- Préparer son voyage


Un séjour à l’étranger nécessite un minimum de préparation. Les éléments suivants méritent une attention particulière. La préparation est la première étape d’un séjour réussi. Ne la négligez pas !

Langues


Testez votre niveau et commencez à vous imprégner de la langue du pays grâce aux applis, films et séries en V.O, cafés et tandems linguistiques, ou en échangeant en ligne :

BON À SAVOIR

Vous partez avec Erasmus+  ou le Corps européen de solidarité ?un programme européen ?
L’accès à la plateforme Online Linguistic Support (OLS) via la plateforme EU Academy vous est offert ! Testez votre niveau et suivez un cours dans l’une des 24 langues proposées !
academy.europa.eu



ASTUCE
Avant de partir, faites des copies de vos papiers d'identité, et envoyez-les sur votre boîte mail. Cette petite astuce vous rendra service si vous les perdez ou si on vous les vole. En cas de perte, adressez-vous à l'ambassade ou au consulat français.

En raison du Brexit, vous pouvez avoir besoin d’un visa pour vous
rendre au Royaume-Uni.

Papiers


Une carte d’identité ou un passeport en cours de validité suffit pour vous déplacer, séjourner et travailler dans un pays de l’UE.
Si vous partez plus de 3 mois pour étudier, travailler ou mener un projet, selon le pays, il sera nécessaire de vous enregistrer auprès des autorités (généralement à la mairie ou au commissariat de police).
Vous obtiendrez alors une attestation d’enregistrement de durée illimitée.
https://europa.eu/youreurope
(rubrique Séjourner, Voyager / Formalité de séjour)
www.service-public.fr (rubrique Etranger)

Le Ministère des Affaires étrangères permet de stocker vos documents sur le site www.service-public.fr Ce portail permet de créer en quelques clics un porte documents qui est un espace de stockage personnel, gratuit et confidentiel, accessible en ligne.

Si vous partez hors UE, un visa adapté au but de votre voyage (tourisme, emploi, études) est exigé. Contactez l'ambassade ou le consulat en France du pays où vous allez. www.diplomatie.gouv.fr

Programme Vacances Travail (PVT)
Le Programme Vacances Travail (Working Holiday Visa) permet de découvrir un pays étranger tout en y travaillant grâce à l'obtention d'un permis ou visa de travail de 6 à 12 mois.

Destinations possibles : Australie, Nouvelle-Zélande, Canada, Japon, Corée du Sud, Hong Kong, Argentine, Russie, Taïwan, Chili, Colombie, Mexique, Uruguay, Brésil...
Selon le pays, la limite d'âge se situe à 30 ou 35 ans.
www.pvtistes.net

Santé


Court séjour en Europe : Avant votre départ, demandez la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Gratuite et valable 2 ans, elle atteste vos droits à l’assurance maladie et couvre vos soins médicaux dans les pays de l’UE, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.
Pour vous faire rembourser des soins reçus à l’étranger, envoyez vos factures avec le formulaire S3125c « Soins reçus à l’étranger » rempli à votre caisse d’assurance maladie.
www.ameli.fr

Études, stage ou salarié détaché d'une entreprise française : vous continuez de cotiser à la Sécurité sociale française. Si les coûts médicaux de votre pays d'accueil sont élevés, prenez en plus une assurance complémentaire (mutuelle). Les mutuelles étudiantes (LMDE, SMEREP…) peuvent proposer des garanties internationales.

si vous vous voyagez hors Europe, vous devrez régler vos frais médicaux et seuls les soins urgents et imprévus pourront éventuellement être remboursés.
Consultez le site du Cleiss pour vous informer sur les différents régimes de protection sociale à l'international.
www.cfe.fr
www.cleiss.fr

Pour les jeunes de moins de 30 ans, la CFE propose une offre spéciale JeunExpat Santé.
www.cfe.fr/offre-jeunexpat


Vaccins
Avant de partir, assurez-vous auprès de votre médecin traitant que vos vaccins sont à jour. Selon votre destination, des dispositions particulières sont peut-être à prendre. Il est recommandé de vous en occuper suffisamment à l'avance, certains vaccins ou traitements préventifs ne peuvent être effectués de façon simultanée ou sont prohibés si vous êtes souffrant.

Assistance et rapatriement
Dans certains pays, il est recommandé d'éviter d'être hospitalisé sur place. Dès lors, une assurance assistance et/ou rapatriement peut s'avérer utile.

Enfin, il est également possible de cotiser, en plus du système local s'il existe, à une assurance privée. Assurez-vous bien que l'assurance vous garantira une continuité du régime à l'aller comme au retour avec le système d'assurance-maladie français.

Avant d’envisager tout déplacement à l’étranger, consultez le site de la Commission européenne Re-open EU et les conseils aux voyageurs du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le 112 est le numéro d’appel d’urgence valable partout en Europe.

Transport


À chaque pays, son réseau de transport, aussi bien pour s'y rendre que pour y circuler. Pour obtenir les meilleurs tarifs, inscrivez-vous aux newsletters des compagnies et agences de voyages.

Et si on voyageait autrement ?

Pour agir contre le réchauffement climatique, il est urgent de revoir nos habitudes et d’adopter un comportement responsable, à commencer par réduire nos voyages en avion.

BON À SAVOIR
Les trains de nuit et les pass Interrail sont d'excellentes options pour voyager en Europe, voire même un peu plus loin ! 
www.interail.eu
www.raileurope.com
www.omio.fr/trains


Vous avez eu 18 ans en 2022 ou les aurez en 2023 ?
Le concours #DiscoverEU permet aux jeunes européens de 18 ans (ni plus, ni moins !) de remporter un pass pour voyager gratuitement en Europe. Tentez votre chance et partez à la découverte de l'Europe en train, en solo ou avec des amis.
https://europa.eu/youth/discovereu_fr

Pensez aux autres modes de transports plus écologiques comme le bus, le covoiturage ou encore le bateau pour vos déplacements. Le permis de conduire est valable dans toute l'UE. Au delà de ces frontières, un permis international ou local peut être exigé.
www.rome2rio.com


Des sites et applis participatives permettent de trouver et de partager des lieux (restaurants, hôtels, banques, magasins, plages) et activités (cinémas, musées) accessibles selon votre handicap en Europe et dans le monde.


Logement


Auberge de jeunesse, chambre ou canapé chez l’habitant, gîte, pension : ces formules vous dépanneront pour quelques nuits.
Pour un séjour de longue durée, la colocation reste souvent la solution.
Les services des relations internationales des écoles et universités ou le réseau Eurodesk peuvent vous orienter dans vos recherches.



Pour ne pas vous retrouver en difficulté financière à l'étranger, calculez bien votre budget avant de partir. Pour estimer vos dépenses, renseignez-vous avant de partir sur le coût de la vie dans votre pays de destination : visa, logement, taxes, dépenses courantes (nourriture, transport, vêtement, médicaments…).
www.diplomatie.gouv.fr

Pensez aux cartes de réductions :
Méfiez-vous de votre téléphone !
Les frais d'itinérance en Europe sont supprimés depuis juin 2017. Cela signifie qu'au sein de l'Espace économique européen, vous pouvez utiliser votre forfait téléphonique ainsi que vos données comme si vous étiez en France. Mais cela s'applique uniquement aux déplacements ponctuels. Votre opérateur peut vérifier votre utilisation durant 4 mois, s'il est avéré que vous séjournez plus longtemps dans un autre pays européen et que vous utilisez plus votre forfait en itinérance que lorsque vous êtes en France, il peut vous facturer des frais.

En revanche, l'itinérance des données n'est pas valable en dehors de l'EEE. Pensez à désactiver la connexion automatique au réseau local.

Vous partez dans le cadre d’un programme ? Certaines bourses sont cumulables avec les aides de l’État, de la région, département ou de votre ville !

Argent

Informez-vous sur le coût de la vie dans votre pays d’accueil et prévoyez le budget nécessaire pour couvrir vos frais (passeport, visa, assurance, logement, nourriture). L’ouverture d’un compte bancaire à l’étranger n’est pas indispensable mais peut s’avérer utile si vous êtes rémunéré.
Si vous souhaitez utiliser votre compte français pendant votre séjour à l’étranger, examinez les conditions de votre banque (coût des virements, commissions et frais de retraits).
www.diplomatie.gouv.fr

Pensez aux cartes de réductions :
Méfiez-vous de votre téléphone !
Les frais d'itinérance en Europe sont supprimés depuis juin 2017. Cela signifie qu'au sein de l'Espace économique européen, vous pouvez utiliser votre forfait téléphonique ainsi que vos données comme si vous étiez en France. Mais cela s'applique uniquement aux déplacements ponctuels.
En revanche, l'itinérance des données n'est pas valable en dehors de l'EEE et varie en fonction des opérateurs.

Vous partez dans le cadre d’un programme ? Certaines bourses sont cumulables avec les aides de l’État, de la région, département ou de votre ville ! Vérifiez leurs critères d’éligibilité et postulez !

Allocations chômage / Impôts / retraite


Allocations chômage :Si vous partez chercher un emploi dans un autre pays de l’UE, vous pouvez demander le transfert de vos allocations chômage pendant 3 mois. Vous devez être inscrit et indemnisé par Pôle emploi pour demander un maintien de droits (via le formulaire U2 remis par votre
conseiller).
Vous aurez ensuite 7 jours pour vous inscrire auprès de l’institution de chômage étrangère qui se mettra en contact avec votre conseiller Pôle emploi en France.
http://europa.eu/youreurope
www.pole-emploi.fr

Impôts : Il n’y a pas d’harmonisation fiscale en Europe. Dans la plupart des pays européens, les impôts sont prélevés à la source (sur le salaire). En général, c’est la domiciliation fiscale qui s’applique:  si vous travaillez moins de 6 mois par an dans un autre pays de l’UE, vous paierez vos impôts en France.
Au-delà de 6 mois, vous les paierez dans votre pays de résidence. Si vous travaillez à l’international, vérifiez ce que prévoit la convention fiscale entre la France et votre pays d’accueil.
http://europa.eu/youreurope
www.impots.gouv.fr


Retraite : La prise en compte des périodes de travail à l’étranger varie selon les pays. Les pays de l’UE, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse appliquent la réglementation européenne en matière de sécurité sociale. Une quarantaine d’Etats et de territoires ont également signé une convention avec la France.
www.lassuranceretraite.fr
www.cleiss.fr

Valoriser son expérience


Mettez en valeur sur votre CV les compétences acquises au cours de votre mobilité et illustrez votre expérience sur les réseaux sociaux professionnels. Les outils AKI, Europass et Youthpass et les badges
numériques vous aideront à identifier et à valoriser vos nouvelles compétences.

À découvrir

Partir à l'étranger

Avis aux 18 ans : candidatez à DiscoverEU et découvrez l'Europe en train !

Partir à l'étranger

Guide Destination Europe et un peu plus loin 2022

Partir à l'étranger

La nouvelle saison du projet « Fais ta Valise » est sortie sur Instagram !

Partir à l'étranger

L’OFAJ recherche des Jeunes Ambassadrices et Ambassadeurs

Partir à l'étranger

Envie de voyager grace à une bourse de voyage Zellidja ?

Partir à l'étranger

Nouveau ! Fais ta valise : PODCAST de jeunes qui témoignent sur leurs expériences à l’étranger

Partir à l'étranger

Reconnaissance des diplômes

Partir à l'étranger

Prépare ta mobilité professionnelle en Allemagne avec PARKUR !

Partir à l'étranger

Trouver un job à l'étranger - Guide Eurodesk 2021

Partir à l'étranger

Les guides de PVTistes.net