Les métiers de l'animation

Un secteur qui recrute

En Occitanie, 27 120 personnes exercent un métier dans le domaine du sport ou de l’animation, soit 1,2 % de la population occupant un emploi.
Animateur socioculturel, éducateur sportif, directeur de centre : autant de métiers, autant d’activités et de conditions d’emploi.

Pourtant, des similitudes existent, ces métiers, souvent exercés par des jeunes et plutôt des diplômés, font face à des enjeux communs : des effectifs en forte progression dans un secteur en mutation, un recours important aux contrats courts ainsi qu’au temps partiel qui pousse les professionnels à cumuler plusieurs activités.

<= Françis et Magali te parlent de leur métier passion avec Zoé aux commandes


Les domaines d'activités
Intervention auprès des jeunes, des personnes âgées ou de personnes en situation de handicap, le secteur de l’animation permet de travailler dans de nombreux domaines. Chaque année une multitude de poste sont à pourvoir. Les métiers de l'animation restent caractérisés par les temps partiels, les contrats saisonniers et le multisalariat.
Exercer ce métier
Les activités s'exercent dans des structures relevant du secteur public (collectivités territoriales et établissements publics) ou du secteur privé (associations…), ainsi que sous statut de travailleur indépendant.
La fonction publique hospitalière (FPH) et les entreprises privées du secteur tourisme ou des services à la personne figurent également parmi les employeurs.
Les qualités d’un animateur :
  • Capacité d’organisation
  • Sens des responsabilités
  • Sens du travail en équipe
  • Dynamisme
  • Inventivité et créativité
  • Capacité d’adaptation

Explications sur les Formations avec Pierre, Zoé aux commandes !


Professionnalisation des métiers


Longtemps exercés par des bénévoles, les métiers de l'animation s'obtiennent aujourd'hui au terme de parcours diplômants.

Diplômes non professionnels :

BAFA  (brevet d’aptitude aux fonctions d'animateur) :
Il constitue une bonne voie pour débuter en tant qu'animateur et travailler de façon occasionnelle dans le secteur. Il permet notament d'obtenir un poste pendant les vacances scolaires et d'acquérir ainsi une première expérience professionnelle.

Pour en savoir plus et connaitre les coordonnées des organismes pour passer le BAFA :
www.crij.org/fr/page/s-engager/l-animation-t-interesse-pense-bafa.php

Diplômes professionnels :

CPJEPS : devenir assistant.e  animateur.trice :
Le certificat professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (CPJEPS) remplace depuis la rentrée 2019 le Bapaat (brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien).

Le CPJEPS est un diplôme d'État de niveau CAP/brevet des collèges commun aux secteurs socioculturel et sportif. Accessible sans condition de diplôme, dès 16 ans, le CPJEPS constitue le 1er niveau de qualification pour l'animation et l'encadrement dans les domaines d'activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.

Le CPJEPS permet uniquement d'accéder à des postes d'animateur assistant, encadrés par un responsable. Mais il permet une poursuite d'études, notamment en BPJEPS (niveau bac).

BPJEPS : Devenir Animateur.trice :
De niveau bac, le BPJEPS permet d'être animateur professionnel ou éducateur sportif. Le BJPEPS a remplacé le BEES 1er degré (brevet d'éducateur sportif).

il existe 2 spécialités de BPJEPS :
  • la spécialité animateur socioculturel, mentions « animation culturelle » ; « animation sociale » ; « éducation à l’environnement et au développement durable », « loisirs tous publics » ; « techniques de l’information et de la communication ».
  • la spécialité éducateur sportif, organisée en mention disciplinaire, pluridisciplinaire ou liée à un champ particulier.
Le BPJEPS se déroule en 4 unités capitalisables (UC).
Il peut se préparer par la voie scolaire, en apprentissage ou en formation continue ou encore par le cumul de ces différentes modalités. En formation initiale, la durée minimale est de 900h, dont 600 en centre de formation.

Aucun diplôme n'est exigé pour l'accès à la formation. Le candidat doit toutefois satisfaire à des tests d'exigence préalables à l'entrée en formation pour certaines disciplines.

Le DEJEPS (diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport)
Le titulaire de ce diplôme est capable de concevoir et de monter un projet d’animation.  Il peut se préparer par la voie scolaire, en apprentissage, en formation continue.

DESJEPS (diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) :
Il forme des responsables de structures chargés de la gestion humaine, technique et financière. Il permet de travailler dans tout type de structure, y compris les collectivités territoriales et les associations.

Diplômes de l’éducation nationale :


CAP
(certificat d'aptitude professionnelle) Accompagnement éducatif petite enfance :
Le CAP se prépare en 2 ans après une classe de 3e, soit en lycée professionnel, soit en apprentissage, soit par correspondance via le CNED.
(Le CAP accompagnant éducatif petite enfance remplace le CAP petite enfance).


BAC Pro service et proximité et vie locale :
Le bac pro SPVL se prépare en 3 ans après la 3e ou après un CAP du même secteur (CAP accompagnant éducatif petite enfance, Capa service en milieu rural…).
Les diplômés peuvent ensuite travailler auprès des usagers d'un service ou des habitants d'un quartier, pour les accueillir, les conseiller, les accompagner dans leurs démarches ou animer un dispositif d'information ou un lieu d'écoute.
(Le bac pro services de proximité et vie locale sera remplacé par le bac pro animation - enfance et personnes âgées dont la 1re session aura lieu en 2023).

Le BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) Développement, animation des territoires ruraux :

Ce BTSA se prépare en 2 ans après le bac (bac pro services aux personnes et aux territoires ou bac techno Stav, par exemple). L'admission se fait sur dossier.
Il forme des animateurs du développement en milieu rural. Le titulaire de ce BTSA peut être employé dans une collectivité territoriale ou une structure de prestation de services (syndicat, association, entreprise…).


DUT (diplôme universitaire de technologie) carrière sociale :
Ce DUT se prépare en 2 ans après le bac dans un IUT (institut universitaire de technologie) rattaché à une université. L'admission en IUT se fait sur dossier. Les titulaires d'un bac + 2 peuvent préparer le DUT en 1 an, dans le cadre de l'« année spéciale » proposée par certains IUT.
Le DUT carrière sociale est apprécié des recruteurs et l’option animation sociale et sociculturelle est la plus adaptée pour travailler dans l’animation.
Pour connaître les coordonnées des organismes de formation, contactez le CRIJ
à Toulouse : 05 61 21 20 20
à Montpellier : 04 67 04 36 66
ou par mail : crij.org/fr/contact

Site de Référence :


www.animjobs.com
Offres d'emploi et de stages, dépôt de CV dans les métiers de l'animation socioculturelle, sportive, touristique et artistique, fiches descriptives des diplômes, annuaire des formations.

www.jesuisanimateur.fr
Informations complètes sur le métier d'animateur, les formations Ministère Jeunesse et sport, Education nationale (Bafa, Bafd,...), réglementation, vie quotidienne d'un animateur, boîte à outil de l'animateur (connaissance de l'enfant, jeux, ...), offre d'emploi.

www.planetanim.fr
Informations théoriques et pratiques sur le secteur de l'animation, la réglementation, l'actualité, les organismes de formation, ressources et offres d'emploi, FAQ, Forum.

www.profession-sport-loisirs.fr
Bourse nationale d'emploi du réseau des associations Profession sport loisirs, offres de stages, dépôt de CV, espace formation et orientation, vidéos métiers, information détaillée sur les diplômes sportifs, informations juridiques.

Témoignages de jeunes avec le CRAJEP Occitanie


Découvre pourquoi tant de jeunes s'épanouissent au quotidien en passant leur Bafa. Moments forts, expériences ...

Engage toi ! Passe ton aussi ton BAFA avec des associations de jeunesse et d'éducation populaire en Occitanie.