L'édito de Bertrand Le Roy, Directeur départemental de la cohésion sociale de la Haute-Garonne


La jeunesse est l’une des priorités du Gouvernement : il s’agit d’accorder aux jeunes la place qui leur revient et de leur donner les moyens de réaliser leurs projets. Le Service Civique est conçu en 2010 pour contribuer à cet enjeu national.

C’est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s'effectue en France ou à l'étranger.

Le Service Civique doit être une expérience enrichissante, structurante, voire prospective, permettant aux volontaires de découvrir leurs appétences, leurs compétences, de les affirmer et de les enrichir. En ce sens, le service civique est un tremplin, véritable vecteur d’apprentissage de la citoyenneté et de développement personnel, véritable espace de construction de l’avenir des jeunes.

Chaque volontaire engagé dans une mission de Service Civique bénéficie d’un tuteur, nommément désigné dans son contrat d’engagement. Salarié, bénévole ou élu, le tuteur joue un rôle primordial durant toutes les étapes de la mission du volontaire et est le garant de la qualité de l’accueil.


Que l’on se situe en amont, pendant ou à la fin de la mission, le tuteur est une personne responsable, chargée de guider le volontaire dans son expérience. Il ne détient pas forcément toutes les réponses mais doit être présent pour aider le jeune à les trouver, dans la mise en place de la mission, et, au-delà, dans la construction de son projet d’avenir.


Suite à ces constats de départ, le Comité de coordination départementale du service civique de la Haute-Garonne (CDSC31), en charge du développement du Service Civique, a décidé de porter une action particulière sur la prise en compte du projet d’avenir des volontaires. Il s’est réunit depuis septembre 2018 au sein du « Groupe de travail de l’Après-service civique » animé par le CRIJ Occitanie (site de Toulouse) et la DDCS 31, pour proposer qu’un guide à l’usage des volontaires et de leurs tuteurs soit élaboré et diffusé. Une démarche collective pour un projet innovant, expérimental même.

Sur la base de différents outils déjà existants, nationaux ou réalisés par certaines structures d’accueil, le Guide de l’Après-service civique en Haute-Garonne recense de manière dématérialisée les dispositifs, les services, les bonnes pratiques et les contacts pouvant être mobilisés dans le cadre de la construction du projet d’avenir du jeune. Il est complémentaire au Guide du tuteur réalisé au niveau national par l’Agence du Service Civique.


Les volontaires et les tuteurs y trouveront des relais directement utiles sur les thématiques suivantes :

  • Faciliter sa vie quotidienne
  • Poursuivre son projet d’engagement
  • Développer son réseau
  • Valoriser ses compétences.

Pensé et conçu par les acteurs et partenaires du Service Civique, le Guide de l’Après-service civique en Haute-Garonne doit permettre de rendre plus lisibles les possibilités offertes post-service civique, de valoriser les expertises locales, de soutenir les tuteurs et d’accompagner les volontaires dans leur autonomie.

C’est un outil à destination des volontaires et des tuteurs, qui a vocation à s’enrichir au fil de l’émergence des initiatives locales.

C’est aussi un outil au service de la qualité des projets d’accueil de volontaires qui contribue à la valorisation de l’engagement des jeunes dans leur projet d’avenir.

Je remercie chaleureusement les nombreux partenaires qui ont mis à disposition leur temps et leur expertise pour alimenter la réflexion et les contenus de ce Guide.

À découvrir

Travailler

Enquête Besoins en Main-d'Œuvre en Occitanie 2019

Travailler

Entreprendre en Occitanie

Travailler

Profitez des ateliers des PIJ Mirail, Empalot et Soupetard à Toulouse

Travailler

En route vers l'emploi avec Clicnjob

Travailler

Enquête Besoins en Main-d'Œuvre 2018

Travailler

Le guide de l'intérim dans le bassin Toulousain



Haut
de
page