou Promotrans. Elle se déroule généralement pendant la période d'essai, dans le cadre d'un contrat de travail particulier ou encore avant l'embauche, en qualité de demandeur d'emploi.
Cette attestation est valable à vie, mais doit être revalidée tous les 5 ans par une FCO (formation continue obligatoire).

Certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi
Pour devenir conducteur de taxi, il faut réussir l'examen du CCPCT.
Conditions d'accès : être titulaire du permis B depuis au moins 3 ans et ne pas avoir commis d'infraction ou de retrait du permis pour conduite en état d'ivresse ou autre délit grave ; avoir un casier judiciaire vierge ; être reconnu apte par visite médicale et posséder un diplôme de secouriste (PSC1 minimum) depuis moins de 2 ans.
L'examen comporte un volet national (français, réglementation de la profession, code de la route, sécurité, notions de gestion) et un volet local (topographie locale, connaissance géographique du secteur concerné). S'y ajoute une épreuve de conduite et de comportement (mise en situation pratique, étude de cas avec un itinéraire et un tarif à appliquer).
C'est le préfet qui fixe le nombre annuel de sessions et qui délivre le certificat.
Il est possible de préparer cet examen seul, mais il est vivement conseillé de s'inscrire dans l'un des centres de formation agréés. Ces centres privés, plus ou moins onéreux, proposent différents types de préparation : cours du soir, cours à mi-temps ou à plein-temps, stages intensifs. Si vous êtes salarié ou demandeur d'emploi, sachez que certains centres sont agréés au titre de la formation continue. Comptez environ 2 000 € pour une formation complète à l'examen.

Carte professionnelle de Voiture de Transport avec Chauffeur
Depuis 2009, le transport de personnes est régit par la réglementation dite VTC ( Voiture de Transport avec Chauffeur).

Un chauffeur de voiture de transport (ex-tourisme) doit être en possession d'une carte professionnelle délivrée par la Préfecture de son département de résidence ou par le Préfet de Police pour le département de Paris.
 
La délivrance de la carte professionnelle par la Préfecture confère à l' examen d'après formation une reconnaissance officielle.
 
Cette carte est la preuve de son aptitude professionnelle, de la détention du permis B, de son aptitude physique après vérification médicale et de ses connaissances en matière de secourisme et de l'absence de condamnation.
 
Un chauffeur de voiture de transport doit donc :
- Etre titulaire du permis B en cours de validité depuis au moins 3 ans,
- Avoir passé une visite médicale auprès d'un médecin agrée par la Préfecture de son département,
- Être titulaire du diplôme "Prévention et Secours Civiques de niveau 1" depuis moins de 2 ans,
- réussir un examen sous la forme d'un QCM de 110 questions,
ou
- avoir une expérience professionnelle de chauffeur professionnel dans le transport de personnes, d'au moins 1 an au cours des 10 années précédant le demande de carte professionnelle,
- Avoir un casier judiciaire vierge.

Le chauffeur doit suivre tous les 5 ans un stage de formation continue, d'au moins 7 heures, qui peuvent être fractionnées, dispensé dans un centre de formation agréé.
La formation doit porter sur la réglementation générale du droit des transports et de la sécurité routière, les innovations dans la gestion de la relation avec les clients et les évolutions des pratiques professionnelles...
À l'issue du stage, une attestation de l'organisme de formation, signée et datée, valable 5 ans, doit être remise au chauffeur formé.

Secteur Transports

Rubrique "A-votre-service"
- "Mes-demarches"
- "Secteurs"
- "Transports/Automobile"

Professionnels-entreprises

Rubrique "SECTEURS" : "Transports - Automobile-Moto" et "Autres transports de personnes Exploitant ou conducteur de voiture avec chauffeur (VTC)" :
- conditions d'installation et d'exploitation : vignette, carte professionelle, inscription au registre des VTC ......

Enseignement à distance

E learning Aftral 0809 908 908 (Service gratuit
+ prix appel)
Privé 
- Attestation de Capacité professionnelle pour l'exercice de l'activité de transporteur routier de marchandises /voyageurs ou commissionnaire.

Apprendre et se Former en TRAnsport et Logistique

Alternance

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un diplôme en alternance :
- contrat d'apprentissage (dérogations possible sous certaines conditions pour jeunes 25-30 ans et handicapés)
- contrat de professionnalisation (accessible aussi aux demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus ou bénéficiaires de minima sociaux)
Ces contrats vous permettront de suivre une formation tout en travaillant. Vous aurez le statut de salarié, avec ses avantages et ses contraintes. Attention : avant de vous inscrire en formation, il faut au préalable signer un contrat de travail avec un employeur ! Pour obtenir des informations complémentaires, consulter la fiche « Alternance et apprentissage : une formation ».

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Formation continue

La formation continue s'adresse à tous les adultes jeunes et moins jeunes sortis du système scolaire.
Plusieurs dispositifs sont en place en fonction des publics (salariés, demandeurs d'emploi...)

La Région Occitanie élabore son Programme Régional de Formation Professionnelle (PRFP) avec l'objectif de mettre en œuvre des formations menant à l'emploi.
Ces formations sont destinées principalement aux demandeurs d'emploi mais peuvent s'adresser également à un plus large public.
Pour toute information sur la formation en région Occitanie cf site "meformerenrégion". Le site MPFM-Midi-Pyrénées formations métiers est aussi en consultation.

Midi-Pyrénées Formations Métiers

Adresses utiles

AFTRAL Choisis ton avenir

Tourisme / Activités Logistiques / Transport de voyageurs / Transport de marchandises

Fiches métiers du transport et de la logistique, tourisme, présentation des formations et des diplômes du secteur, annuaire de formations, vidéos métiers, animation explicative sur la chaîne transport logistique, témoignages, quiz.

Promotrans

Chambre syndicale du déménagement

Information sur les métiers et les formations liés au déménagement, diffusion d'offres et de demandes d'emploi et vidéos métiers sur le site internet.

La carte professionnelle VTC

Les métiers de la SNCF

JobTransport

Offres d'emploi en France et à l'étranger dans les secteurs de la logistique, de la manutention et du transport ; dépôt de CV, possibilité de répondre aux offres en ligne.

Emploi-ferroviaire.fr

Recrutement SNCF

Fédération Nationale des Transports de Voyageurs

Fédération Nationale des Transports Routiers



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.