A+ A A-
French Chinese (Simplified) English German Italian Spanish

Dépression, mal-être : prévenir et s'en sortir

En france chaque année, près de 80000 jeunes tente de mettre de fin à leur jours.
Le suicide est la seconde cause de mortalité chez les adolescents. Elle est souvent la conséquence d'une dépression.

Fiche n°5.48
Version : Novembre 2013

Comprendre

  • Mal-être, déprime, dépression... Quelle différence ?
La déprime est un état passager qui touche tout le monde à n'importe quel moment de sa vie et en particulier les jeunes qui affrontent de nombreux bouleversements.

En revanche, on parle de dépression lorsque cet état devient quasi permanent et entraîne une gêne importante dans la vie quotidienne : fatique permanente, irritabilité, tristesse intense, impression d'abondan, d'inutilité, de solitude, dimunition de l'attention, difficultés à réféchir ou à parler, troubles alimentaires, idées de suicide, ....

Les signes d'une dépression
On parle de dépression lorsque les symptomes génèrent une souffrance inhabituelle pendant plus de 15 jours, presque chaque jour et presque toute la journée : dans ce cas, consulter un professionnel qui pourra établir un diagnostic.

Info dépression

Pour en savoir plus

Info dépression

SOS Suicide Phénix

Association Française contre la dépression et les troubles bipolaires

Fédération des associations La Porte ouverte

0800231313 (appel gratuit)

Les troubles du comportement alimentaire

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) peuvent revêtir plusieurs aspects. : la personne refuse de s’alimenter (anorexie) ou bien elle mange sans faim (boulimie) ou (hyperphagie).
L’anorexie et la boulimie touchent essentiellement les jeunes filles.

L’anorexie
Elle touche plus particulièrement les filles entre 12 et 20 ans.
Généralement cette maladie commence par le souhait de l’adolescente de perdre des kilos, mais très rapidement cela tourne à l’obsession. Elle va se faire vomir, prendre des diurétiques et des laxatifs et finir par mettre en danger sa propre existence.
L’anorexie s’accompagne généralement de troubles psychologiques pouvant entraîner des dépendances (alcool, drogue, suicide,…).
C’est une maladie mentale qui nécessite un suivi psychologique

Boulimie
Contrairement à l’anorexie, cette pathologie touche aussi bien les filles (2 %) que les garçons (10 à
30 %) et plus principalement les jeunes entre 17 et 20 ans.
Par définition on parle de boulimie lorsque le jeune éprouve des pulsions incontrôlées vis-à-vis de la nourriture et cela plusieurs fois par jour.
En règle générale, cette prise excessive de nourriture s’accompagne d’une réaction de culpabilité (dégoût de soi) et de la peur de prendre du poids.
A signaler que les vomissements répétés sont nocifs pour la santé et peuvent provoquer des lésions (à l’oesophage, aux reins etc,…).
Les boulimiques (20 à 25%) souffrent également de dépendance à l’alcool ou à une drogue.
Comme l’anorexie il s’agit d’une pathologie qui est difficile à expliquer.

Surpoids et obésité
33 % des Français seraient en surpoids (20 millions) avec toutefois de fortes disparités Nord-Sud. Et environ 10 % seraient obèses (6 millions) - Enquête de ObEpi Roche – 2009

Association Autrement

  • Comment faire pour s'en sortir?
Pour s’en sortir, il faut en parler et accepter de demander de l’aide.

Détecter une dépression

Le Ministère de la Santé a établi une liste de 10 symptômes qui peuvent alerter les proches sur l’état dépressif d’une personne :
- humeur dépressive et tristesse,
- perte d’intérêt pour les activités habituelles,
- fatigue ou perte d’énergie
- trouble de l’appétit,
- trouble du sommeil,
- ralentissement ou agitation psychomotrice,
- sentiment d’infériorité,
- sentiment de culpabilité inappropriée,
- difficultés de concentration,
- idées noires et pensées de mort.

  • Se faire soigner
Psychologues ou psychiatres peuvent venir en aide à la personne dépressive.
Ces spécialistes proposeront une prise en charge plus adaptée, composée d’un traitement thérapeutique et/ou médicamenteux.
Se faire hospitaliser ?
À sa demande, sur prescription d’un médecin ou en cas d’urgence (tentative de suicide, accès de violence), une personne dépressive peut être hospitalisée dans une unité spécialisée, en hôpital public ou en clinique privée.

  • Où aller?
Les psychiatres et psychologues sont là pour vous aider.
S’ils travaillent en cabinet ou établissement privé (les consultations sont payantes, mais celles des psychiatres sont remboursées).
Par contre, les consultations sont gratuites dans les structures associatives (Points écoute jeunes) ou public (service psychiatrique à l’hôpital, centres médico - psychologiques)

  • Maisons des adolescents et PAEJ
Lieux d'accueil et d'écoute ouverts aux jeunes et à leurs familles.

Maisons pour les adolescents

  • Les points accueil écoute jeunes
Lieux anonymes et gratuits où l’on peut parler de tout.
Les jeunes peuvent y trouver une aide d’urgence : repas, aide aux transports, possibilité de se doucher de se loger.

La fédération des écoles de parents et des éducateurs propose des
« Espaces écoute jeunes ». Informations, orientation, conseils… l’aide est gratuite, individualisée, anonyme, confidentielle.
Pour en savoir plus :

Fédération Nationale des Ecoles des Parents et des Educateurs

  • Les CMPP et CMP
Les Centres Médico Psycho Pédagogiques sont des centres de consultation, de diagnostic et de soins ambulatoires, recevant des enfants et adolescents, ainsi que leur famille. Ils sont conventionnés par la Sécurité Sociales.
Contrairement aux CMPP, les Centres Médico – Psychologiques ne sont pas conventionnés.
Ils sont gratuits, mais il l faut avoir l’accord des parents pour y entreprendre une psychothérapie.

Fondation Santé des Etudiants de France

Adresses utiles

Les sites Internet de référence

Fil sante jeunes

0800235236

Solidarité et information autour des Troubles du Comportement Alimentaire:

Association d'aide et d'informations pour les personnes, malades ou proches, confrontées aux troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale, boulimie, hyperphagie…).

Association d'aide aux anorexiques et boulimiques

Fédération des Espaces Santé Jeunes

Info suicide

Liste des hôpitaux et des CMPP en Midi-Pyrénées

Annuaire sanitaire et social

Les organismes de référence

France Dépression

0140610566

Groupe européen pour les anorexiques, les boulimiques et les familles

0145434475

Union Nationale pour la Prévention du suicide

Les numéros d'urgence

Actions Traitements

0143676600

Drogues info service

0800231313 (appel anonyme et gratuit)

Croix rouge écoute

0800858858

Enfance et Partage

0800051234

Fil sante jeunes

0800235236

Groupe européen pour les anorexiques, les boulimiques et les familles

0145434475

Jeunes violences Ecoute

0808807700 (gratuit)

SOS Amitié

0140091522

SOS Amitié Toulouse
BP 3137 31013 TOULOUSE Cedex 6

0561808080

SOS Amitié Albi
BP 70 81002 ALBI Cedex

0563542020

SOS Chrétiens à l'écoute

0145355556

SOS dépression

0140479595

SOS Suicide Phénix

Suicide Ecoute

0145394000 (7/7, 24h/24)

Association Phare Enfants - Parents

0810810987

Service téléphonique à destination des jeunes souffrant de mal-être et d'idées suicidaires, et de leur parents, ligne ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Jeunes violence ecoute

0808807700 (gratuit)

Ecoute et orientation proposées aux victimes de violences vers une personne de confiance ou une structure appropriée, conseils pour entreprendre les démarches nécessaires, service accessible tous les jours de 8h à 23h (sauf jours fériés).

Urgences psychiatrie

0140470447

Les médecins peuvent se déplacer à domicile ou conseiller le patient par téléphone, 7,/7 de 7H à minuit.



Si vous souhaitez consulter gratuitement les carnets d’adresses Midi-Pyrénées, il suffit de vous rendre dans l'une des 70 structures Information Jeunesse de la région. Un professionnel sera à votre disposition pour vous apporter les compléments d'informations nécessaires à vos recherches.
Ces carnets d’adresses peuvent être accessibles en ligne dans le cadre d'un abonnement, vous trouverez ici les conditions et tarifs.